Franz Ferdinand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Franz Ferdinand

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Franz Ferdinand lors d'un concert à Prague en août 2006.

Informations générales
Pays d'origine Glasgow, Écosse Écosse, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock alternatif, rock indépendant, post-punk
Années actives Depuis 2001
Labels Domino Records
Epic Records
Sony Music
Site officiel franzferdinand.com
Composition du groupe
Membres Alexander Kapranos
Nick McCarthy
Robert Hardy
Paul Thomson

Franz Ferdinand est un groupe de rock écossais, fondé à Glasgow en 2001. Ce patronyme leur est venu en regardant une course de chevaux dont l'un des concurrents portait le nom de l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche (Franz Ferdinand en allemand). Ce nom les a inspirés car il impliquait une notion de changement brutal (dans un contexte politique déjà très tendu, l'assassinat de Franz Ferdinand avait précipité la Première Guerre mondiale).

Leur premier album sorti en 2004 a atteint la troisième position des meilleures ventes d'albums au Royaume-Uni et a remporté un Mercury Music Prize, les propulsant sur la scène internationale, notamment grace au single Take Me Out. En 2005, ils ont sorti un deuxième album, You Could Have It So Much Better, qui contient entre autres les titres The Fallen, Do You Want To et Walk Away. Leur troisième album, Tonight : Franz Ferdinand, est sorti le 26 janvier 2009. Il contient les singles Ulysses et Lucid Dreams. Il est complété par la compilation de remixes Blood, qui s'éloigne du style original du groupe pour aller chercher dans des influences plus techno, voire dance.

Membres[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

La formation du groupe[modifier | modifier le code]

Robert Hardy quitte le Yorkshire et s'installe à Glasgow en 2000 afin d'étudier à la Glasgow School of Art. À l'origine il ne compte pas devenir musicien, même si le choix de l'université lui est en partie inspiré par l'aura des musiciens de la ville, particulièrement Belle and Sebastian. Alex Kapranos, ex-chanteur de The Karelia, dont il fait la connaissance au 13th Note Cafe, le persuade d'apprendre la basse et de former un groupe. Ensemble ils recrutent les autres membres de ce qui deviendra Franz Ferdinand, d'abord Nicholas McCarthy, chez qui ont lieu leurs premières répétitions. Celui-ci tient initialement le rôle de batteur, bien que les claviers soient son instrument de prédilection, jusqu'à ce qu'ils rencontrent le seul écossais du groupe, Paul Thomson, ancien batteur de Yummy Fur.

Franz Ferdinand commence à répéter dans un entrepôt désaffecté du quartier de Gorbals, situé sur la rive sud de la rivière Clyde, qu'ils surnomment ironiquement « le Château » (en français dans le texte). Après quelques réparations l’endroit devient idéal pour répéter et pour donner des concerts. Le Château est le cadre de nombreuses anecdotes, notamment quelques problèmes avec la police qui les accuse d'avoir ouvert un bar illégal, mais cet endroit n'a jamais été abandonné et est encore utilisé pour leurs répétitions. Fin 2002 le groupe se rend à Londres dans le but de trouver une maison de disques et après s'être mis en rapport avec Laurence Bell, président de Domino Recording Company, signe son premier contrat avec ce label indépendant dont le catalogue comprend également Pavement, The Pastels, Clinic.

Les premiers succès[modifier | modifier le code]

Concert de Franz Ferdinand à Vienne

Après la sortie du EP Darts of Pleasure fin 2003, Franz Ferdinand apparaît en couverture du NME. Leur premier album Franz Ferdinand est lancé peu après, en février 2004. Sa sortie est suivie de tournées en Europe, aux États-Unis, en Océanie, et au Japon[1]. Durant l'année ils se produisent dans de nombreux festivals dont Glastonbury et Reading, ainsi qu'aux Eurockéennes. L'album atteint la troisième place des meilleures ventes d'albums au Royaume-Uni. Par la suite, tous les singles issus de l'album se classent dans le Top 20. En juin, le groupe interprète Take Me Out sur le plateau de Top of the Pops. Le succès est plus long à se dessiner aux États-Unis où le disque est distribué par Epic, filiale de Sony BMG, mais Franz Ferdinand fait finalement son entrée dans le classement des ventes d'albums du magazine Billboard courant 2004 et ses ventes dépassent le million d'exemplaires. L'accueil de la presse est généralement positif et le groupe obtient un Mercury Prize en septembre 2004.

You Could Have It So Much Better, la ruée vers l'or[modifier | modifier le code]

Au début de l'année 2005 Franz Ferdinand rencontre le producteur de hip-hop Kanye West lors des MTV Europe Music Awards, celui-ci déclare que Franz Ferdinand fait partie des groupes qu'il juge intéressants, en particulier pour leur son de batterie, qu'il décrit par le terme « white crunk ». De son côté le groupe reconnaît l'influence du travail de production de Kanye West. Franz Ferdinand apparaît de nouveau en couverture du magazine NME et participe à la rédaction du numéro en question. Durant l'été 2005 ils se produisent au Paléo Festival de Nyon et au Festival des Vieilles Charrues avant de repartir en tournée mondiale. Les morceaux du second album sont joués en public durant les concerts précédant sa sortie, mais l'album est finalement sorti en octobre 2005, soit un peu plus d'un an après son prédécesseur. You Could Have It So Much Better entre directement à la première place du classement des meilleures ventes d'albums sur le marché britannique et figure dans le Top 10 aux États-Unis. Le single Do You Want To, utilisé en tant que générique de fin dans l'adaptation en anime du manga Paradise Kiss, est interprété par le groupe lors de son passage dans les émissions Top of the Pops et Saturday Night Live. Ce qui n'empêche pas Alex Kapranos d'avoir trouvé le temps de tenir une rubrique culinaire dans The Guardian, un célèbre quotidien anglais. Il a cependant aujourd'hui arrêté cette critique, déclarant que cela ne l'amusait plus[réf. nécessaire], connaissant à présent les ficelles du métier.

Tonight : Franz Ferdinand, le changement de direction[modifier | modifier le code]

Après une pause significative dans l'enregistrement de nouvelles chansons, le groupe a finalement sorti son troisième album intitulé Tonight : Franz Ferdinand. Il fut enregistré avec le producteur Dan Carey. Alex Kapranos explique que le groupe a profité de cette pause importante pour essayer de nouveaux sons, de nouveaux modes d'enregistrement et déclare à ce sujet : « Nous avons fait de nombreuses expérimentations en studio avec Dan. Il nous a fait enregistrer l'album d'une manière bien plus sauvage que ce dont nous avions l'habitude »[trad 1].

Après un pré-single mis en ligne sur leur site Internet fin 2008 intitulé Lucid Dreams, le troisième album sort finalement le 26 janvier 2009 en France. Le groupe avait mis en ligne sur leur Myspace la totalité de l'album une semaine avant sa sortie et le premier single Ulysses était déjà disponible également. Ce nouvel album marque une évolution dans le son pop-rock de Franz Ferdinand, les quatre Écossais ayant cette fois pris leur temps afin de diversifier les sons et les influences. On y retrouve notamment des sonorités plus tropicales, des rythmes de batterie plus atypiques, l'usage anecdotique d'ossements humains sur le deuxième single No You Girls, mais surtout un son plus électronique, avec l'utilisation de synthétiseurs analogiques plus marqués. Ce son plus électronique se remarque sur la version longue du pré-single Lucid Dreams présente sur l'album, et sur le CD Blood, composé de reprises des chansons de l'album par le producteur Dan Carey, en version dub, electro voire techno. L'album en lui-même n'est pas un concept-album mais présente néanmoins un thème central, celui de la nuit, avec une progression indéniable tout au long de l'album, de la sortie de chez soi (Ulysses) au lendemain de fête (Katherine Kiss Me) en passant par le paroxysme dance que procure la nouvelle version de Lucid Dreams.

Influences[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Comme Bloc Party et d'autres jeunes groupes des années 2000, Franz Ferdinand tire ses racines de la musique des Talking Heads, Gang of Four, Duran Duran ou encore Wire. Il semble également que le groupe ait su tirer les leçons des plus anciens : en prenant le meilleur sans tomber dans la caricature et en créant presque un genre nouveau. Le jeu scénique des Who (voir sur scène les sauts d'Alex Kapranos), allié au talent d'écriture, à la décontraction et à la classe des Beatles (comme le montrent des chansons comme Eleanor put your boots on ou Jacqueline), avec une rythmique puissante à la Kinks (à l'image des puissantes The Dark of the Matinée, This Fire) pourraient caractériser quelques attitudes et sonorités du groupe. Pour autant le groupe a véritablement trouvé un style frais et dynamique qui lui est propre.

Franz Ferdinand a aussi été influencé par Blondie, Josef K, The Fall et Kraftwerk[réf. nécessaire].

Les membres de Franz Ferdinand se montrent aussi très curieux des cultures étrangères (notamment russe et française dont les leaders Kapranos et McCarty parlent aisément la langue), et sont marqués par une sensibilité artistique très forte. Ainsi, tous les disques de Franz Ferdinand sont illustrés par des pochettes aux motifs géométriques inspirés du Bauhaus et du constructivisme. Le même style a été transposé par le réalisateur Jonas Odell dans la vidéo du single Take Me Out, qui a remporté un MTV Breakthrough Video Award[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Concert de Franz Ferdinand à Madrid.

Singles[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

  • Participation à l'album de reprises Monsieur Gainsbourg Revisited (2006) avec la chanson Song For Sorry Angel
  • Participation à l'album Colours Are Brighter (en): Songs for Children and Grown Ups Too (Save the Children Charity Album) avec Jackie Jackson en 2006
  • Participation à l'album de reprises de War Child: Heroes (2009) avec la chanson Call me de Blondie
  • Participation à la campagne Dior avec la chanson The eyes of Mars en featuring avec Marion Cotillard alors égérie de Dior
  • Participation à la compilation Almost Alice pour le film de Tim Burton, Alice in Wonderland (2010) avec le titre The Lobster Quadrille.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Plusieurs titres ont été utilisées comme bande son pour des jeux vidéo : This Fire dans Burnout 3 et Gran turismo 4, Ulysses pour Colin McRae: Dirt 2, Take Me Out dans NHL 2005 et Guitar Hero, Tell Her Tonight dans FIFA Football 2005. De plus le titre Do You Want To fait partie de la bande-son de l'anime Paradise kiss.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Traduction[modifier | modifier le code]

  1. (en) « We have been doing a lot of experimenting in the studio with Dan. He's made us record the album in a much wilder way than we're used to. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Historique des concerts de Franz Ferdinand sur myconcertarchive.
  2. (en) Article du site XFM à propos du style du clip « Take Me Out, récompensé par un MTV Breakthrough Video Award » [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]