Golden Gate Quartet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Golden Gate (homonymie).

The Golden Gate Quartet est un ensemble vocal américain de gospel et de negro spiritual.

Le Golden Gate Quartet, fondé par quatre étudiants (à Norfolk aux États-Unis) en 1934 sous le nom de Golden Gates Jubilee Singers, a été l’un des emblèmes principaux et, de par son exceptionnelle longévité, a marqué profondément la grande histoire de la musique religieuse afro-américaine.

Tout à l'origine, il est composé des chanteurs suivants et d'un jeune coiffeur (Johnny) qui se retire dès après leur premier spectacle William Langford, Henry Owens, Willie Johnson, Orlandus Wilson. La composition du groupe a changé de nombreuses fois depuis.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

En 1937, ils enregistrent en 78 tours, dans la chambre 14 de l'hôtel Charlotte, le morceau « Gospel Train » .

En 1939, l'ensemble est engagé pour se produire au Café Society, à New York, « le premier club de jazz à pratiquer l’intégration raciale ». C'est dans ce club qu'ils sont remarqués en 1940 par Eleanor Roosevelt qui les invite à se produire en 1941 à Washington pour l'investiture du président Franklin Delano Roosevelt. Ils sont les premiers chanteurs noirs à se produire à la Maison-Blanche en pleine ségrégation.

Dans les années 40 le groupe fait des apparitions dans plusieurs films (comme dans Hit Parade of 1943[1]).

En 1949, ils font la rencontre à Memphis, d'un jeune chanteur de 15 ans, Elvis Presley, devant l'église où ils viennent de donner un récital qui déclare à Clyde Riddick, le 1er ténor : « Je veux chanter comme vous ».

Cinquante ans de gospel[modifier | modifier le code]

Après guerre, dénommé Golden Gate Quartet, le groupe, désormais supplanté par de nouvelles formations aux États-Unis, exporte le gospel en Europe. En 1955, lors de sa première tournée hors des États-Unis, il se produit dans la salle de l'Olympia à Paris[2], ville ou le groupe finit par s’installer en 1959. En 1960, il passe au Casino de Paris avec Line Renaud, dans la salle se trouve Elvis Presley, venu spécialement d'Allemagne lors d'une permission. De 1965 à 1970, le groupe tourne avec Jacques Brel, Jean Ferrat et Sylvie Vartan. Dans les années 1980, ils passent en vedette dans le Collaro Show, où ils chantent « Only You » en prime time.

L’ensemble, dont Elvis Presley fut un grand fan, s’est produit dans près d’une soixantaine de pays à travers le monde. La flamme du Golden Gate ne s’éteint pas et se transmet inexorablement en dépit des changements de chanteurs qui évoluent dans le groupe actuel. Forment aujourd’hui le Quartet :

Clyde Wright dans le groupe depuis 1954 et Paul Trembly depuis 1971 assurent une direction artistique rigoureuse du respect et de l’authenticité d’une musique inspirée par un peuple qui revendique ses racines et ses espoirs par des chants traditionnels. Accompagnés par un trio de fidèles musiciens, ils explorent toutes les possibilités vocales, du chant murmuré à la voix devenue instrument. Une vibrante énergie, des voix de légende et une connivence avec le public font du Gate’s Style un mythe qui reste extrêmement actuel.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

Le groupe a annoncé en janvier 2007 qu'il quitte la scène définitivement et a commencé une longue tournée d'adieu mondiale.En 2009, lors de l'investiture du président Barack Obama, ils reprennent en duplex depuis Paris, l'hymne américain sur la chaîne CNN.

Ils sortent un nouvel album en 2010, Incredible. Ils ont été présents sur la tournée Âge tendre et Têtes de bois en 2012[3].

Les membres du Golden Gate Quartet depuis 1934[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Une discographie incomplète :

  • 1949 - Joshua fit the battle
  • 1950 - The Golden Gate Spirituals
  • 1956 - The Golden Gate Quartet [Camden]
  • 1957 - That Golden Chariot
  • 1997 - The Very Best of the Golden Gate Quartet
  • 1999 - Our Story
  • 2003 - Gospel Train
  • 2003 - The Good Book
  • 2010 - Incredible

Hommages et distinctions[modifier | modifier le code]

Le cinéaste Wim Wenders a déclaré "Sans le Golden Gate Quartet et, tout de suite après, sans John Lee Hooker, je n'aurais connu ni l'aspect spirituel ni l'aspect profane du blues."[4].

Le Quartet est considéré comme l'un des groupes vedette du gospel[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hit Parade 1943 dans Internet Movie Database
  2. Didier Pourquery, « Spirituel ténor », Libération,‎ 29 février 2008
  3. des artistes de 2012 de la tournée.
  4. Wim Wenders, « Le rock'n'roll m'a-t-il sauvé la vie ? », Le Monde,‎ 18 avril 2004
  5. Sylvain Siclien, « Gospel, la grande anthologie 1927-1963 », Le Monde,‎ 8 janvier 2000

Documents[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]