Nada Surf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nada Surf

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Nada Surf en 2008

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock alternatif, rock indépendant
Années actives Depuis 1993
Labels Barsuk
City Slang
MarDev
Labels
Elektra
n°6 Records
Deep Elm
Stickboy
Site officiel www.nadasurf.com
Composition du groupe
Membres Matthew Caws
Daniel Lorca
Ira Elliot
Anciens membres Aaron Conte

Nada Surf est un groupe de rock américain formé en 1993 à New York. Le groupe a une réputation mondiale, et a pu effectuer des tournées aux États-Unis, au Canada, en Europe, en Australie et au Brésil. Cette longévité a permis à Matthew Caws, Daniel Lorca et Ira Elliot d'enregistrer sept albums studio.

Leurs chansons ont servi de bande son dans des séries télévisées américaines populaires telles que Six Feet Under, Newport Beach, How I Met Your Mother ou encore Heroes. Ils sont même à créditer d'une apparition dans Les Frères Scott.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

Nada Surf est formé au début des années 1990 par Matthew Caws et Daniel Lorca à New York. Tous deux ont partagé les bancs du lycée français de New York[1] et ont fait leurs études en Belgique et en France. Ils ont joué dans plusieurs groupes, dont The Cost of Living, et fondent Because Because Because en 1991[1]. Leur premier batteur se prénomme Dan, le groupe y fait allusion plus tard dans la chanson The Plan (album High/Low). Dan est remplacé par Aaron Conte et Because Because Because devient Nada Surf en 1993[2]. Le groupe enregistre son premier deux-titres : The Plan/Telescope (1994), ainsi que la démo Tafkans, version brute de High/Low. De cette démo sont extraits des titres du deuxième vinyle, Deeper Well/Pressure Free (1995), de Karmic et de North 6th Street.

Aaron Conte finit par quitter le groupe et est remplacé début 1995 par Ira Elliot, ancien batteur des Fuzztones[1], groupe très présent sur la scène new-yorkaise des années 1980, et dont Caws et Lorca étaient fans. Ils avaient rêvé pendant plusieurs années de demander à celui-ci de les rejoindre, mais avaient jugé plus pertinent d'attendre d'acquérir un certain niveau. L'arrivée d'Elliot au sein de Nada Surf est un élément fondateur, puisque dès lors, l'ambition de Caws et Lorca est décuplée, car s'ils veulent garder un tel batteur, ils doivent voir grand.

Matthew Caws.

Aussi, quant au terme d'un concert à la Knitting Factory auquel ils assistent, ils croisent Ric Ocasek, ancien membre des Cars, et producteur notamment de Weezer, ils ont le courage de lui donner, sans conviction, une copie de Tafkans. Quelques jours plus tard, Ocasek les rappelle afin de leur dire qu'il est intéressé mais désire réenregistrer l'intégralité des chansons. Dans le même temps, le groupe finalise un accord avec Elektra[2]. Le groupe ayant trouvé un producteur et une maison de disques, l'album High/Low est lancé. C'est le titre Popular, single extrait de l'album High/Low, qui révèle Nada Surf ; le titre est diffusé en boucle sur toutes les radios et sur toutes les chaînes télévisées, classé 11e du classement « US Billboard Modern Rock », l'album atteignant la 63e position dans le Billboard 200.

Au cours de l'été 1996, Nada Surf tourne aux États-Unis aux côtés de Superdrag, et le tube Popular inonde les ondes et traverse l'Atlantique. Nada Surf conquiert ensuite l'Europe, où sort en septembre 1998 leur deuxième album, The Proximity Effect, produit par Fred Maher. En fait, leur maison de disques trouve que cet album ne comporte pas de hit à la mesure de Popular[1], et fait enregistrer au groupe plusieurs reprises, dont Black & White (The dB's) et Why Are You So Mean To Me? (Vitreous Humor), afin d'en faire un single. Mais lassés par les velléités du directeur artistique, Nada Surf juge que l'album est complet et refuse tout nouveau changement (Elektra suggérant même d'inclure une version acoustique de Popular). Aussi, cet album ne sort pas aux États-Unis, et alors que le groupe est en tournée promotionnelle en Europe, leur label les lâche, et cesse notamment de leur transmettre les demandes d'interview qu'il reçoit. Malgré tout, cet album reçoit un très bon accueil en France, et le groupe s'embarque pour une tournée de 30 dates françaises en mars 1999.

S'ensuit une année de bataille légale afin d'obtenir les droits de The Proximity Effect[2], procédure qui aboutit en 2000, permettant au groupe de sortir cet album sur leur propre structure créée à cet effet : 'MarDev, inspiré du prénom de la grand-mère maternelle de Caws. Reste à reconquérir le public nord-américain, ce qui est fait avec de longs mois de tournées, permettant également de lever quelques fonds afin de financer un nouvel album.

Courant 2001, ils enregistrent la plupart des titres de Let Go, produits et réalisés, entre autres, par leurs amis, Louie Lino et Chris Fudurich, qui avait réalisé The Proximity Effect. Ceux-ci sont payés en billets de $1 et $5, argent issu de la vente de merchandising au cours des tournées effectuées. L'album est loué tant par les critiques que par le public, et le single Inside of Love est diffusée à la radio et atteint même la 73e position au Royaume-Uni. Bien que quelques critiques y voient une expression de la mélancolie new-yorkaise post 11 septembre, Let Go a été composé avant ces événements. Ceci marque une étape marquante pour le groupe, qui pour la première fois a pu prendre son temps, travailler sans aucune pression, sans directeur artistique, n'étant soumis qu'aux seules exigences de leur créativité. Les fans, toujours actifs en ligne, attendent de longs mois une date de sortie, sans cesse reportée, mais le résultat final compense largement les années de manque. Le groupe signe leur nouvel album chez Virgin avec leur nouveau manager Séverin Naudet. Comme toujours, ce sont des mois de tournée qui s'enchaînent, dont beaucoup de festivals durant l'été 2003.

En 2005, Nada Surf est enfin accueilli avec le même enthousiasme des deux côtés de l'Atlantique, et non plus seulement en Europe[2]. En effet, leur quatrième album The Weight Is a Gift (produit entre autres avec Chris Walla) rencontre un succès similaire avec le single Always Love. Le groupe, sensible à la culture française, a repris lors de l'été 2006, Alain Souchon avec le titre La P'tite Bill est malade, après des adaptations de l'Aventurier (Indochine) en 2003 et de Au fond du rêve doré (Françoise Hardy). Nada Surf a achevé de tourner pour The Weight Is A Gift en octobre 2006, puis s'est mis à travailler sur son prochain opus, annoncé pendant un temps sous le titre Time for Plan A. Le groupe s'est pour cela rendu aux studios Robert Lang, à Seattle, en mars ainsi qu'en août 2007, travaillant sous la direction du producteur John Goodmanson. En 2007, le légendaire groupe des années 1970 America a effectué une reprise de la chanson Always Love sur son album Here & Now, à laquelle ont participé Caws et Elliot.

Leur 5e album, Lucky, produit par John Goodmanson (Death Cab for Cutie, Harvey Danger, Blonde Redhead), enregistré en mars et août 2007, est sorti le 5 février 2008 aux États-Unis et Canada, et le 18 février 2008 en France. Nada Surf s'est produit le 31 janvier 2009 lors de La Nuit de l'ESSEC, à Cergy-Pontoise.

Puis le 31 juillet 2010, ils reviennent cette fois à l'hôtel de ville de Paris en concert gratuit lors du festival indépendances organisé par la FNAC. Plus de 10 000 personnes étaient alors présentes pour les applaudir. If I Had a Hi-fi, le nouvel album de Nada Surf est un disque de reprises. D'abord vendu exclusivement pendant la tournée commencée à New York en mars 2010, il n'est sorti dans le commerce qu'en juin 2010.

L'album suivant du groupe, The Stars Are Indifferent to Astronomy, sort en janvier 2012. Après une tournée mondiale au sein de Nada Surf, Matthew Caws enregistre un album avec Juliana Hatfield. Le duo se baptise Minor Alps. L'album Get There paraît le 29 octobre 2013[3].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Aaron Conte - batterie (1993-1995)

Discographie[modifier | modifier le code]

EP - 7" - Demos - Best of[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

DVD Live[modifier | modifier le code]

Ventes d'albums[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations de ce tableau proviennent du site internet lescharts.com[4]

Année Album Meilleur classement
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[5] Drapeau de la Belgique Belgique Comm. fr. Drapeau des États-Unis États-Unis[6] Drapeau de la France France Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau de la Suède Suède Drapeau de la Suisse Suisse
1996
High/Low
-
36
63
37
-
31
-
1998
The Proximity Effect
-
-
-
45
-
-
-
2002
Let Go
-
-
-
32
-
-
-
2005
The Weight Is a Gift
51
-
167
47
-
-
59
2008
Lucky
33
97
82
41
98
-
39
2010
If I Had a Hi-fi
-
-
-
153
-
-
86
2012
The Stars Are Indifferent to Astronomy
31
-
86
86
-
-
42

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Hyperspace-Perspective in the Lyrics of Nada Surf, par Christian Auinger (Thèse d'anglistique et d'américanistique), Université de Vienne - 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Andrew Leahy, « Nada Surf Biography », Allmusic (consulté le 27 janvier 2013)
  2. a, b, c et d « Biographie de Nada Surf », Music Story (consulté le 27 janvier 2013)
  3. Minor Alps, turbo-rock gracieux, Jean-Daniel Beauvallet, Les Inrockuptibles, 1er janvier 2014.
  4. « Nada Surf - Albums », sur lescharts.com (consulté le 23 août 2011)
  5. « Nada Surf Chartverfolgung », sur musicline.de (consulté le 23 août 2011)
  6. « Nada Surf Chart History », sur billboard.com (consulté le 23 août 2011)