Sibyl (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sibyl
Réalisation Justine Triet
Scénario Justine Triet
Arthur Harari
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Durée 100 minutes
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sibyl est un film français réalisé par Justine Triet, sorti en 2019.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film tourne autour de Sibyl, une psychothérapeute, qui revient à sa première passion : l'écriture. Mais sa nouvelle patiente, Margot, une actrice troublée et en devenir, se révèle être une source d'inspiration bien trop tentante. Fascinée presque à un point obsessionnel, Sibyl s’implique de plus en plus dans la vie tumultueuse de Margot, ravivant des souvenirs explosifs qui la confrontent au passé.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

La chanson chantée successivement par Gaspard Ulliel et Virginie Efira est Un giorno come un altro de Nino Ferrer.

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

‘’Sibyl’'
Score cumulé
SiteNote
Allociné3.7 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Parisien5.0 étoiles sur 5
Le Monde4.0 étoiles sur 5
CinéSéries4.0 étoiles sur 5

En France, le site Allociné propose une moyenne de 3,7/5 à partir de 23 critiques de presse[1].

Pour Thomas Baurez du Première, Sibyl est « une comédie éruptive et jubilatoire qui déborde de partout, portée par une Virginie Efira souveraine. »[2].

Pour Éric Neuhoff du Figaro, « Il y a du Cassavetes et du Tennessee Williams dans le troisième long-métrage de Justine Triet, qui signe une intrigue sinueuse. »[3].

Pour Julien Gester de Libération, « Avec ce nouveau film, inscrit dans le sillage du précédent mais plus ample, ambitieux, cher et peuplé de stars de talent (sans que ces données soient toutes solidaires les unes des autres), elle affirme un peu plus la puissance d'une écriture de courts-circuits fluide et sophistiquée, romanesque et inventive, constamment branchée sur les intercesseurs relationnels contemporains (textos, caméras, Skype) et cousine à bien des égards de l'immense, et trop rare, James L. Brooks (Tendres Passions, Spanglish, Comment savoir). »[4].

Pour Thomas Sotinel du Monde, « le film n'est pas très long – cent minutes – et pourtant Justine Triet trouve le temps de faire bondir son héroïne (car malgré sa propension à l’erreur, Sibyl reste toujours brave) dans le temps et dans l'espace, assemblant ces fragments en un édifice aussi complexe qu'un labyrinthe et pourtant presque familier – la représentation cinématographique d'un esprit féminin voué à la fiction. »[5].

Pour Céline Rouden de La Croix, Justine Triet « signe avec Sibyl un film étonnant de maîtrise. [...] Elle y retrouve la comédienne Virginie Efira, déjà à l'affiche de Victoria, et lui offre au passage un magnifique rôle de femme au bord de l'abîme, sans doute le plus beau de sa carrière. »[6].

Pour CinéSéries, le film brosse un « portrait magistral d’une héroïne en quête d’apaisement »[7] et « rappelle à quel point Virginie Efira est importante pour le cinéma français. »[7].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 340 433 entrées[8] 12

Monde Total mondial 2 864 284 $ - -

Distinction[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sibyl », sur Allociné (consulté le 27 mai 2019).
  2. Thomas Baurez, « Cannes 2019 : Virginie Efira en mode majeur dans Sibyl [Critique] », sur Première, (consulté le 26 mai 2019).
  3. Eric Neuhoff, « Sibyl: émois et moi », sur Le Figaro, (consulté le 26 mai 2019).
  4. Julien Gester, « «Sibyl», beauté fractale », sur Libération, (consulté le 26 mai 2019).
  5. Thomas Sotinel, « Festival de Cannes 2019 : dans « Sibyl », Virginie Efira s’abîme dans l’ivresse de la fiction », sur Le Monde, (consulté le 26 mai 2019).
  6. Céline Rouden, « Cannes 2019 : Sibyl, une femme au bord de l’abîme », sur La Croix, (consulté le 26 mai 2019).
  7. a et b « Critique de Sibyl (Film, 2019) », sur CinéSéries, (consulté le 13 juin 2019)
  8. « Sibyl », sur JPbox-office.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]