Thierry Frémont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frémont.
Thierry Frémont
Description de cette image, également commentée ci-après

Thierry Frémont en 2010 à Deauville.

Naissance (54 ans)
Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne), France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Acteur
Films notables Travelling avant
Les Noces barbares
Dans la tête du tueur (TV)
Quai d'Orsay
Site internet Site officiel

Thierry Frémont, né le à Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne), est un acteur de cinéma, de télévision et de théâtre français.

César du meilleur espoir masculin en 1988 pour Travelling avant de Jean-Charles Tacchella, il remporte un Emmy Awards en 2005 pour le rôle du tueur en série Francis Heaulme dans le téléfilm Dans la tête du tueur (Murder in mind en version anglaise).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Après des études en lycée technique, Thierry Frémont, fils d'un artisan-boucher, suit une formation de comédien au cours Florent, où il a comme professeur Francis Huster, puis, à vingt ans, au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris, où il suit les cours de Daniel Mesguich et de Philippe Adrien[1]. Il a aussi travaillé avec Jack Waltzer (en), de l’Actors Studio.

Carrière de comédien[modifier | modifier le code]

Acteur complet, Thierry Frémont alterne des rôles au théâtre, au cinéma et à la télévision. Amateur de rôles complexes, il a aussi interprété un jeune myopathe dans Fortune Express, rôle pour lequel il perd 17 kg.

En 1988, il obtient le César du meilleur espoir masculin pour Travelling avant, de Jean-Charles Tacchella. En 1995 il est le capitaine Dreyfus pour le téléfilm L'Affaire Dreyfus, de Yves Boisset. En 1997, il joue le rôle de Jésus dans Les Démons de Jésus, de Bernie Bonvoisin.

Thierry Frémont est le premier Français[2] à recevoir le prix du meilleur acteur (Best performance by an actor) des International Primetime Emmy Awards américains, pour son interprétation du tueur en série Francis Heaulme dans le téléfilm Dans la tête du tueur (Murder in mind en version anglaise), réalisé par Claude-Michel Rome pour GMT Productions[3]. Il reçoit son prix, le à New York, lors de la 33e cérémonie de remise des prix des Emmy Awards.

Thierry Frémont en 2006.

En 2006, Il interprète au cinéma le rôle d'un révolutionnaire russe morphinomane dans Les Brigades du Tigre.

La même année, il interprète au Théâtre, dans la pièce Doute, mise en scène par Roman Polanski au Théâtre Hébertot à Paris, un prêtre enseignant dans une école catholique de New York, soupçonné d'une « relation inconvenante » avec un élève de 12 ans. Cette affaire de soupçon de pédophilie se passe dans le Bronx en 1964. Le journal Le Monde dresse une critique élogieuse de la pièce et de sa mise en scène, les acteurs sont jugés « pour beaucoup » dans ses qualités : « Thierry Frémont, le Père Flynn, joue sur le fil du rasoir, un homme convaincant, attachant, ambigu juste ce qu'il faut »[4] ». Roman Polanski avait choisi Thierry Frémont pour le rôle principal parce qu'il l'avait vu deux ans plus tôt sur scène dans Signé Dumas et en avait été « impressionné » : « Comme cette pièce repose sur la psychologie des personnages, il me fallait des comédiens au jeu très réaliste, authentique »[5].

En 2007, il joue aux côtés de Gérard Darmon et d'Alexandra London dans Thalasso, d'Amanda Sthers, le rôle d'un personnage venu retrouver la femme de sa vie avant qu'elle ne se marie « C'est une pièce sur la mort, mais aussi sur l'obsession de la perte de poids », explique l'auteur, qui juge Darmon « parfait » et Frémont « irrésistible en séducteur à contre-emploi »[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Courts-métrages et divers[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. * « Thierry Frémont le caméléon », entretien avec Emmanuelle Bouchez, Télérama, n° 3036, semaine du 22 au 28 mars 2008, p. 85
  2. Trois émissions et un acteur français étaient sélectionnés lors de cette cérémonie, une première pour les Emmy Awards.
  3. Et pour TF1, qui le diffuse en mars 2005.
  4. « Avec Doute, Polanski distille le poison du soupçon de la pièce », Michel Cournot, Le Monde du 14 avril 2006.
  5. « Roman Polanski orchestre une pièce à suspense », Catherine Balle, Le Parisien du 31 mars 2006.
  6. « Darmon et Frémont vont en « Thalasso », Catherine Balle, Le Parisien du 28 septembre 2007.
  7. Le Point du 10/11/2009 : Blanche Maupas se bat pour "les fusillés pour l'exemple" de la Grande Guerre
  8. Thierry Frémont dans la peau de Picasso
  9. Festival Fiction TV de La Rochelle : le palmarès, Télé 2 semaines

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]