Julien Boisselier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boisselier.
Julien Boisselier
Description de cette image, également commentée ci-après
Julien Boisselier, membre du Jury au Festival de la Fiction TV de La Rochelle en 2015.
Naissance (48 ans)
Nantes, Loire-Atlantique, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession acteur
réalisateur
Films notables Le Convoyeur
Je vais bien, ne t’en fais pas

Julien Boisselier est un acteur et metteur en scène français né le à Nantes[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Julien Boisselier passe une partie de sa jeunesse à Nantes et se rend à Paris pour étudier la comédie au cours Florent. Il apparaît dans diverses séries télévisées, notamment Crimes en série, et se fait repérer au cinéma avec entre autres, en 2001, Quand on sera grand de Renaud Cohen et Les Portes de la gloire de Christian Merret-Palmair. En 2004, il tient le rôle principal de Clara et moi, secondé de Julie Gayet, et se voit décerné le prix de la révélation masculine par les Étoiles d’or du cinéma français 2015.

C'est le succès du film Je vais bien, ne t'en fais pas de Philippe Lioret qui le rend célèbre en 2006 aux côtés des jeunes comédiennes Mélanie Laurent et Aïssa Maïga[2],[3]. Le film, qui fait l'objet de 12 nominations et reçoit 7 récompenses cinématographiques, lui vaut le prix de la Révélation masculine de l'année lors de la douzième édition du prix des Lumières de la presse étrangère[4].

La même année, Boisselier tient à la télévision française le rôle de Charles, jeune homme retardé mental devenu supérieurement intelligent grâce à sa participation à des essais cliniques, dans l'adaptation franco-suisse de l'œuvre classique de science-fiction Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes. Ses apparitions télévisées se poursuivent avec l'adaptation de la nouvelle Ce cochon de Morin dans la série Chez Maupassant en 2008, le rôle d'Henri de Navarre dans la version augmentée du film historique austro-allemand Henri 4 diffusé en 2012, ainsi que l'épisode de L'Affaire Prothero dans Les Petits Meurtres d'Agatha Christie en 2016.

Au cinéma, il s'illustre dans des comédies romantiques telles que On va s'aimer, Jamais le premier soir et J'me sens pas belle. Des rôles plus secondaires lui sont offerts dans le genre dramatique, tel que le frère de l'héroïne principale du film historique de 2008 Les Femmes de l'ombre de Jean-Paul Salomé, aux côtés des têtes d'affiche Sophie Marceau et Julie Depardieu.

Par ailleurs, il double le narrateur de Skhizein de Jérémy Clapin[5],[6], court-métrage d'animation qui plonge dans la psyché d'un homme atteint de schizophrénie, nommé pour le César 2009 du meilleur film d'amination et salué par de nombreuses distinctions en France et à l'international, comme le Prix du Meilleur Film d'Animation francophone SACD au cours du festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand, la mention spéciale du jury au Off-courts de Trouville et au festival FFAT de Munich, le prix du meilleur film d'animation l'International Film Festival de Leeds, ou encore le grand prix du jury et le prix du public au festival Anima de Bruxelles[7].

Au théâtre, Julien Boisselier incarne le romancier américain Francis Scott Fitzgerald aux côtés de Sara Giraudeau en Zelda Sayre dans la pièce biographique Zelda & Scott de Renaud Meyer au Théâtre La Bruyère en 2013[8],[9]. Le 6 novembre, il est invité au micro de Marie Richeux pour l'émission radiophonique littéraire Je déballe ma bibliothèque sur France Culture, où il fait une série de lectures, dont un extrait de la pièce[10]. En 2016, il met en scène et joue dans La Médiation de l'actrice et autrice française Chloé Lambert, qui lui donne la réplique, au Théâtre de Poche Montparnasse[11]. Dans sa mise en scène, les comédiennes Raphaëline Goupilleau et Ophélia Kolb sont nommées respectivement pour le Molière de la Comédienne dans un second rôle et celui de la Révélation féminine[12]. L'année suivante, Boisselier met à nouveau en scène une pièce dans laquelle il joue lui-même, mais cette fois-ci seul : le monologue théâtral 12 millimètres écrit par Mélissa Drigeard et Vincent Juillet parodie les émissions culinaires au Théâtre de l'Œuvre à Paris[13],[14],[15].

En mai 2018, il retrouve à l'écran sa partenaire de scène Sara Giraudeau dans le thriller Et mon cœur transparent des frères David et Raphaël Vital-Durand[16], adaptation cinématographique du roman de Véronique Ovaldé dont il tient le premier rôle[17],[18].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Nantais, il a pour parrain Robert Budzynski, directeur sportif du FC Nantes pendant 35 ans (de 1970 à 2005), tandis que son père a failli être footballeur professionnel[19].

Il a été en couple avec Mélanie Laurent de 2006 à janvier 2009.

Il est actuellement le compagnon de Clémence Thioly avec qui il a un garçon, Louis, né en juin 2015.

Il a vécu à Montmartre[20] et vit actuellement dans le Perche[21].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

En tant que comédien[modifier | modifier le code]

En tant que metteur en scène[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Julien Boisselier », sur Premiere.fr (consulté le 17 août 2018)
  2. « Dossier de presse 'Je vais bien, ne t'en fais pas' (2006) », sur http://nord-ouest.com, (consulté le 17 août 2018)
  3. AlloCine, « Je vais bien, ne t'en fais pas » (consulté le 17 août 2018)
  4. AlloCine, « Prix et nominations pour Je vais bien, ne t'en fais pas » (consulté le 17 août 2018)
  5. « SKHIZEIN: éléments d'analyse », sur https://clermont-filmfest.org/, (consulté le 17 août 2018)
  6. (en) « Skhizein (short film) », sur Vimeo (consulté le 17 août 2018)
  7. (es) « Skhizein de Jérémy Clapin 2008 : Un hombre desfazado por 91cm », YoNoVeoTele,‎ (lire en ligne)
  8. « Théâtre La Bruyère, le site officiel », sur www.theatrelabruyere.com (consulté le 17 août 2018)
  9. « Zelda et Scott de Renaud Meyer », sur WebThéâtre : Actualité des spectacles, théâtre, opéra, musique, danse - Paris (consulté le 17 août 2018)
  10. « Julien Boisselier nous lit... (1/5) », France Culture, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  11. « LA MÉDIATION – Théâtre de Poche-Montparnasse », sur www.theatredepoche-montparnasse.com (consulté le 17 août 2018)
  12. « HISTORIQUE DES NOMINATIONS AUX MOLIÈRES 1987 – 2017 », sur http://www.lesmolieres.com/ (consulté le 17 août 2018)
  13. « 12 millimètres avec Julien Boisselier à l'affiche au Théâtre de l'Oeuvre - Le Théâtre de l’Œuvre », Le Théâtre de l’Œuvre,‎ (lire en ligne)
  14. « Julien Boisselier sous la toque d'un grand chef dans "12 millimètres" », Franceinfo,‎ (lire en ligne)
  15. « Julien Boisselier », France Inter, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  16. « DESTINY FILMS - Et mon coeur transparent », sur www.destinydistribution.com (consulté le 23 août 2018)
  17. « VIDEO. «Et mon cœur transparent», comme un cosmonaute sur une planète inconnue », sur www.20minutes.fr (consulté le 23 août 2018)
  18. « "Et mon coeur transparent" : thriller hybride et passionnant - Rolling Stone », Rolling Stone,‎ (lire en ligne)
  19. On n’est pas couchés du 5 novembre 2011
  20. Julien Boisselier, ses adresses à Montmartre, Le Figaro
  21. « Le gâteau chocolat-courgette sans beurre de l’acteur Julien Boisselier », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  22. Fiche technique, et court-métrage en ligne, sur le site Format Court.
  23. Lauréats 2009, sur le site de l'ITFS. (en)