Festival de Poupet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Festival de Poupet
Lieu Saint-Malô-du-Bois (Vendée)
Coordonnées 46° 55′ 29″ N 0° 52′ 27″ O / 46.924711, -0.87423346° 55′ 29″ Nord 0° 52′ 27″ Ouest / 46.924711, -0.874233  
Période Juillet
Capacité 3 000
Date de création 1987
Direction Philippe Maindron
Médias associés France 3 Pays de la Loire, Alouette, Ouest-France
Site web http://festival-poupet.com/

Le Festival de Poupet est un festival rural, né en Vendée sur la commune de Saint-Malô-du-Bois, près du Puy du Fou.

1987-1993 Tout part du club de vannerie où l’on tresse l’osier…[modifier | modifier le code]

L’histoire du Festival de Poupet commence par la réalisation d’un moulin tressé en paille. Ce moulin de plus de six mètres de haut était une commande des organisateurs du Festival des records d’Aubigny. Les années suivantes, les thèmes retenus pour le Poupet sont le pain en 1988, l'eau en 1989, le verre en 1990, le bois en 1991, la roue en 1992, le ballon en 1993... Chaque année, le festival accueille davantage de spectacles en tous genres.

1994-1997 : Poupet… pour devenir ‘les Arts à la Campagne’[modifier | modifier le code]

À partir de 1994, la musique est au cœur des animations avec la participation des Tambours du Bronx.

Dès 1995, la fête de Poupet devient « Les Arts à la Campagne » mais continue à se dérouler sur le site verdoyant de Poupet, à raison de huit dimanches par an.

1998-2001 : Le festival se développe[modifier | modifier le code]

En 1998, on verra la création d’un « théâtre de verdure », construit en dur. En 1999, le festival accueille son premier invité vraiment célèbre: Pierre Bachelet.

2001-2003 : Poupet n’est pas un long fleuve tranquille…[modifier | modifier le code]

Les têtes d’affiche se succèdent, le nombre des spectateurs franchit la barre des 20 000, mais la plainte d'un voisin incommodé par le bruit provoquera une réaction du ministre de la Culture et une première décision du tribunal d’instance de la Roche-sur-Yon ordonnera en novembre 2001 l'arrêt du festival. Après un répit obtenu sur appel pour l'été 2002, l'association organisatrice est condamnée en septembre 2002 à cesser toute nuisance sonore.

Plus de 5 000 personnes ont signé une pétition de soutien au festival, mais il faut bien admettre que cette affaire a mis en évidence une carence juridique qui préoccupe les plus grands festivals de France : Les Vieilles Charrues en Bretagne, Le Festival du bout du monde dans le Finistère ou encore les Francofolies à La Rochelle… Pour sortir de l'impasse, l’association décide alors, début 2003, d'acheter la maison du voisin à l'origine de la plainte.

2004 : Festival incontournable[modifier | modifier le code]

Hormis ces péripéties, la programmation contribue au développement du festival. Entre autres artistes, Yannick Noah se produit au festival et bat le record du nombre de concerts (il en a fait six) et de la durée de ses concerts (4h37). La programmation fait la part belle aux étoiles montantes de la chanson française (Benabar, Vincent Delerm, Tryo, Cali, Thomas Fersen, entre autres). L'Europe de l'Est est également présente, avec Goran Bregovic ou Emir Kusturica, qui se produisent aux côtés d’autres grands noms de la variété internationale telles que Souad Massi et Lhasa, sans oublier Joe Cocker.

Désormais, et se distinguant d'un festival habituel de trois ou quatre jours, Poupet anime toute la saison estivale avec une dizaine de dates réparties sur le mois de juillet. Les saisons de Poupet accueillent chaque année les artistes qui font l’actualité, et son importance dans le milieu musical est illustré par le partenariat conclu avec les Victoires de la musique.

2006 : 20 ans déjà[modifier | modifier le code]

Pour célébrer ses 20 ans, le Festival a invité en 2006 Johnny Hallyday pour un concert exceptionnel devant 32 000 spectateurs. Les autres jours de la saison ont quant à eux accueilli des têtes d'affiche comme Texas, Dwight Yoakam, Cali, Louis Bertignac, Les Cowboys Fringants, Raphael, Dionysos, Tracy Chapman, Hugues Aufray, Les joyeux urbains (première partie de Nicolas Canteloup).

Le Festival accueille aussi des humoristes :

  • 2006 - Nicolas Canteloup
  • 2007 - Gad Elmaleh

L'édition 2010 : En route pour une nouvelle décennie[modifier | modifier le code]

L'édition 2010 accueille encore de grands noms :

Programmation des années précédentes au Festival de Poupet[modifier | modifier le code]

Finances et fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le festival de Poupet fonctionne uniquement par des bénévoles [1]. Les artistes sont rémunérés selon deux biais : les tickets vendus et les partenaires /mécènes privés [2] comme Ouest-France, Fleury Michon et de nombreux acteurs locaux de renommée nationale comme PRB, Ouest Décision ou Schenker-Joyau [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. Site de Poupet - section partenaires [3]

Lien externe[modifier | modifier le code]