Courcelles (Territoire de Belfort)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courcelles.
image illustrant le Territoire de Belfort
Cet article est une ébauche concernant le Territoire de Belfort.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Courcelles
Le bourg de Courcelles.
Le bourg de Courcelles.
Blason de Courcelles
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement Belfort
Canton Delle
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Territoire
Maire
Mandat
Joseph Fleury
2014-2020
Code postal 90100
Code commune 90027
Démographie
Gentilé Courcellois
Population
municipale
141 hab. (2014)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ 55″ nord, 7° 04′ 44″ est
Altitude Min. 385 m – Max. 512 m
Superficie 5,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte administrative du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Courcelles

Géolocalisation sur la carte : Territoire de Belfort

Voir sur la carte topographique du Territoire de Belfort
City locator 14.svg
Courcelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courcelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courcelles

Courcelles est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle fait partie du canton de Delle. Ses habitants sont appelés les Courcellois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé tout près de la frontière avec la Suisse à 8 km de Delle et 28 km de Belfort dans un paysage qui ressemble à une clairière entourée de collines boisées. L'agglomération est à une altitude de 400 mètres environ, elle est arrosée par la Coeuvatte, un ruisseau qui prend sa source dans le village suisse de Coeuve.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Courtelevant Rose des vents
Florimont N Réchésy
O    Courcelles    E
S
Boncourt
(CH, Jura)
Basse-Allaine (CH, Jura) Lugnez
(CH, Jura)

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Corcelles (1170), In banno villæ de Curscelles seu Conscelle (1291), Dom. Petri curati de Corcellis (1295), Kûrzel (1303), Gursula (1644), Meygertum Kurzelle (1394), Courcelle (1801).
  • En allemand : Kurzell[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Faits historiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Signification de Courcelles.

Le toponyme Courcelles est assez commun puisqu'on dénombre 39 communes portant ce nom en France métropolitaine, principalement dans la moitié Nord. Au Moyen Âge, le village est désigné sous le nom villa Corcellis. Son histoire est liée à celle de Florimont chef-lieu d'une seigneurie importante et distant de moins de deux kilomètres mais la première mention du nom du village se trouve dans la charte de fondation du prieuré de Froidefontaine, un des témoins mentionnés étant Léonard de Courcelles. Les autres documents qui mentionnent ensuite le nom du village sont principalement des actes de vente, chartes et autres titres concernant les échanges de terrains ou de redevances, en particulier avec les abbayes voisines (Lucelle). En 1311, Courcelles constituait déjà une paroisse et son curé s'appelait Richard. En 1347, lors du partage de la succession de Jeanne de Montbéliard, c'est Marguerite de Bade qui hérita de Courcelles. La mairie de Courcelles était alors rattachée à la seigneurie de Florimont.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Courcelles

Les armes peuvent se blasonner ainsi : De gueules à la fasce d'argent, à la fleur de lys du même brochant sur le tout.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie-école.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 2001 Bernard Talon RPR Sénateur
mars 2001 2014 Marcel Brungard   Retraité bureau d’études
2014 en cours Joseph Fleury    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 141 habitants, en augmentation de 17,5 % par rapport à 2009 (Territoire de Belfort : 1,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
174 193 211 290 312 276 282 257 268
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
226 238 216 200 205 194 196 177 176
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
174 174 161 147 142 125 116 110 100
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
92 79 88 128 106 100 120 130 141
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Agathe.

L'église actuelle, construite en 1843, est dédiée à sainte Agathe.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin - Georges Stoffel (1868)
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .