Fatal Bazooka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Bazooka (groupe).

Fatal Bazooka

alt=Description de l'image Fatal Bazooka Logo.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Michaël Youn
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rap, pop
Années actives depuis 2006
Labels Warner Music
Composition du groupe
Membres Michaël Youn
Vincent Desagnat
Benjamin Morgaine


Fatal Bazooka est un rappeur incarné par Michaël Youn, accompagné dans ses apparitions par Vincent Desagnat et Benjamin Morgaine. Le groupe trouve son origine en 2002 dans un sketch du "Morning Live", que les membres présentaient à l'époque sur la chaîne télévisée M6.

Il est notamment connu pour les singles Fous ta cagoule (2006), Mauvaise Foi Nocturne, J'aime trop ton boule, Trankillement et Parle à ma main (2007).

En 2010, après trois ans de silence, il réapparait à l'occasion de la sortie d'un film centré sur sa carrière et sur sa chute : Fatal. À l'occasion de la sortie du film, un nouveau titre est sorti : Ce matin va être une pure soirée en collaboration avec Big Ali, PZK, Dogg Soso et le DJ Chris Prolls (personnage du film, n'apparaissant pas dans le clip).

En avril 2014, Michael Youn annonce sur Twitter la sortie prochaine d'un nouvel album. Il apparaît en photo dans un look proche du dj David Guetta laissant présager un style plus dance/électronique. Une suite au cinéma devrait aussi voir le jour sans plus de précision pour le moment[1].

Son nouveau single : "Ce soir, sans mon sexe" sort en single le dimanche 14 décembre 2014, soit après la cérémonie des NRJ Music Awards 2014 diffusé la veille où Fatal faisait son grand retour. Un retour attendu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Un rappeur bling-bling à succès, jusqu'au jour où un chanteur d'« électro-bio », Chris Prolls (jeu de mot en référence à la marque Krisprolls), vient lui voler la vedette et lui prend sa précieuse place de « Numéro Uno ». Ivre lors de la cérémonie des « Music Awards de la Musique », il offre sur scène un spectacle déplorable, provoquant un scandale et amenant la presse à le boycotter, ce qui cause sa ruine et son divorce. Fatal retourne alors dans son village natal en Savoie, et essaye de devenir berger, comme le fut son père. Mais de toute évidence ce travail n'est pas fait pour lui, et, poussé par sa mère et par son amie d'enfance Heidi restée en Savoie, Fatal décide de prendre sa revanche...

Les principales chansons[modifier | modifier le code]

Fous ta cagoule[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Fous ta cagoule.

Le premier single de Fatal Bazooka, écrit par Gérard Baste est celui qui le rendra célèbre.

Mauvaise Foi Nocturne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mauvaise Foi Nocturne.

Ce single sorti en 2007, également écrit par Gérard Baste, parodie de bout en bout la chanson/clip Confessions nocturnes de Diam's et Vitaa. Fatal parodie le personnage de Diam's, tandis que Pascal Obispo, alias « Vitoo », parodie Vitaa.

La musique est identique à la chanson originale, mais les paroles sont modifiées. Le clip met en scène une histoire semblable à Confessions nocturnes, où Fatal et Vitoo tentent de reprendre le dessus sur la copine de Vitoo, qui se venge d'avoir été trompée par celui-ci.

Il existe au moins quatre versions de cette chanson, comprenant chacune des parties différentes (notamment la scène dans la voiture, après avoir quitté l'appartement de la demoiselle).

J'aime trop ton boule[modifier | modifier le code]

Article détaillé : J'aime trop ton boule.

Le troisième single de Fatal Bazooka parodie les chanteurs de ragga tels que Lord Kossity et Sean Paul. Le début du clip met en scène l'arrivée de Fatal dans une boîte de nuit. Le clip fait d'abord croire qu'il tente de séduire une fille, puis la fille est littéralement écartée, et l'intérêt de Fatal se porte finalement sur un homme (joué par Magloire). Le reste du clip est un hymne plein d'humour au corps masculin, avec un homoérotisme décomplexé.

Dans une séquence du clip, les deux hommes (Magloire et Fatal Bazooka) se frottent langoureusement, tout en utilisant des perceuses électriques sur des planches de bois, de la même manière que des filles font du bricolage de façon obscène, dans le clip de Satisfaction de Benny Benassi. Une autre séquence du clip parodie celle du single house d'Eric Prydz Call on Me, qui met en scène une séance de fitness langoureuse entre filles : dans la parodie, tous les participants sont des hommes.

Trankillement[modifier | modifier le code]

Le titre Trankillement reprend l'égocentrisme stéréotypé des rappeurs américains (dont certaines pistes ont pour but de se mettre eux-mêmes en valeur), le tout tourné en dérision (toujours dans le contexte de la provenance des Alpes, avec le clin d'œil à Chambéry). Fatal et un autre complice parodient encore Lord Kossity, au cœur d'une parodie des fiestas souvent présentes dans les clips de rap américain (ambiance alcool, sexy et bikini) tournée en dérision. On reconnaît un peu le style Jackass du film Les 11 commandements de Michaël Youn (dont les principaux acteurs sont les membres du groupe), derrière le chaos engendré par la fête (la scène dans la piscine aurait d'ailleurs été tournée dans une villa de la Côte d'Azur, dans laquelle l'équipe de tournage et les acteurs auraient pénétré illégalement, en l'absence du propriétaire, ce qui est dans l'esprit du film). Le clip regorge de clins d'œil, notamment au frunkp et aux « chorégraphies de l'été ». Le clip a été réalisé par Kourtrajmé. Le morceau sample Gotta Take Your Love du groupe Game[2],[3] et le chant du refrain est inspiré de Workin' Day And Night de Michael Jackson[4].

Parle à ma main[modifier | modifier le code]

Ce single interprété avec la chanteuse Yelle montre pour la première fois la sœur de Fatal : Christelle Bazooka, jouée aussi par Michaël Youn. On peut aussi y voir Vincent Desagnat en jeune adolescent.

Ce soir, sans mon sexe[modifier | modifier le code]

Après une longue période d'absence, Fatal est de retour avec un nouveau single au titre qui se veut d'être polémique comme à son habitude.

Ce single est présenté pour la première fois le 13 décembre 2014, aux NRJ Music Awards 2014 en direct de la Croisette de Cannes, présidé ce soir-là par Nikos Aliagas diffusé sur TF1. Il sera disponible en téléchargement digital le lundi suivant la cérémonie.

Attendu par les médias et par les fans, ce titre sonne l'arrivé d'un nouvel album, et l'arrivé du deuxième volet du film.

Discographie réelle[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]