Gaspard Ulliel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gaspard Ulliel
Description de cette image, également commentée ci-après
Gaspard Ulliel, à la 40e cérémonie des César, en 2015.
Nom de naissance Gaspard Thomas Ulliel
Naissance
Neuilly-sur-Seine
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 37 ans)
La Tronche
Profession Acteur
Films notables Embrassez qui vous voudrez
Les Égarés
Un long dimanche de fiançailles
Jacquou le Croquant
La Princesse de Montpensier
Saint Laurent
Juste la fin du monde
Les Confins du monde
Séries notables Moon Knight

Gaspard Ulliel est un acteur et mannequin français, né le à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et mort le à La Tronche (Isère).

Il a fait ses débuts au cinéma en 2001 avec un petit rôle dans Le Pacte des loups, et il obtient son premier rôle principal en 2003 dans Les Égarés. En 2005, il obtient le César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans Un long dimanche de fiançailles. Pour son interprétation d'Yves Saint Laurent dans le biopic Saint Laurent, il est nommé au César du meilleur acteur en 2015. En 2017 il obtient le César du meilleur acteur pour son interprétation dans Juste la fin du monde. Il a été nommé chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2015. Il était également connu pour avoir été l'égérie du parfum Bleu de Chanel pendant douze ans.

Durant sa courte carrière, il aura tourné avec plusieurs réalisateurs prestigieux, parmi lesquels André Téchiné, Bertrand Bonello, Jean-Pierre Jeunet, Gus Van Sant, Martin Scorsese, Michel Blanc, Niki Caro, Peter Greenaway, Richard Dembo, Bertrand Tavernier, Xavier Dolan, Justine Triet et Benoît Jacquot.

En parallèle de sa carrière en France, il est connu aux États-Unis dans deux projets qui connurent un certain succès : le préquel Les Origines du mal en 2007, où il reprend le rôle d'Hannibal Lecter joué autrefois par Anthony Hopkins, et la série d'action Marvel Moon Knight, diffusée sur la plateforme américaine Disney+ ; cette dernière est son premier projet à titre posthume.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et enfance[modifier | modifier le code]

Gaspard Thomas Ulliel naît le à Neuilly-sur-Seine[1]. Il est le fils unique de Serge Ulliel, designer, et de Christine Ulliel, née Mabillard[1], styliste. Sa famille paternelle, originaire de Savoie, s'est établie à Paris où est né, dans Le Marais, son arrière-grand-père Raoul Ulliel (1889-1943), bronzier, qui s'est distingué au combat durant la Première Guerre mondiale[2]. Sa grand-mère paternelle est d'origine italienne et espagnole[3].

À l'âge de 6 ans, il se fait griffer par un dobermann sur la joue gauche et conserve une cicatrice[4]. Sa nécrologie dans le journal Libération le décrit comme ayant « la balafre la plus célèbre du cinéma français »[5].

Débuts à la télévision[modifier | modifier le code]

Gaspard Ulliel commence sa carrière d'acteur, en 1996, dans le dernier épisode d'Une femme en blanc avec Sandrine Bonnaire et Christian Brendel, alors qu'il est au collège[6]. Cette série est diffusée sur France 2 au printemps 1997[7].

Durant son adolescence, il enchaîne les tournages pour la télévision. Il interprète l'un des membres de la famille Dumont-Farel dans Bonnes vacances, un téléfilm comique de Pierre Badel avec notamment Rosy Varte, Gérard Hernandez et Valérie Vogt. Il change ensuite de registre avec le drame La Bascule, réalisé par Marco Pico et diffusé en 1999[8]. La même année, il apparaît dans un épisode de la série Le Refuge[9] consacrée au sauvetage d'animaux. Dans le téléfilm Juliette de Jérôme Foulon, avec Claire Keim dans le rôle-titre, il incarne le fils d'Antoine Duléry[10].

Études et formation[modifier | modifier le code]

Tout en participant à quelques stages l'été au cours Florent[11], il est scolarisé à l'école active bilingue Jeannine-Manuel (EABJM) dans le 15e arrondissement de Paris[12], jusqu'à l'obtention de son baccalauréat en section ES[13].

Il s'inscrit ensuite à l'université Paris-VIII à Saint-Denis[14] pour y suivre des études supérieures de cinéma[15], mais sa carrière prenant de l'importance, il les interrompt en seconde année de DEUG, en [16].

Il voulait être un musicien de jazz et a même essayé de jouer du saxophone pendant quelques années, mais il a arrêté parce qu'il pensait qu'il n'avait pas de talent[17]. Il savait aussi jouer du piano[18],[19]. Il était également photographe amateur depuis son adolescence[17],[20], et s'est même fait prendre une série de photos polaroid prises par lui lors de son voyage à Tokyo publiée par le magazine britannique AnOther en avril 2012[21].

Carrière[modifier | modifier le code]

Révélation critique au cinéma (1999-2005)[modifier | modifier le code]

En 1999, Gaspard Ulliel tourne dans le court-métrage Alias de Marina de Van[6], et dans le téléfilm Julien l'apprenti avec Francis Huster[22].

En 2001, il tient un rôle mineur dans son premier long-métrage, Le Pacte des loups, de Christophe Gans, qui est le sixième plus gros succès au box-office français de l'année 2001, avec plus de 5,17 millions de spectateurs[6]. En 2002, dans Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc, il joue le rôle d'un garçon découvrant l'amour et la sexualité qui lui vaut une première nomination au César du meilleur espoir masculin[23], et il a également remporté son premier Prix Lumières du meilleur espoir masculin[24].

En 2003, Gaspard Ulliel est choisi par André Téchiné pour jouer l'un des rôles principaux avec Emmanuelle Béart dans Les Égarés, un film dramatique franco-britannique qui se situe pendant la Seconde Guerre mondiale. À la faveur de son interprétation d'Yvan, un adolescent atypique[25], il est nommé une seconde fois au César du meilleur espoir masculin[25].

En 2004 aux côtés d'Audrey Tautou, il incarne Manech Langonnet, un « bleuet », dans Un long dimanche de fiançailles, réalisé par Jean-Pierre Jeunet, adapté du roman de Sébastien Japrisot. Le film rapporte plus de 70 millions de dollars au box-office mondial[26]. Gaspard Ulliel est nommé une troisième fois au César du meilleur espoir masculin, dont il devient le lauréat[23]. C'est grâce à ce film que Gaspard Ulliel commence à être connu du « grand public […] et prend conscience de ce qu'était de construire un parcours artistique, une carrière »[27].

En 2005, il tient le premier rôle masculin dans Le Dernier Jour, de Rodolphe Marconi, avec Nicole Garcia, Mélanie Laurent, Alysson Paradis et Christophe Malavoy[28].

Coproductions internationales (2006-2009)[modifier | modifier le code]

Gaspard Ulliel au Festival de Cannes 2006.

En 2006, après une apparition dans le film à sketches Paris, je t'aime (dans le segment réalisé par Gus Van Sant)[29], Gaspard Ulliel entame surtout le tournage de son premier projet de cinéma dit de « grand public » avec Jacquou le Croquant de Laurent Boutonnat, d'après le roman d'Eugène Le Roy[25], qui avait déjà été adapté pour la télévision à la fin des années 1960. Sorti en 2007, le film divise la critique. Toutefois, le long-métrage obtiendra deux nominations (meilleur décor et meilleurs costumes) aux Césars 2008[30].

La même année en dépit d'une vive concurrence, il obtient le rôle-titre dans Hannibal Lecter : Les Origines du mal, coproduction internationale destinée à relancer la franchise cinématographique culte consacrée au personnage de fiction Hannibal Lecter, imaginé par l'écrivain Thomas Harris[25]. Le film raconte la jeunesse de Lecter et son évolution vers le cannibalisme[25].

En 2008, l'acteur défend trois projets très différents : La Troisième Partie du monde d'Éric Forestier, un drame fantastique teinté d'érotisme avec Clémence Poésy[31] ; une coproduction franco-cambodgienne, Un barrage contre le Pacifique, inspirée du roman de Marguerite Duras, et dans laquelle il tourne avec Isabelle Huppert[32] et une autre grosse production, le thriller d'action Le Premier Cercle, aux côtés de Jean Reno[33].

En 2009, il joue dans deux films : la coproduction internationale The Vintner's Luck, de Niki Caro, menée par le Belge Jérémie Renier[34] et le drame franco-italo-israélien Ultimatum, d'Alain Tasma[35], dont il tient le premier rôle (qui a été écrit pour lui), face à l'Italienne Jasmine Trinca et a dû apprendre l'hébreu pour le film[36]. La même année, il tourne avec Jean-Pierre Mocky dans un épisode de la série Myster Mocky présente aux côtés d'Elsa Zylberstein, Jean-Pierre Clami et Emmanuelle Weber[37].

Retour en France (2010-2019)[modifier | modifier le code]

En 2010, Gaspard Ulliel est Henri de Guise dans le film en costumes de Bertrand Tavernier, La Princesse de Montpensier, dont le rôle-titre est incarné par Mélanie Thierry[25].

L'acteur s'aventure ensuite dans des registres inédits : en 2011, il tient ainsi un second rôle dans la comédie de mœurs L'Art d'aimer d'Emmanuel Mouret[38]; en 2012, il décroche au théâtre un des rôles principaux dans Que faire de Mr Sloane ? aux côtés de Michel Fau et Charlotte de Turckheim[39],[23]. Il a aussi joué dans le film The American Tetralogy de Philippe Terrier-Hermann, aux côtés de Sharon Stone, Andy Gillet, Roxane Mesquida, et Nicole Garcia[40].

En 2013, il retrouve Nicole Garcia dont il joue l'un des quatre fils pour la comédie dramatique Tu honoreras ta mère et ta mère, écrite et réalisée par Brigitte Roüan[41]. En 2014 sort le biopic Saint Laurent, co-écrit et réalisé par Bertrand Bonello : le film est acclamé par la critique, mais fonctionne modestement au box-office. Gaspard Ulliel s'incline aux César face à Pierre Niney, lequel interprète également le grand couturier parisien dans une réalisation de Jalil Lespert[23].

En 2015, il est de nouveau « sur les planches » dans Les Démons, mis en scène par Marcial Di Fonzo Bo au Théâtre du Rond-Point, où il donne la réplique à Lars Norén[23].

L'acteur aborde ensuite un autre projet d'envergure : il est choisi par le jeune réalisateur québécois, Xavier Dolan, pour tenir le rôle principal de son premier projet français, Juste la fin du monde[25]; il y est entouré de Nathalie Baye, Marion Cotillard, Léa Seydoux et Vincent Cassel. Sa performance convainc de nouveau l'Académie des César, qui lui décerne le prix du meilleur acteur pour ce film lors de sa 42e cérémonie, en 2017[23]. Parallèlement sort un projet plus expérimental, le drame musical La Danseuse, de Stéphanie Di Giusto, librement inspiré de la vie de la danseuse Loïe Fuller, où il a joué le personnage fictif comte Louis d'Orsay[42] et donne la réplique à la chanteuse Soko et retrouve Mélanie Thierry[43].

En 2017, il joue à nouveau avec Isabelle Huppert, dans Eva, un drame romantique, devant la caméra de Benoît Jacquot[23]. Cette même année, il tourne aux côtés de Gérard Depardieu et Guillaume Gouix dans le film de guerre de Guillaume Nicloux Les Confins du monde[23].

Il retrouve en 2018 le réalisateur Guillaume Nicloux dans la mini-série Il était une seconde fois, pour Arte France, aux côtés de Freya Mavor[44]. Cette même année, il tourne aux côtés de Paul Hamy dans 9 doigts de F. J. Ossang, et il aussi prête sa voix au poète britannique Percy Bysshe Shelley dans Le Brasier Shelley, un film sans image et en son 3D dirigé par Ludovic Chavarot et Céline Ters[45],[46]. Le , la Mostra de Venise diffuse en avant-première Un peuple et son roi de Pierre Schoeller, où Gaspard Ulliel tient le rôle de Basile, un jeune révolutionnaire, dans ce film historique retraçant la Révolution française, aux côtés d'Adèle Haenel et de Louis Garrel[47].

En , il est membre du jury de la compétition officielle du 45e Festival du cinéma américain de Deauville, présidé par Catherine Deneuve[48].

Derniers projets (2021-2022)[modifier | modifier le code]

En , Gaspard Ulliel est membre du jury de la compétition officielle du Festival international du film fantastique de Gérardmer présidé par Bertrand Bonello[49].

En février 2021, il prête sa voix à la série audio pour enfants Bidule, créée par Eric Lathière pour la plateforme Alma Studio[50],[51].

Entre avril et mai 2021[52], il a tourné La Vengeance au triple galop de Alex Lutz et Arthur Sanigou, un téléfilm qui parodie notamment le soap La Vengeance aux deux visages, où il a joué le chirurgien esthétique Docteur Danley Marchal-Widkins[53],[54] aux côtés d'Audrey Lamy, Marion Cotillard, sa partenaire de jeu dans le film Juste la fin du monde, mais aussi plusieurs autres figures du cinéma français contemporain comme Guillaume Gallienne et Bruno Sanches. Il a été diffusé sur Canal + le et c'est son dernier film sorti de son vivant[55].

En , il termine le tournage du film dramatique Plus que jamais d'Emily Atef[56], qui est l'avant-dernier film tourné par lui avant de mourir. Il a été présenté au Festival de Cannes dans la section Un Certain Regard le [57].

En , Gaspard Ulliel rejoint le casting de la mini-série télévisée américaine en six épisodes Moon Knight, évoluant dans l'univers cinématographique Marvel, où il interprète Anton Mogart alias Midnight Man[58],[59], dont la sortie a lieu le [23]. Le troisième épisode de la série, où il apparaît pour la première fois, lui est dédié[60]. Il est à noter que Gaspard Ulliel ne se post-synchronise pas lui-même, mais que la tâche a été confiée à l'acteur Valentin Merlet[61].

Gaspard Ulliel prête sa voix à la poupée Scott dans Coma[62], le film hybride de prise de vues réelles et d'animation de Bertrand Bonello, qui est le dernier film dans lequel il a tourné avant de mourir - il a terminé le tournage en décembre 2021[63],[64]. Son rôle dans Coma a été gardé secret jusqu'à ce que le film a été sélectionné pour le Festival du film de Berlin en février 2022[62], ce qui en fait le premier film sorti après sa mort[62], il a été présenté en première mondiale au Festival du film de Berlin le [65]. Ses deux derniers films, Plus que jamais et Coma, sont sortis en salles en France le même jour, le [66].

En , il a commencé à tourner Tikkoun[67], la première série du réalisateur Xavier Giannoli, il était prévu qu'il donne la réplique à Vincent Lindon et à Ramzy Bedia et où il incarnerait l'homme d'affaires Arnaud Mimran[68]. Gaspard Ulliel est en pause dans le tournage de Tikkoun, lorsqu'il meurt dans un accident de ski[68]. Il devait revenir sur le plateau le [68]. Il était également prévu qu'il rejoigne en , Léa Seydoux pour jouer dans La Bête de Bertrand Bonello qui avait déjà dirigé les deux comédiens dans Saint Laurent[69].

Mannequinat[modifier | modifier le code]

Acteur, Gaspard Ulliel est aussi connu pour sa participation aux campagnes publicitaires, ou par sa présence régulière aux défilés de la Semaine de la mode de Paris[70]. En 2003, à l'âge de 19 ans, il défile pour la première et unique fois pour le défilé de Automne/Hiver 2003 de Dior Homme créé par Hedi Slimane et intitulé "Luster"[71],[72].

En 2008, avec Kate Moss, il participe à la campagne publicitaire des sacs Longchamp[73].

En 2010, il est l'image publicitaire de la marque Chanel pour le parfum Bleu, dans un spot publicitaire tourné par Martin Scorsese à New York[74] ; un autre spot est tourné en 2015, dirigé par James Gray[75], et un dernier spot est tourné en 2018, dirigé par Steve McQueen[76]. Ce contrat avec la marque française offre un confort financier lui permettant de parfaire ses apparitions au cinéma[77].

En 2016, Ulliel est devenu l'égérie de Monsieur de Chanel, la première montre pour homme de Chanel[78].

En juin 2020, il est le narrateur du dernier épisode de la série "Chanel Parfumeur" : « I Am a Fragrance Trail », en français et en anglais.[79],[80]

Image publique[modifier | modifier le code]

Le look androgyne d'Ulliel dans des films tels que Les Égarés (2003), Paris, je t'aime (2006) et sa performance d'Yves Saint Laurent dans le film Saint Laurent (2014) en ont fait une icône gay[81],[82],[83],[84].

En janvier 2007, il figurait sur la liste "What's In and Out for 2007" du journal américain The Washington Post dans la catégorie "In"[85].

En juin 2007, il a été classé n° 12 dans le sondage "15 Hommes les plus sexy" du magazine Elle[86].

Dans l'épisode 5 de la saison 4 de Dix pour cent, l'actrice Sigourney Weaver (jouant elle-même) veut qu'Ulliel soit choisi pour le rôle principal masculin dans son prochain film[87],[88].

Le 24 janvier 2022, il est passé du n° 8979 au n° 1 sur le graphique STARMeter d'IMDb basé sur les pages vues après sa mort[89].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Lors de la cérémonie des César 2015, l'acteur avec sa compagne de l'époque Gaëlle Pietri.

De 2005 à 2007, Gaspard Ulliel est en couple avec la chanteuse et actrice française Cécile Cassel[90].

De 2013 à 2018, il est en couple avec la mannequin française Gaëlle Pietri[91],[92]. Ensemble, ils deviennent parents d'un garçon prénommé Orso, né le [93]. Gaëlle Pietri fut la dernière compagne de Gaspard Ulliel[a],[94].

Il a été nommé chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres de France en juillet 2015[95].

En 2012, il soutient la campagne caritative «Juste Un Coeur» en choisissant un T-shirt bleu dont les ventes sont reversées à l'Action contre la faim de l'UNICEF[96],[97]. La même année, il fait don du manteau qu'il avait porté dans un spot pour Bleu de Chanel en 2010 pour être vendu aux enchères pour la campagne «Vestiaire Solidaire» en soutien au Téléthon et à l'Association française contre les myopathies (AFM)[98],[99].

En 2015, il a signé «l'Appel de Calais», qui a demandé au gouvernement français un large plan d'urgence pour sortir la Jungle de Calais de l'indignité dans laquelle elle se trouve, en raison des ses conditions de vie inhumaine réservées aux migrants et aux réfugiés[100].

En août 2018, il a signé la tribune de l'Aquarius, le navire humanitaire affrété par l'organisation européenne de sauvetage en mer SOS Méditerranée et a réalisé en partenariat avec Médecins sans frontières (MSF), pour retourner à le mer et continuer secourir les personnes en danger de mort dans les eaux internationales après avoir été empêché de sauver des vies et refoulé de la zone de sauvetage au large des côtes libyennes[101]. En novembre 2018, il a signé une pétition contre les agressions homophobes à l'initiative de L'Express, intitulé «Un homo agressé toutes les 33 heures, assez !»[102].

Il est l'un des signataires de la tribune «Académie des Césars : nous n'avons aucune voix au chapitre», publié le sur le site internet du journal Le Monde, contre le fonctionnement de l'Académie des César, réclamant une réforme en profondeur pour remédier à son fonctionnement "élitiste et fermé"[103],[104].

En mars 2021, il a signé la tribune de la Société des réalisateurs de films (SRF) intitulée «Un jour sans fin», demandant au Président Emmanuel Macron la réouverture des salles de cinéma en France suite à une décision de fermeture des salles en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19[105].

Il était écologiste et engagé en faveur de la santé planétaire[106]. Il a déclaré dans une interview en 2019 qu'il a essayé de prendre moins souvent l'avion en faveur de l'écologie, «mais seules les mesures prises par les gouvernements feront vraiment la différence.»[107]. En 2019, il a signée la tribune «Résister et créer», créé par le mouvement On Est Prêt avec Cyril Dion pour interpeller le monde du cinéma à l’heure des mobilisations pour le climat[108],[109], et il aussi a prête sa voix à la campagne «Nos objets ont plein d’avenirs», conçue par DDB Paris pour l’Ademe et le ministère de la Transition écologique et solidaire, qui met en avant tous les gestes à adopter pour allonger la durée de vie des objets, et par effet boule de neige, contribuer à préserver les ressources de la planète et réduire notre production de déchets[110],[111]. Il a déclaré en septembre 2021 alors qu'il soutenait le Monte-Carlo Gala pour la Santé Planétaire : «Nous sommes confrontés à une crise écologique sans précédent. Jamais auparavant notre planète et la vie sur terre n'ont été autant menacées.[...] Je veux faire partie de ceux qui luttent pour laisser une planète en bon état à nos générations futures. Voyons cela comme un signal d'alarme plein d'espoir. C'est encore à notre portée, mais pas pour longtemps - nous sommes entrés dans cette période hautement décisive. Aujourd'hui, il n'y a pas de préoccupations ou de priorités plus importantes à aborder.»[106]

Mort et hommages[modifier | modifier le code]

Le , alors qu'il skie à la station de La Rosière (Savoie), où il passe quelques jours de vacances avec son ex-compagne Gaëlle Pietri et leur fils, Orso, de six ans[112], Gaspard Ulliel est victime d'un traumatisme crânien après une collision sans casque avec un autre skieur à la jonction de deux pistes[113],[114]. Il est transporté dans le service de réanimation du CHU Grenoble-Alpes, à La Tronche (dans la banlieue de la ville), où il arrive en état de mort cérébrale[112], son décès est annoncé vingt-quatre heures plus tard[112]. Il meurt à l'âge de 37 ans[1].

Sépulture de Gaspard Ulliel dans la 44e division du cimetière du Père-Lachaise.

Le soir même, le président de la République Emmanuel Macron lui rend hommage par un message officiel[115]. Le , le Festival de la comédie de l'Alpe d'Huez lui rend un hommage avec une longue standing ovation en sa mémoire[116]. Le , Chanel rend hommage à Gaspard Ulliel lors de son défilé Haute Couture Printemps/Été 2022 à la Semaine de la mode de Paris. Une mannequin habillée d'une robe de mariée a réalisé le dernier passage avant le finale du show en tenant dans ses mains un bouquet de camélias - la fleur préférée de Coco Chanel - teinté de bleu nuit en guise de clin d'œil à Gaspard Ulliel et au parfum Bleu de Chanel[117].

Ses obsèques ont lieu le en l'église Saint-Eustache de Paris, dans le quartier des Halles[118]. De nombreuses personnalités du monde du cinéma sont présentes à la cérémonie[b].

Il est incinéré au cimetière du Père-Lachaise avant d'y être inhumé au sein de la 44e division[122],[123].

Le , lors de l'ouverture de la 47e cérémonie des César qui lui est dédiée, ému aux larmes, le réalisateur Xavier Dolan, pour lequel Gaspard Ulliel avait tourné Juste la fin du monde et obtenu le César du meilleur acteur en 2017, rend hommage au défunt par la lecture d'une lettre écrite à la mère du comédien[124].

Le , la 28e cérémonie des SAG Awards rend hommage à l'acteur dans le segment "In Memoriam", qui présentait sa dernière scène dans Un long dimanche de fiançailles[125] Bien qu'il n'ait pas été mentionné lors du segment "In Memoriam" de la cérémonie des Oscars le [126]. Gaspard Ulliel a été inclus dans le mémorial en ligne du site officiel de l'Académie des arts et des sciences du cinéma parmi d'autres artistes morts récemment[127].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms et séries télévisées[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Lumières de la presse internationale[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2003 Embrassez qui vous voudrez Révélation masculine Lauréat[24]
2015 Saint Laurent Meilleur acteur Lauréat[132]

Étoiles d'or du cinéma français[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2004 Embrassez qui vous voudrez Révélation masculine Lauréat[133]

César[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2003 Embrassez qui vous voudrez Meilleur espoir masculin Nomination[134]
2004 Les Égarés Meilleur espoir masculin Nomination[134]
2005 Un long dimanche de fiançailles Meilleur espoir masculin Lauréat[134]
2015 Saint Laurent Meilleur acteur Nomination[134]
2017 Juste la fin du monde Meilleur acteur Lauréat[134]

Gala Québec Cinéma[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2017 Juste la fin du monde Prix Iris du meilleur acteur Nomination[135]

Globes de Cristal[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2015 Saint Laurent Meilleur acteur Nomination[136]
2017 Juste la fin du monde Meilleur acteur Nomination[137]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans un message posté sur Instagram le 10 mai 2022, Gaëlle Pietri confirmant qui son ex-compagnon Gaspard Ulliel était célibataire au moment de sa mort : « Personne ne partageait la vie de Gaspard au moment du drame. »
  2. Parmi les personnalités présentes, ses partenaires à l'écran : Audrey Tautou dans Un long dimanche de fiançailles[119], Isabelle Huppert dans Eva, Louis Garrel et Jérémie Renier dans Saint Laurent, Nathalie Baye, Léa Seydoux et Vincent Cassel dans Juste la fin du monde, Mélanie Thierry et Raphaël Personnaz dans La Princesse de Montpensier, mais aussi Vincent Lindon, Catherine Deneuve, et Alex Lutz[120],[121].
  3. Il s'agit de la dernière apparition de l'acteur à l'écran.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Acte de naissance no 1956 et acte de décès avec filiation no 157 de Gaspard Thomas Ulliel », sur CinéArtistes.com (consulté le )
  2. Jean-Louis Beaucarnot, « Gaspard Ulliel : un tragique retour aux sources familiales », La Revue française de généalogie,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. « Gaspard Ulliel, un destin en bleu », sur Courrier Picard,
  4. « Gaspard Ulliel et sa cicatrice, l'histoire derrière cette marque qui faisait "partie de lui" », sur huffingtonpost, .
  5. « Mort de l'acteur Gaspard Ulliel, 37 ans, après un accident de ski en Savoie » [archive du ], sur Libération,
  6. a b et c Véronique Cauhapé, « Mort de Gaspard Ulliel : du « Pacte des loups » à « Juste la fin du monde », retour sur la carrière exceptionnelle de l’acteur » Accès payant, sur lemonde.fr, (consulté le ).
  7. Sylvie Briet, « France 2, 20h55. « Une femme en blanc », feuilleton avec Sandrine Bonnaire. Une femme chirurgien entre pontages et poncifs », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) « La Bascule », sur imdb.com, (consulté le ).
  9. « Épisodes de la série Le Refuge », sur notrecinema.com, (consulté le )
  10. « Casting du film Juliette (TV) », sur allocine.fr, (consulté le ).
  11. « La gueule d'ange du cinéma Gaspard Ulliel, César du meilleur acteur », sur Le Point, (consulté le ).
  12. « Gaspard Ulliel », sur Gala.fr (consulté le ).
  13. Camille Ruisseau, « Cinq choses à savoir sur Gaspard Ulliel », sur Cosmopolitan.fr, (consulté le ).
  14. « L'irrésistible ascension de Gaspard Ulliel », sur La Presse+, (consulté le ).
  15. Capucine Trollion, « Gaspard Ulliel : "Saint Laurent", "Juste la fin du Monde"… Ses 6 films marquants », sur rtl.fr, (consulté le ).
  16. « Gaspard Ulliel, la gueule d'ange du cinéma français »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Bourse Direct, (consulté le ).
  17. a et b (en) « The Insider | Gaspard Ulliel », sur The New York Times Style Magazine,
  18. Sthephen Heyman, « Gaspard Ulliel : "Durant chaque nouveau film, je découvre une partie de moi-même" », sur France Inter,
  19. « Gaspard Ulliel, sa vie sur les plateaux et ses souvenirs de cinéma - Interview », sur YouTube,
  20. « Hommage à Gaspard Ulliel », sur Mixte Magazine,
  21. (en) « In Tokyo with Gaspard Ulliel & Chanel », sur AnOther,
  22. « Julien l'apprenti », sur Telestar.fr, (consulté le ).
  23. a b c d e f g h i et j « L'acteur Gaspard Ulliel est mort à 37 ans après un accident de ski », sur Le Figaro, (consulté le ).
  24. a et b Johann Liard, « Palmarès des Lumières 2003 », sur AlloCiné,
  25. a b c d e f et g « Les Égarés, Saint Laurent, Juste la fin du monde… Retour en images sur la carrière de Gaspard Ulliel », sur Le Figaro, (consulté le ).
  26. Floriane Reynaud, « 5 secrets de tournage du film « Un long dimanche de fiançailles » qui a révélé Gaspard Ulliel. », Vogue,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  27. « Hep Taxi ! », sur Rtbf.be, (consulté le ).
  28. Thomas Louisy, « Mort de Gaspard Ulliel : retour sur ses rôles les plus mythiques au cinéma », sur planet.fr, (consulté le ).
  29. Clélia Cohen, « Quand Gaspard Ulliel jouait Saint Laurent : « Je me suis senti enseveli » », Vanity Fair,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  30. (en) « Jacquou le croquant - Awards », sur imdb.com, (consulté le ).
  31. « La troisième partie du monde », sur Télérama.fr, (consulté le ).
  32. Thomas Sotinel, « "Un barrage contre le Pacifique" : la colonie vue de l'autre côté », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  33. Mathieu Faure, « Quand Gaspard Ulliel tournait avec Jean Reno à Nice », sur nicematin.com, (consulté le ).
  34. « The Vintner's Luck », sur Telerama.fr, (consulté le ).
  35. « Ultimatum », sur Cineuropa (consulté le ).
  36. « Ultimatum : les secrets du tournage », sur AlloCiné (consulté le )
  37. « Myster Mocky présente », sur Télérama.fr, (consulté le ).
  38. (nl) « L'art d'aimer », sur cinenews.be, (consulté le ).
  39. a et b « Annonce de Que faire de Mr Sloane », sur offi.fr (L'Officiel des spectacles) (consulté le ).
  40. « Séance Spéciale Philippe Terrier-Hermann "La Tétralogie Américaine" », sur Centre Pompidou
  41. Athena Rivas, « Xavier Dolan et le cinéma français pleurent Gaspard Ulliel », sur Huffingtonpost.fr, (consulté le ).
  42. « La Danseuse - Dossier de Presse », sur Unifrance, p. 6
  43. « Film France : Ca s'est tourné près de chez vous - présentation de "La Danseuse", sorti en 2016 », sur Filmfrance.net (consulté le ).
  44. « Il était une seconde fois - rencontre avec Freya Mavor et Gaspard Ulliel », sur Arte.tv, (consulté le ).
  45. « Festival du nouveau cinéma - LE BRASIER SHELLEY », sur Festival du Nouveau Cinéma
  46. « Le Brasier Shelley », sur France Culture, (consulté le )
  47. Manon Garrigues et Alexandre Marain, « Hommage à Gaspard Ulliel. », Vogue,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  48. Stéphanie Potay, « Disparition: "Gaspard Ulliel était un être de l'effacement" », sur France 3 Régions, (consulté le ).
  49. « Festival de Gérardmer : à Paris, les membres des jurys présents pour l'ouverture », sur Vosges,
  50. « Bidule », sur lathiere.wixsite.com (consulté le )
  51. Eric Lathière, « Bidule. Ma dernière série audio pour almastudio avec Gaspard Ulliel et Maryne Bertieaux mise en musique et produite par le talentueux Martin Solveig. Écoutez » [archive], sur Instagram,
  52. Sylvain Merle, « "La trahison, l’amour, l’argent…" : Alex Lutz parodie le soap opera avec Audrey Lamy pour Canal+ » [archive] Accès payant, sur Le Parisien, (consulté le )
  53. a et b Canal+, « Ils sont avides de vengeance et ils comptent bien... Retrouvez Craig, Stéphanie, Crystal et les autres dans #LaVengeanceAuTripleGalop, disponible dès maintenant », sur Twitter,
  54. Alexis Lebrun, « La Vengeance au triple galop : qui sont les protagonistes du soap opera ? », sur Canal+,
  55. Audrey Fournier, « « La Vengeance au triple galop », sur Canal+ : l’hommage d’Alex Lutz au téléfilm ringard », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  56. Emily Atef, « It's a wrap!! », sur Instagram,
  57. (en) « More Than Ever, Feature Film, 2021-2022 », sur Crew United (consulté le )
  58. (en) Graeme Guttmann, « Marvel’s Moon Knight Show’s Midnight Man Actor May Have Been Revealed », sur Screen Rant,
  59. (en) Hayat Aljowaily, « One year ago today we were shooting the Mogart scene for Moon Knight » [archive du ], sur Twitter,  : « A special thought to Gaspard Ulliel today »
  60. Jérémy Mingot, « Moon Knight (Disney+) : quand Gaspard Ulliel va-t-il apparaître dans la série Marvel ? », sur Programme.tv, (consulté le ) : « 
    C'est dans l'épisode 3, qui sera mis en ligne le 13 avril prochain, que Gaspard Ulliel fait son entrée dans le grand monde du MCU ! […] L'épisode en question lui est d'ailleurs dédié : "In Memory of Gaspard Ulliel" […] peut-on lire au lancement du générique final de cet épisode 3. »
    .
  61. « Marvel : qui double Gaspard Ulliel dans la version française de Moon Knight ? », sur allocine.fr, (consulté le ).
  62. a b et c (en) Leonard Pearce, « First Look and Plot Details for Bertrand Bonello’s Coma, Premiering at Berlinale », sur The Film Stage,
  63. Gautier Roos, « INFO CHAOS – Avant « La bête », Bertrand Bonello a réalisé un film-surprise intitulé « Coma » », sur Chaos Reign,
  64. Gautier Roos, « [INTERVIEW BERTRAND BONELLO] Le grand entretien chaos », sur Chaos Reign,
  65. (en) « Berlinale - Programme - Coma », sur Berlinale.de (consulté le )
  66. Maya Boukella, « Les deux derniers films avec Gaspard Ulliel sortiront en salles le mercredi 16 », sur Madmoizelle,
  67. Samir M., « #tikkoun #vincentlindon #ramzy #canalplus #marcomouly #mouly #gaspardulliel » [archive du ], sur Instagram,
  68. a b et c Le TV Mag, « Mort de Gaspard Ulliel: l’acteur s’apprêtait à tourner dans une nouvelle série, sur l’arnaque à la taxe carbone », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  69. Caroline Vié, « Mort de Gaspard Ulliel : Quels étaient ses projets au ciné et à la télé ? », 20 Minutes,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  70. Jacky Bornet, « Gaspard Ulliel, le plus beau fiancé du cinéma français », sur Franceinfo, (consulté le ).
  71. « Dior Homme Autumn Winter 2003 "Luster" By Hedi Slimane Runway Campaign », sur YouTube,
  72. « "Défiler pour Hedi Slimane? C'est un souvenir plutôt drôle" Gaspard Ulliel – L'OFFICIEL », sur YouTube,
  73. « Kate Moss & Gaspard Ulliel pour Longchamp », sur pariscomlight.com (consulté le ).
  74. Virginie Rousset, « Gaspard Ulliel crevait l'écran pour Bleu de Chanel : retour sur un spot mythique - Gala », sur Gala.fr, (consulté le ).
  75. (en) « Gaspard Ulliel in a vertigo in the new Bleu De Chanel film », sur Vogue India,
  76. « BLEU de CHANEL, the 2018 film with Gaspard Ulliel – CHANEL Fragrance », sur youtube.com (consulté le ).
  77. (en) Joelle Diderich, « New Yves Saint Laurent Biopic to be Released This Fall », sur wwd.com, Women's Wear Daily, (consulté le ) : « Because I had the financial comfort of the Chanel campaign, I told myself — and in hindsight, it was not the wisest thing — that I could take the time to pick the right projects ».
  78. (en) « Chanel Taps Gaspard Ulliel as the Face of Monsieur de Chanel », sur DA Man magazine,
  79. « CHANEL PARFUMEUR – I am a Fragrance Trail – CHANEL Fragrance », sur YouTube,
  80. (en) « I Am a Lingering Scent – Chanel Parfumeur », sur Chanel.com (consulté le )
  81. Valérie Domain, « Gaspard Ulliel: "J'ai eu peur de n'être qu'une belle gueule" », sur Gala,
  82. « Hep taxi ! : Gaspard Ulliel - (Boucle de nuit) », sur RTBF
  83. Florian Ques, « Gaspard Ulliel : mort d'un acteur important pour le cinéma gay, crush d'une génération », sur Tetu,
  84. Franck Finance-Madureira, « Gaspard Ulliel, incarnation vibrante d’icônes gays », sur Tetu,
  85. (en) Hank Stuever, « THE LIST: What's In and Out for 2007 », sur The Washington Post,
  86. « Palmarès des 15 Hommes les plus sexy », sur Elle,
  87. (en) Heidi Ellison, « Too Parisian? Impossible! », sur Paris Update,
  88. (en) Clémence Michallon, « Ah, zut! All the French references you missed in Call My Agent! – by a French person », sur The Independent,
  89. « IMDb Top Star Meter | Most Popular Celebs | As determined by IMDb Users », sur IMDb,
  90. Élizabeth Gouslan, « Cécile Cassel rejoue “L‘Été meurtrier” », sur madame.lefigaro.fr, (consulté le ).
  91. Joséphine Simon-Michel, « Gaspard Ulliel papa pour la première fois », sur parismatch.com, (consulté le ) : « Pour Gaspard Ulliel et Gaëlle Pietri, l’année 2016 commence tout en douceur. L'acteur et le mannequin d’origine corse sont en effet devenus les parents d’un adorable petit garçon. Une heureuse nouvelle pour ce couple modèle qui a officialisé sa relation à Marrakech en 2013 puis sur le tapis rouge du Festival de Cannes. ».
  92. « Obsèques de Gaspard Ulliel : l’émotion de Gaëlle Pietri et leur fils Orso », sur Elle.fr, (consulté le ) : « Selon le magazine « Paris Match », qui a consacré sa une ce jeudi à l’acteur français, Gaspard Ulliel et Gaëlle Pietri étaient pourtant séparés depuis deux ans au moment du drame. En bons termes, ils passaient quelques jours de vacances au ski, sur le domaine skiable de la Rosière, en Savoie. Leur fils, Orso, venait de fêter ses 6 ans. ».
  93. Joséphine de Rubercy, « Mort de Gaspard Ulliel : quel père était-il pour son fils Orso ? », sur Gala.fr, (consulté le ).
  94. Chloé Friedmann, « «Personne ne partageait sa vie au moment du drame» : Gaëlle Pietri évoque Gaspard Ulliel dans un post Instagram », sur Madame Figaro, .
  95. a et b « Arrêté du 17 juillet 2015 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres / NOR : MCCA1516060A », sur france-phaleristique.com, (consulté le ).
  96. « Le choix de Gaspard Ulliel », sur YouTube,
  97. « Juste Un Coeur : des t-shirts caritatifs à la carte », sur Madmoizelle,
  98. « Gaspard Ulliel participe à l'opération Vestiaire Solidaire ! » [archive du ], sur YouTube,
  99. Alexandra Pizzuto, « Vestiaire Collective met aux enchères des vêtements de stars pour le Téléthon ! », sur Marie Claire,
  100. « Cinéastes, écrivains, intellectuels... Jungle de Calais : l'appel des 800 », sur Liberátion,
  101. « 500 personnes sont #onboardAquarius », sur SOS Méditerranée,
  102. « Agressions homophobes. Une pétition en ligne pour dire « Assez ! » », sur Ouest-France,
  103. « Des membres des Césars demandent plus de démocratie au sein de l’Académie », sur Le Monde,
  104. « Liste Des Signataires Tribune Césars », sur Scribd
  105. « Tribune - Un Jour Sans Fin », sur Société des Réalisateurs de Films,
  106. a et b « Monte-Carlo Gala for Planetary Health, Une scène française engagée », sur Fondation Prince Albert II de Monaco,
  107. Marion Géliot, « Gaspard Ulliel : "La méditation est vraiment salutaire" », sur Madame Figaro,
  108. « Résister et Créer au Festival de Cannes », sur On Est Prêt,
  109. « Ariane Ascaride, Luc Jacquet, Cyril Dion... Plus de 250 personnalités appellent le monde du cinéma à agir face à l'urgence climatique », sur Geo.fr,
  110. « L’Ademe et DDB Paris allongent la vie des objets », sur Top/Com,
  111. « « Nos objets ont plein d'avenirs » - ADEME Presse », sur Ademe.fr, , p. 10
  112. a b et c Danièle Georget et Fabrice Leclerc, « Gaspard Ulliel, une carrière sous le signe de la bienveillance », sur Paris Match,
  113. « L’acteur Gaspard Ulliel est mort à 37 ans après un accident de ski », sur LeParisien.fr, (consulté le ).
  114. « Mort de Gaspard Ulliel : ce que l'on sait de l'accident de ski qui a coûté la vie à l'acteur », sur Franceinfo, (consulté le ).
  115. Le Figaro avec AFP, « Mort de Gaspard Ulliel : Emmanuel Macron exprime sa « grande tristesse » face à « la disparition brutale » de l'acteur », sur LeFigaro.fr, (consulté le ).
  116. Brigitte Baronnet, « Alpe d'Huez 2022 : un vibrant hommage à Gaspard Ulliel », sur AlloCiné,
  117. Marie Périer, « Le bouquet de la mariée Chanel haute couture rendait hommage à Gaspard Ulliel », sur Vogue.fr,
  118. « Les obsèques de Gaspard Ulliel auront lieu ce jeudi à Paris », sur LaLibre.be, (consulté le ).
  119. « Obsèques de Gaspard Ulliel : Apparition rare d'Audrey Tautou pour son "fiancé" de cinéma », sur Purepeople, (consulté le ).
  120. « Obsèques de Gaspard Ulliel : le dernier adieu en images », sur Elle, (consulté le ).
  121. « «On est un peu tous sonnés» : À Paris, les obsèques très émouvantes de Gaspard Ulliel », sur Leparisien.fr, (consulté le ).
  122. « Ulliel Gaspard (1984-2022) - Cimetières de France et d'ailleurs », sur landrucimetieres.fr (consulté le )
  123. Marguerite Clerel, « Obsèques de Gaspard Ulliel : où sera-t-il inhumé ? », sur Gala.fr, (consulté le ).
  124. Jacky Bornet, « César 2022 : triomphe pour "Illusions perdues", hommage à Gaspard Ulliel », sur francetvinfo.fr, (consulté le ) : « Cela a été un des moments les plus émouvants de la cérémonie. Ému aux larmes, l'acteur-réalisateur Xavier Dolan a évoqué, dans une lettre écrite à la mère de Gaspard Ulliel, son désarroi face à la perte d'un être cher. ».
  125. (en) « In Memoriam | 28th Annual SAG Awards | TNT », sur YouTube,
  126. (en) David James, « Ed Asner, Bob Saget, and Gaspard Ulliel snubbed by Oscars In Memoriam tribute », sur We Got This Covered,
  127. (en) « In Memoriam », sur Academy of Motion Picture Arts and Sciences, (consulté le )
  128. a b c et d (en) « Gaspard Ulliel | Hamilton Hodell Agency », sur Hamilton Hodell
  129. « Souvenir de Cathy Verney, Benoît Pétré (2008) », sur UniFrance
  130. « Objet Trouvé - Réalisé par Benoît Pétré et Cathy Verney », sur YouTube,
  131. « Mission : protection rapprochée », sur themoviedb.org, (consulté le ).
  132. Brigitte Baronnet, « Prix Lumières 2015 : Timbuktu, La Famille Bélier et Les Combattants au palmarès », sur AlloCiné,
  133. « Les Etoiles d'Or de la Presse décernées au Cinéma Français », sur CineSerie,
  134. a b c d et e « Gaspard Ulliel | Académie des César », sur Académie des César
  135. (en) Brendan Kelly, « Xavier Dolan's Juste la fin du monde dominates Gala Québec Cinéma », sur Montreal Gazette,
  136. « Globes de Cristal 2015 : Et les nommés sont... », sur Programme TV,
  137. Jean Marc Lebeaupin, « Les Globes de Cristal : des prix dédiés à l'Art et à la Culture ! », sur artsixMic,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :