Guerilla Poubelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guerilla Poubelle

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Guerilla Poubelle en 2006

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Punk rock
Années actives Depuis 2003
Labels Crash Disques
Guerilla Asso
Site officiel gxp.guerilla-asso.com
Composition du groupe
Membres Till
Paul
Anthony Sanchis
Anciens membres Koj
Cham
Axel
Jokoko
Ken
Alex
Jamie

Guerilla Poubelle (GxP) est un groupe de punk rock parisien créé en 2003. Le groupe a plus de 600 concerts à son actif[1], notamment en Belgique, en France, en Suisse, en Allemagne, au Québec et au Japon. Leur configuration musicale est celle du power trio, c'est-à-dire : basse, guitare, batterie. Alex fait maintenant partie d'un nouveau groupe Les rasoirs électriques. Till fait partie d'un groupe de punk-hardcore Mon Autre Groupe et d'un groupe de pop-punk Maladroit. Ken fait aussi partie du groupe Personne. En 2013, le groupe redevient actif avec une formation différente (Jamie à la basse et Paul à la batterie).

Histoire[modifier | modifier le code]

Guerilla Poubelle est créée en 2003 à la suite de la séparation du groupe Les Betteraves. Le Groupe sort à la fin de l'année 2004 sa première démo. Moins d'un an plus tard, le groupe produit un split avec les Bretons de Butter Beans et l'album Il faut repeindre le monde ... en noir. L'année suivante, Guerilla Poubelle publie un split avec le groupe japonais Coquettish, Ninjas & Guerilleros. Deux autres voient le jour en 2007, Petit hommage entre amis avec Justin(e) et Dolores Riposte et Ipod sucks avec Sons Of Buddha en 2007. Sort aussi The shame of punk to come, une compilation créée pour leur tournée de 2006 en Angleterre qui regroupe 3 titres de Punk=existentialisme, 3 titres inédits et 3 titres de Il faut repeindre le monde ... en noir. Le second album Punk=existentialisme est sorti le 29 octobre 2007, agrémenté du DVD Ceci n'est pas une fiction. Le 11 juin 2011, le groupe sort une compilation intitulée C'était mieux avant regroupant l'intégralité des titres enregistrés avec la formation du moment et éparpillés sur différents splits. Après deux ans d'activité réduite (2011-2012), le groupe reprend ses activités avec Paul à la batterie et Jamie à la basse. Le groupe sort un EP (C'est pas comme si c'était la fin du monde) en janvier 2013 et prépare un album pour l'automne 2013.

Engagements[modifier | modifier le code]

Le groupe refuse de s'inscrire à la SACEM, limite le prix de leurs places de concert (5 € dans des MJC et les bars, 10 € dans la plupart des salles de concert) et de leurs albums (10 euros), lutte contre la « starification » de personnes comme tout le monde (en refusant les autographes). Ils ont créé un distributeur underground Guerilla Asso et se sont engagés à faire replanter les arbres ayant été utilisés pour imprimer les livrets de CD. L'argent récolté via le succès du groupe Guerilla Poubelle est reversé dans l'association Guerilla Asso pour la distribution d'albums, le label ou encore l'organisation de concerts. Tous les membres du groupe refusent d'en vivre et conservent un emploi hors musique [2] .

Membres[modifier | modifier le code]

Till, au chant et à la guitare présent au cours de toute l’histoire du groupe.
Anciens Membres

Timeline :

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

EP's[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Splits[modifier | modifier le code]

Démos[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

Le groupe a enregistré quelques reprises :

  • Brainwash°, de Coquettish
  • 500 Channels°, de Choking Victims, renommée 500 Chaînes
  • Sunday Bloody Sunday, de U2, renommée Glace au Sang à cause du sundae, la glace de MacDonald's
  • Incolore et Délavé, de Zabriskie Point
  • Zwibir 2, des Betteraves (ancien groupe de Till et Koj)
  • Bah, de Bloom
  • Darling, de Crass
  • Je suis pas menteur, des Sheriff
  • Pacifier°, de Kid Dynamite
  • Hey Suburbia, de Screeching Weasel
  • Echec et Mat, de Charly Fiasco
  • Le Monde à l'envers, de Leptik Ficus

Les chansons marquées d'un ° ont été réécrites en français.

À l'occasion de concerts, le groupe a déjà fait d'autres reprises, mais de manière moins sérieuse, qui s'apparentent à des parodies.

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2006 : DVD + CD Live à Saint-Geniès-de-Malgoirès avec Les Vilains Clowns, Leptik Ficus, Blurp! et Radio Bistro
  • 2007 : Ceci n'est pas une fiction, DVD vendu avec le CD de Guerilla Poubelle Punk = Existentialisme, Un documentaire filmé et réalisé par Fifou retraçant la vie du groupe pendant leur tournée de 2006 en France, au Québec et au Japon.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]