Ramzy Bedia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ramzy Bedia
Description de cette image, également commentée ci-après
Ramzy Bedia en 2014 au festival du film de Cabourg.
Nom de naissance Ramzy Habib El Haq Bedia
Naissance (49 ans)
Paris 16e, France
Nationalité Française
Profession Acteur, humoriste
Films notables La Tour Montparnasse infernale (et suite)
Seuls Two
Les Seigneurs
Les Kaïra
Pattaya
Taxi 5
Séries notables Les Mots d'Éric et Ramzy,
H

Ramzy Bedia, parfois simplement appelé Ramzy, est un acteur et humoriste français, né le à Paris. Il accède à la notoriété en formant, avec Éric Judor, le duo comique Éric et Ramzy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Ramzy Habib El Haq Bedia est né dans le 16e arrondissement de Paris. Son père et sa mère sont algériens, originaires respectivement de Kabylie et d'Oran[1]. Il grandit à Gennevilliers[2]. Sa sœur cadette, Melha Bedia, est également devenue actrice et humoriste[3].

Révélation comique avec Éric Judor (années 1990-2000)[modifier | modifier le code]

Lorsqu'il rencontre Éric Judor en 1994, Ramzy Bedia est vendeur de vêtements aux Galeries Lafayette[4]. La célébrité acquise par leurs sketchs à la télévision dans l'émission Les Mots d'Éric et Ramzy sur M6 se combine au succès de leurs spectacles sur scène ainsi qu'à celui de la série H (avec Jamel Debbouze et Éric Judor) en 1998 jusqu'au passage au cinéma.

Ils coécrivent et jouent dans La Tour Montparnasse infernale, dont ils confient la réalisation à Charles Nemes. Les Robins des Bois sont également impliqués dans le projet puisque Pierre-François Martin-Laval participe à l'écriture, et Marina Foïs interprète le rôle féminin principal. Le succès commercial du film lance la carrière cinématographique des deux acteurs.

Ils écrivent et réalisent en 2008 le décalé Seuls Two, influencé par le cinéma de Quentin Dupieux, mais ce film n'obtient pas le succès public escompté. En 2011, ils renouent donc avec leur ton habituel pour Halal police d'État, de Rachid Dhibou, qui est un succès en salles.

Carrière solo et diversification (années 2010)[modifier | modifier le code]

Durant les années 2010, les deux acteurs tracent des trajectoires distinctes : tandis que Judor se concentre sur l'écriture et la réalisation dans l'humour, Ramzy s'aventure dans un registre dramatique en tant qu'acteur.

Ainsi, en 2011, il tient un second rôle dans le drame Des vents contraires, de Jalil Lespert, porté par Benoît Magimel. En 2013, il joue un père de famille dans le film indépendant et social Vandal, de Hélier Cisterne.

En 2014 et 2015, il fait partie des distributions chorales des comédies dramatiques Des lendemains qui chantent, de Nicolas Castro, et Je suis à vous tout de suite, de Baya Kasmi.

En 2016, il co-écrit et réalise une comédie expérimentale à la poésie douce amère, Hibou.

En 2017, il fait partie du large casting du film choral Chacun sa vie, de Claude Lelouch. Mais surtout, il donne la réplique à Isabelle Carré dans le drame Une vie ailleurs, d'Olivier Peyon.

L'année suivante, il confirme dans un registre dramatique en apparaissant dans Lola et ses frères, de Jean-Paul Rouve. Il évolue aux côtés de Ludivine Sagnier, José Garcia et Pauline Clément.

Il garde un pied dans l'humour potache en tenant des seconds rôles dans les comédies Les Nouvelles Aventures d'Aladin (2015), Pattaya (2016) et Coexister (2017) ou encore Taxi 5 (2018) et Alad'2 (2018).

Il surprend aussi en incarnant le personnage de Zorglub dans la comédie d'aventure Les Aventures de Spirou et Fantasio, d'Alexandre Coffre.

En 2019, Jeanne Balibar lui confie le premier rôle masculin de son film Merveilles à Montfermeil (qui sort l'année suivante), où elle lui donne la réplique. Emmanuelle Béart complète le casting principal. La même année, il tient un second rôle dans la comédie dramatique La Lutte des classes, de Michel Leclerc, où il joue un directeur d'école. Toujours la même année, il prête sa voix dans deux épisodes de la série Calls de Timothée Hochet.

Ensuite, Ramzy joue le rôle principal du docteur dans le thriller dramatique Terminal Sud de Rabah Ameur-Zaïmeche qui sort officiellement en salle en novembre 2019.

Les années 2020[modifier | modifier le code]

En 2020, Bedia apparaît dans plusieurs films. L'acteur travaille également sur l'écriture de son futur deuxième film baptisé Le jour où tous les Arabes sont partis ; il confiera au journal 20 minutes que : « c’est une comédie sur l'immigration où je passe par l'humour pour aborder des sujets sérieux. J'aime les films qui font rire et réfléchir, surtout en tant qu'auteur et réalisateur »[5].

Il interprète Charas, un des policiers, dans le film d'action Balle perdue, salué par la critique, qui sort sur Netflix en juin. Il joue un rôle moindre dans le film comique Forte de Katia Lewkowicz dont sa sœur Melha Bedia est en tête d'affiche. La fratrie fait une apparition dans Tout simplement noir de Jean-Pascal Zadi la même année. Il interprète également Jules César dans la comédie Brutus vs César de Kheiron distribué par Amazon Prime Video dès septembre de la même année. Il prête sa voix dans la version française du nouveau film d'animation Pixar Soul aux côtés d'Omar Sy et Camille Cottin.

En décembre, Ramzy Bedia est choisi pour jouer le rôle principal dans la nouvelle série Or de lui dirigée par Baptiste Lorber[6] à paraître en septembre 2021. Le tournage se termine le 26 février suivant[7].

En avril 2021, il est annoncé comme interprète d'Epidemaïs parmi un casting large du prochain film Astérix dirigé par Guillaume Canet et à sortir en 2022[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ramzy Bedia aurait d'abord eu une première fille, Salomé, née le [9] d'une première union avec Sandrine Bogaert, une ancienne présentatrice de télévision[9].

À partir de 1999, il partage sa vie avec l'animatrice et réalisatrice Anne Depétrini, avec qui il a deux filles : Ella (née en ) et Ava (née en )[10]. Ils divorcent en 2011[10].

En 2020, à quarante-huit ans, il a un garçon avec sa compagne Marion[10],[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Sauf précision contraire, Ramzy Bedia a assuré la voix dans la version originale des productions suivantes.
Séries d'animations[modifier | modifier le code]
Films d'animations[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Melha Bedia, la pote humoriste », Gazelle no 81, mai/juin 2019, p. 19
  2. « Ramzy Bediadans le taxi de Jérôme Colin : L’interview intégrale » [PDF], sur ds1.ds.static.rtbf.be, La Deux (consulté le ).
  3. « Melha Bedia parle de son frère Ramzy, Diam's qui l'a révélée et de sa virginité », sur purepeople.com, (consulté le ).
  4. Rémy Fiere, « Eric et Ramzy, amuseurs en duo, à la scène comme sur Canal+, pratiquent l'art du détournement à la mitraillette à mots. Les deux sont tombés sur la tête », sur liberation.fr, .
  5. « « Depuis que je suis connu, la police me traite comme si j’étais une blonde aux yeux bleus » assure Ramzy Bedia », sur 20 Minutes,
  6. « Début de tournage en janvier 2021 de la série Or de lui avec Ramzy Bedia », Le film français,
  7. « Or de lui : Fin de tournage pour Ramzy Bedia et ses amis », L'Est éclair,
  8. themoviewer, « Un casting imposant pour le prochain Astérix et Obélix », sur The Moviewer, (consulté le )
  9. a et b « Salomé et Sandrine n'aiment pas la dernière histoire de Ramzy », sur leparisien.fr, 2002-10-13cest00:00:00+02:00 (consulté le )
  10. a b et c « Ramzy Bedia de nouveau papa : sa compagne Marion a accouché », sur gala.fr, (consulté le )
  11. « Ramzy Bedia à nouveau papa à 48 ans : un bébé avec sa compagne Marion », sur purepeople.com, (consulté le )
  12. « Des tournages à la pelle à Sète », sur France Bleu, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :