Tagada Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tagada et Jones.
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Flagada Jones.

Tagada Jones

Description de cette image, également commentée ci-après

Photo de presse de Tagada Jones en 2014

Informations générales
Pays d'origine Rennes, Bretagne, Drapeau de la France France
Genre musical Punk hardcore (tôt)
Crossover thrash
Digital hardcore
Années actives Depuis 1993
Labels Enrage Production
Site officiel Site officiel
Composition du groupe
Membres Niko
Stef
Waner
Job
Anciens membres David
Seb
Benoît
Pascal
Pepel
Gus
Boiboi

Tagada Jones est un groupe de punk breton teinté de métal formé fin 1993.

Histoire[modifier | modifier le code]

Citant Parabellum, Les Sheriff, The Exploited, The Ramones, Bad Religion, Suicidal Tendencies et Bérurier Noir comme influences, le groupe est à l'origine composé de Niko (chant et guitare), Pascal (guitare), Pepel (basse), et Benoît (batterie). Il est actuellement composé de Niko au chant et guitare, Waner (Nevrotic Explosion) à la basse, Stef à la guitare, Job (Tromatized Youth, Nevrotic Explosion) à la batterie et compte 1 600 concerts et 24 pays traversés.

Groupe underground et alternatif français, Tagada Jones assimile au fur et à mesure des courants musicaux divers comme le métal ou le punk rock.

Tagada Jones a construit son univers sur des textes réalistes, chantés en français, qui prônent le respect, la liberté ou l’écologie, et critiquent la mondialisation, les manipulations, le « capitalisme sauvage », le fanatisme ou encore le sexisme et l’intolérance.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Maxis[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Tagada Jones (maxi)
  • 1996 : À grands coups de bombes (maxi)

Singles[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Mortelle rébellion "les premiers pas" (k7)
  • 1999 : CD 4 titres
  • 2000 : Split (split avec Mass Murderers)
  • 2004 : The Worst of Tagada Jones (compilation)
  • 2007 : 6.6.6 (CD sorti à l'occasion du 1 000e concert, 6 reprises, 6 inédits, 6 remixes)

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • BetiZFest où Tagada Jones tient le haut de l'affiche

Liens externes[modifier | modifier le code]