Stanislas Merhar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stanislas Merhar
Naissance (46 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Acteur

Stanislas Merhar, né le à Paris, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stanislas Merhar naît à Paris dans une famille dont le père, metteur en scène[1], est originaire de Slovénie et la mère est journaliste. Il étudie pendant cinq ans le piano à l'École normale supérieure de musique, puis travaille la dorure sur bois[2]. Il débute au cinéma en 1997 en vedette dans Nettoyage à sec, où il est dans le rôle de Loïc l'objet du désir sexuel de Charles Berling et de Miou-Miou. Récompensé pour sa prestation par le César du meilleur espoir masculin, il est ensuite le jeune Albert de Morcerf, fils de Jean Rochefort dans la version télé du Comte de Monte-Cristo. Aux côtés de Chiara Mastroianni, il est François de Guise dans La Lettre de Manoel de Oliveira. Il est la star dans La Captive (2000) de Chantal Akerman, il interprète en 2003 le rôle-titre dans Franck Spadone et dans Adolphe aux côtés d'Isabelle Adjani. En 2004, il est sur les traces d'Antoine Doinel, donnant sa voix au fils de celui-ci, Alphonse, en partenaire de Claude Jade dans le programme radiophonique Le Journal d'Alphonse, diffusé dans le cadre des Ateliers de Création Radiophonique de France Culture.

En 2011, après avoir tourné sous la direction de Valérie Mréjen et Bertrand Schefer dans leur premier long-métrage En ville, il retrouve la tête d'affiche d'un film de Chantal Akerman, La Folie Almayer.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Petits Poisons (2008), Fayard, 200 p., autobiographie

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]