Lenny Kravitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lenny Kravitz

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Lenny Kravitz en concert à Nice le 30 novembre 2014.

Informations générales
Nom de naissance Leonard Albert Kravitz
Naissance 26 mai 1964 (50 ans)
Drapeau des États-Unis New York, États-Unis
Activité principale chanteur, musicien, compositeur
Activités annexes acteur
Genre musical Pop, rock, soul
Instruments Guitare, claviers, batterie, basse, percussions
Années actives 1989-présent
Labels Virgin Records
Site officiel lennykravitz.com

Lenny Kravitz, né Leonard Albert Kravitz le 26 mai 1964 à New York, est un chanteur, musicien, compositeur et acteur américain.

Ses compositions mêlent des éléments aussi variés que le rock psychédélique, le hard rock, le rhythm and blues, la soul, le funk et la pop. Ses principales influences sont Jimi Hendrix, Funkadelic, John Lennon et Prince.

En plus de chanter et de faire les backing vocals c'est un musicien complet qui joue lui-même de tous les instruments lorsqu'il enregistre (guitare, basse, batterie, clavier et percussions). Il a gagné le Grammy Award pour la « Meilleure prestation rock masculine » quatre fois de 1999 à 2002. Ses ventes sont estimées à 38[1] millions d'albums dans le monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Leonard Albert Kravitz est le fils du producteur de télévision américain Sy Kravitz, et de l'actrice bahaméenne Roxie Roker. Son père est d'origine juive russe, et sa mère est d'origine bahaméenne.

Il a reçu le prénom de son oncle, Leonard Kravitz, tué durant la Guerre de Corée.

Carrière[modifier | modifier le code]

1989-1990 : Let Love Rule[modifier | modifier le code]

Au tout début de sa carrière, Lenny Kravitz avait pris comme pseudonyme Romeo Blue, et dormait dans une voiture qu'il louait cinq dollars par jour.

En 1989, son premier album Let Love Rule rencontre un succès modéré, atteignant la 61e place du Billboard. Il gagne une plus grande reconnaissance en 1990 lorsque Madonna devient no 1 aux États-Unis et no 2 en France avec la chanson Justify My Love, qu'il a coécrite et coréalisé pour l'album The Immaculate Collection.

À la fin de l'année, il est à l'initiative d'une reprise de Give Peace a Chance de John Lennon avec Yoko Ono, Sean Lennon et le Peace Choir, pour protester contre la Guerre du Golfe.

1991-1992 : Mama Said[modifier | modifier le code]

En 1991, il sort son deuxième album, Mama Said, qui est son premier disque à atteindre le Top 40. Les chansons de cet album sont dédicacées à Lisa Bonet, témoignant de sa dépression suite à leur séparation. Le plus gros single de Kravitz, It Ain't Over 'Til It's Over, atteint la seconde place du Billboard Hot 100. Le single suivant, Always on the Run (un hommage à sa mère) met en vedette Slash à la guitare, et est suivi des titres Stand by my Woman et What goes around comes around. Les deux musiciens se connaissent depuis le lycée.

En 1992, il réalise l'album Vanessa Paradis de Vanessa Paradis, pour lequel il a joué tous les instruments et écrit l'ensemble des chansons. L'album se vend à 1 500 000 exemplaires dans le monde, porté par le premier single Be my baby, qui sera un succès dans plusieurs pays d'Europe (800 000 copies vendues)

En 1993, Kravitz écrit Line up avec Steven Tyler d'Aerosmith pour leur album Get a Grip, et apparaît sur l'album de Mick Jagger, Wandering Spirit, dans une reprise du classique Use me, de Bill Withers. Cette même année, il travaille également avec ses idoles Al Green et Curtis Mayfield.

1993-1994 : Are You Gonna Go My Way[modifier | modifier le code]

La même année sort Are You Gonna Go My Way, qui atteint la douzième place du Billboard et lui rapporte le Brit Awards du Meilleur artiste international. Le titre éponyme, Are You Gonna Go My Way, remporte le MTV Video Music Award du meilleur clip masculin. Durant la présentation des MTV Video Music Awards, il interprète la chanson avec John Paul Jones, de Led Zeppelin, à la basse. Plusieurs singles de l'album suivent, notamment Believe, Is there any love in your heart, et Heaven help/Spinning around over you. Cet album est le premier avec le guitariste Craig Ross, qui jouera également sur ses albums ultérieurs. Une chanson, Eleutheria, est inspirée par l'île Eleuthera dans les Bahamas, où Kravitz a construit une maison et un studio d'enregistrement. En 1993, il sort aussi le EP Spinning Around Over You, lequel inclut quatre titres live de sa tournée Universal Love Tour.

En 1994, le directeur commercial d'EMI découvre Julie Zenatti. Lenny Kravitz lui écrit deux titres qu'elle enregistre à Londres.

1995-1997 : Circus[modifier | modifier le code]

Avec Stevie Wonder, il reprend la chanson de Kiss, Deuce, pour un album hommage. En 1995, il sort l'album Circus, lequel obtient la dixième place du Billboard. Cependant, seulement deux singles sont extraits de l'album Rock and Roll Is Dead et Can't get you off my mind.

1998-2000 : 5[modifier | modifier le code]

Avec 5 (1998), Kravitz embrasse pour la première fois les technologies digitales tel que Pro Tools et les samples. Cet album introduit sa musique à un public plus large, le hit Fly Away ayant été utilisé pour la publicité d'un constructeur de voitures et d'une compagnie aérienne. 5 atteint la vingt-huitième place du Billboard, et le titre Fly Away est no 1 de plusieurs charts. Il gagne le premier de ses quatre Grammy Award de la meilleure prestation masculine vocale en 1999. Malgré une critique très mitigée l'album s'écoulera a plus de 4 millions d'exemplaires. D'autres singles sont extraits : I Belong to You et If you can't say no (qui a été aussi remixé par le producteur dance Brian Transeau).

En 1999, il réalise et chante avec Cree Summer sur son album Street Faerie, et participe aux Eurockéennes. Sa reprise du hit American Woman, de The Guess Who, lui rapporte un autre trophée aux Grammy Awards de 2000, et aide la chanson à toucher une nouvelle audience. La version de Kravitz fait partie de la BO du film Austin Powers: The Spy Who Shagged Me, et sera ajoutée à 5 comme bonus en 1999.

En 2000, sort une compilation, Greatest Hits. Celle-ci s'avère être son album le plus couronné de succès, se vendant à près de onze millions de copies dans le monde, et devenant un des albums les plus vendus de la décennie. Le single Again lui vaudra son troisième Grammy consécutif pour la Meilleure prestation Rock en 2001. La même année, il coécrit la chanson God gave me everything avec Mick Jagger, disponible en 2001 sur l'album de Jagger, Goddess in the Doorway, et dans le film Being Mick.

2001-2003 : Lenny[modifier | modifier le code]

Il participe à deux titres pour l'album Invincible de Michael Jackson, en 2001. Une d'entre elles, Another Day a filtré sur internet en janvier 2010, et est présente sur le premier album posthume de Michael Jackson, Michael (album). La deuxième reste, elle, toujours inédite.

L'Album Lenny sort en Octobre 2001, les critiques se montreront très enthousiastes et il se vendra à plus de 2 millions d'exemplaires dans le monde.

2004-2007 : Baptism[modifier | modifier le code]

Après l'album Lenny, paraît Baptism, descendu par la critique l'album rencontrera un succès inférieur à ses prédécesseurs. Il sera tout de même certifié disque d'or aux Etats-Unis et en Allemagne.

En 2006, lors de son passage à Paris pour sa tournée Confessions Tour, Madonna l'invite à venir sur scène pour chanter en duo avec elle le titre I love New-York.

2008-2010 : It Is Time for a Love Revolution[modifier | modifier le code]

En 2008, paraît l'album It Is Time for a Love Revolution. Malgré de meilleures critiques le succès sera modeste à l'exception de la France ou il s'écoulera à plus de 150 000 exemplaires, faisant de cet album son plus gros succès en France depuis l'album 5.

L'année suivante, il s'essaye au métier d'acteur, en tenant un rôle d'infirmier dans le film Precious.

2011-2012 : Black and white America[modifier | modifier le code]

Le 22 août 2011, sort l'album Black and white America, enregistré aux Bahamas et à Paris. Il recoit de très bonne critques et sera certifié disque d'or en France

Lenny Kravitz à Rock in Rio Madrid 2012.

Fin 2011, Lenny Kravitz reçoit les insignes de chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

En mars 2012 il joue dans l'adaptation du roman de Suzanne Collins au cinéma, Hunger Games, où il tient le rôle du styliste de Katniss Everdeen des Jeux de la Faim, Cinna.

En mai 2012 il chante en duo en finale de la version française de The Voice avec Al.Hy. Il interprète son titre Are You Gonna Go My Way.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1986, Lenny Kravitz revient à New York avec sa petite amie Lisa Bonet, une des héroïnes du Cosby Show. Ils se marient l'année d'après à Las Vegas. Un an plus tard, en décembre 1988, ils donnent naissance à une fille Zoë Kravitz. Ce mariage s'achève toutefois par un divorce, en 1993, Lisa étant excédée des écarts de Lenny, notamment avec Madonna, pour laquelle il a coécrit avec Ingrid Chavez et réalisé un titre, Justify My Love, en 1990.

Il a été le compagnon de la chanteuse et actrice française Vanessa Paradis, de 1991 à 1997, et pour laquelle il écrit et réalise l'album Vanessa Paradis, sorti en 1992. Leur relation tumultueuse fait la une des journaux du monde entier et le couple se retrouve régulièrement harcelé par les paparazzis.

Ils interprètent en duo la chanson Silver and gold, en 1996, lors de l'émission de télévision française Taratata.

Il a aussi eu une liaison avec la chanteuse Natalie Imbruglia, l'actrice Nicole Kidman et les mannequins Adriana Lima et Naomi Campbell.

Kravitz s'identifie comme chrétien. La spiritualité a toujours été une question importante dans sa croissance, compte tenu de son éducation de différentes religions. C'est par cette approche qu'il parle de foi dans plusieurs chansons, comme dans l'album Baptism (2004). De plus, sur son dos est inscrit un tatouage : "My Heart Belongs to Jesus Christ" (Mon cœur appartient à Jésus Christ).

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations / Rééditions[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Greatest Hits
  • 2009 : Let Love Rule: 20th Anniversary Deluxe Edition
  • 2012 : Mama Said: 21st Anniversary Deluxe Edition
  • 2013 : Are You Gonna Go My Way : 20th Anniversary Deluxe Edition

Participations[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • MTV Video Music Awards
    • 1993 - Meilleure vidéo masculine pour Are You Gonna Go My Way?
  • Brit Awards
    • 1994 - Homme International
  • VH1/Vogue Fashion Awards
    • 1998 - Artiste le plus Fashion (« à la mode »), Prix masculin
  • Grammy Awards
    • 1998 - Meilleure prestation masculine vocale de rock (Fly Away)
    • 1999 - Meilleure prestation masculine vocale de rock (American Woman)
    • 2000 - Meilleure prestation masculine vocale de rock (Again)
    • 2001 - Meilleure prestation masculine vocale de rock (Dig In)
  • Radio Music Awards
    • 2001 - Artiste de l'année/Pop Alternative Radio
  • My VH1 Awards
    • 2001 - Artiste masculin préféré
  • Blockbuster Entertainment Awards
    • 2001 - Artiste masculin préféré - Rock
  • American Music Awards
    • 2002 - Artiste masculin préféré Pop/Rock
  • Prix d'Innovation Microsoft Windows Media
    • 2002 - Prix d'Innovation Microsoft Windows Media
  • NRJ Music Awards
    • 2014 - NRJ Music Award d'honneur pour l'ensemble de sa carrière

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]