Les Échets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Échets
La chapelle des Échets en août 2017.
La chapelle des Échets en août 2017.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Ville Miribel
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Miribel
Code postal 01700
Démographie
Gentilé Échetois
Population 1 000 hab. (est.)
Géographie
Coordonnées 45° 52′ 21″ nord, 4° 54′ 50″ est
Altitude 275 m
Cours d’eau ruisseau des Échets
Transport
Gare Gare des Échets
Bus Colibri
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Échets

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Les Échets

Géolocalisation sur la carte : Miribel

Voir la carte administrative de Miribel (Ain)
City locator 14.svg
Les Échets

Géolocalisation sur la carte : Miribel

Voir la carte topographique de Miribel (Ain)
City locator 14.svg
Les Échets

Les Échets est une localité située sur le territoire de la commune de Miribel, dans l'Ain. Si le bourg de Miribel est situé dans la région de la Côtière, Les Échets est situé en Dombes.

Ses habitants sont appelés les Échetois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Côtière, Dombes et Miribel.

Les Échets se situe à environ 7 km de la ville de Miribel, au nord de celle-ci.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau des Échets[1] prend sa source près des Échets ; il est long de 12,6 km et se jette dans la Saône. Le ruisseau des Ormes[2], long de 7 km et qui coule dans les cantons de Miribel et de Montluel est le seul affluent du ruisseau. Le ruisseau des Échets est, sur une large portion et depuis quelques années, souterrain[réf. souhaitée].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Travaux du dernier tronçon de l'A432, aux Échets, en octobre 2010.
Vue de la gare des Échets.

La localité est traversée par la RD1083 (anciennement la route nationale 83 reliant Lyon à Bourg-en-Bresse).

De plus, la localité se trouve à proximité immédiate de la sortie 3 Les Échets de l'autoroute A46 ; le dernier tronçon de l'A432 entre Les Échets et La Boisse, est ouvert depuis . Il a fait l'objet de travaux, notamment de la construction du viaduc de la Côtière, entre 2008 et 2011[3]. Ce tronçon permet de rallier l'A42 depuis l'A46 et réciproquement.

La ligne Lyon - Bourg-en-Bresse dessert Les Échets.

Article détaillé : Gare des Échets.

Le réseau de bus Colibri de la communauté de communes de Miribel et du Plateau dont l'exploitation débute en , compte six arrêts aux Échets : Les Échets Centre, Gare des Échets, Les chênes, Bois Grobenet, Rosarge et Folliouse[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom du village proviendrait de lescheria[5] signifiant « léchère », un type d'étang naturel (nombreux en Dombes) et envahi par une herbe nommée « lèche ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Un adjoint au conseil municipal de Miribel est spécialement responsable du hameau[5].

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'ancienne école du village.

Le village est doté d'une école maternelle et primaire : l'école Jean-de-La-Fontaine ; elle fut inaugurée le [5].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Une chapelle est situé à proximité immédiate du cimetière des Échets. Elle fut construite en 1945[6] : jusqu'à cette date, pour le culte et les enterrements, les habitants des Échets, se rendaient à Vancia.

Personnalités liées aux Échets[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Personnalité de Miribel (Ain).
  • Roger Groslon (1933- ), sculpteur et peintre, est installé aux Échets.
  • Christophe Marguin (1967- ), cuisinier, a repris aux Échets le restaurant de son père Jacky Marguin (qui avait obtenu une étoile Michelin en 1977)[7]. En 2017, Christophe Marguin annonce que son restaurant quitte Les Échets pour Lyon[8]. Son restaurant familial était présent aux Échets depuis 1906.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du ruisseau des Échets », sur SANDRE.
  2. « Fiche du ruisseau des Ormes », sur SANDRE.
  3. « Une nouvelle passerelle pour la Dombes et la Côtière », sur le site de la société des autoroutes Paris-Rhin-Rhône (consulté le 19 janvier 2012).
  4. Communauté de vues, mensuel de la communauté de communes de Miribel et du Plateau, numéro 15, janvier 2012, p. 7.
  5. a, b et c « Les Échets », sur le site de la commune de Miribel.
  6. La chapelle des Échets, L'écho des Échets, no  11, novembre 2010.
  7. Jean-Claude Ribaut, « Un siècle de cuisine de la Dombes », Le Monde, .
  8. « Christophe Marguin quitte les Echets pour s'installer à Lyon », Le Progrès,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Les Échets.