Boulevard des airs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Boulevard des Airs

Boulevard des Airs Tour 2013
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Chanson française, reggae, rock, fanfare
Années actives 2004 — présent
Labels Sony Music
Site officiel http://bda-boulevarddesairs.com/
Composition du groupe
Membres Florent Dasque
Laurent Garnier
Jean-Noël Dasque
Jean-Baptiste Labe
Sylvain Duthu
Kévin Poinas
Ivan Guevo
Jérémie Plante
Pierre-Emmanuel Aurousset

Boulevard des Airs est un groupe français formé en 2004, originaire de Tarbes dans le sud-ouest de la France.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

En 2004, dans la cour du Lycée Marie Curie à Tarbes, Boulevard des Airs voit le jour sous l'impulsion des frères Dasque, de Sylvain Duthu et de Laurent Garnier. Issus de différents groupes aux univers musicaux divers, ils décident de continuer leur route musicale ensemble sous le nom de Boulevard des Airs[1].

Si le groupe revendique des influences comme Georges Brassens, Jacques Brel, Bob Marley, Red Hot Chili Peppers ou Rage Against the Machine leur musique est une rencontre entre la chanson française, le rock, le reggae, le jazz, la folk, l'electro et les musiques traditionnelles. Le groupe propose des textes en français, en anglais et en espagnol.

Soutenu par la région, Boulevard des Airs est sélectionné en 2005 par la SMAC pour un accompagnement artistique à La GESPE de Tarbes[2]. Après avoir écumé les scènes locales, le groupe assure des premières parties remarquées. Entre-temps, le groupe mûrit, s’étire, se rétrécit, s'enrichit d’une section cuivres (trompette, trombone, saxophone et clarinette). Un passage à l'Olympia en janvier 2010 avec leurs amis (Les Ogres de Barback, Babylon Circus et Les Hurlements d'Léo), leur vaut d'être présentés comme « grands espoirs de la scène alternative française »[3][réf. insuffisante].

Le 17 juillet 2011 sort le single Cielo Ciego et début 2012, le single San Clemente (Je voulais vous parler des femmes). Leur premier album Paris-Buenos Aires sort le 17 octobre 2011.

Il s'ensuit une tournée d'une centaine de dates en France, en Espagne, en Suisse, en Belgique et au Canada. En fin d'année 2012 le groupe est choisi pour assurer les premières parties du groupe Tryo sur dix Zénith ainsi qu'à Paris-Bercy le 28 mars 2013.

Un an après la sortie de leur premier album, celui-ci est certifié disque d'or[réf. nécessaire].

Le 13 décembre 2012 le groupe figure dans la liste des prénommés aux Victoires de la musique 2013 et le 8 janvier 2013, le groupe est nommé dans la catégorie « Révélation Scène »[4].

Le deuxième album, Les Appareuses Trompences, sort le 13 mai 2013, le premier titre tiré de cet album s'intitule Bla Bla. Il est aussi composé d'autres titres qui deviennent connus à la sortie de l'album, tels que Ici (en duo avec le groupe Tryo), J'm'excuse pas, ou Je reste calme dans laquelle le groupe a choisi un son plus électronique. Ce nouvel opus est suivi d'une tournée de presque deux ans en France, Espagne, Belgique, Suisse, Allemagne ...

Le travail du groupe est qualifié de « home made ». Les albums sont enregistrés dans leur home studio ; les clips, photos, pochettes réalisés par des membres de la famille ou amis tous originaires de leur région natale.

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Cielo Ciego
  • 2012 : San Clemente (Je voulais vous parler des femmes)
  • 2012 : Mundo loco
  • 2013 : Bla bla

Clips et bande originale[modifier | modifier le code]

  • Le groupe a composé la bande originale du film eMotion (réalisé par Guilhem Machenaud / Ho5 Park). refnec|Ce film a remporté le prix spécial du public lors du Festival international du film de free-ride en 2009[6].
  • 2011 : Cielo Ciego
  • 2011 : San Clemente (Je voulais vous parler des femmes)
  • 2012 : Carnets de voyage épisode 4 (série officielle du groupe)
  • 2013 : Bla Bla
  • 2014 : J'm'excuse pas

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]