Theodore, Paul & Gabriel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Théodore, Paul & Gabriel

Description de l'image  Théodore, Paul & Gabriel - Vauban (Brest) 24 Novembre 2012.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Paris, Drapeau de la France France
Genre musical Pop, rock, folk
Années actives Depuis 2009
Labels Belleville Music
Composition du groupe
Membres Théodora de Lilez (jusqu'en février 2014)/ Louise Découflé depuis février 2014 (Théodore) Basse
Pauline Thomson (Paul) Guitare
Clémence Gabriel (Gabriel) Chant/guitare
Benjamin Collin Batterie

Théodore, Paul & Gabriel est un groupe pop rock folk de Paris (France), formé en 2009.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le groupe s'est formé à partir de la rencontre de Pauline Thomson et de Clémence Gabriel dans un café. Puis Théodora de Lilez a quitté son groupe de hard rock pour les rejoindre.

Théodore, Paul & Gabriel est vite repérée par Les Inrocks Lab[1] et sort en octobre 2011 un premier EP: Silent Veil.

Le groupe prend ses inspirations dans le rock & folk des années 1960 et 1970[2], qu'il intègre dans quelque chose de plus actuel, de plus moderne à l’écoute, de plus pop-rock-folk. Il chante en anglais, comme une évidence, la langue de leurs références musicales, Janis Joplin, les Beatles, Eric Clapton, et la langue de Paul[3]. Il revendique une certaine androgynie, en ayant choisi des prénoms masculins et un look de dandy cintré[4].

En février 2014, Théodora de Lilez a quitté le groupe et a été remplacée à la basse par Louise.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Théodore, Paul & Gabriel », sur www.lesinrocks.com.
  2. Seban 2012.
  3. Provence 2013.
  4. Vives 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Mélanie Vives, « Théodore, Paul & Gabriel: «On n’a pas choisi ces prénoms pour se foutre des robes du soir!» », Têtu,‎ 29 décembre 2011 (lire en ligne).
  • Johanna Seban, « Le folk hippie de Théodore, Paul & Gabriel », Les Inrocks,‎ 3 octobre 2012 (lire en ligne).
  • Anthony Golay, « Théodore Paul & Gabriel », Lords of Rock,‎ 1er novembre 2012 (lire en ligne).
  • Eva Provence, « Nasville et les garçonnes », Libération,‎ 8 août 2013, p. 22 (lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]