Église Saint-Martin de Miribel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir église Saint-Martin.

Église Saint-Martin de Miribel
Façade ouest de l'église Saint-Martin de Miribel, située au cœur du cimetière.
Façade ouest de l'église Saint-Martin de Miribel, située au cœur du cimetière.
Présentation
Nom local Saint Martin
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Diocèse de Belley-Ars
Début de la construction à partir du XIIIe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1928, Retable)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Ville Miribel
Coordonnées 45° 49′ 43″ nord, 4° 57′ 51″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Martin de Miribel

Géolocalisation sur la carte : Ain

(Voir situation sur carte : Ain)
Église Saint-Martin de Miribel

Géolocalisation sur la carte : Miribel

(Voir situation sur carte : Miribel)
Église Saint-Martin de Miribel

L'église Saint-Martin de Miribel est une église située dans le cimetière Saint-Martin, dans le quartier de Saint-Martin, à Miribel, dans l’Ain. Elle est rattachée au groupement paroissial de Miribel

L'église fermée au culte en 1919[1] (remplacée dans cet usage par l'église Saint-Romain située à proximité du calvaire-fontaine) est classée au titre des monuments historiques pour un retable constituait lors du classement (en 1928) un bas-relief à l'extérieur, à proximité de la porte de la façade ouest ; ce retable est aujourd'hui un haut-relief intérieur, fixé sur le mur de chevet de l’église.

Description[modifier | modifier le code]

Vue générale du quartier de Saint-Martin, de son cimetière et de son église, depuis l'esplanade du Mas Rillier (où se trouvent la Vierge monumentale et le carillon).

L'église a conséquemment évoluée jusqu'au XXe siècle compris : de nombreux aspects architecturaux ont été partiellement ou totalement détruits : ne subsiste aujourd'hui[1] que la croisée du transept surmontée d'une partie du clocher originel ; subsiste également, l'abside (à l'est) et une chapelle latérale (au sud)[1].

À l'intérieur, outre le retable (objet du classement), l'église comporte plusieurs éléments notables : aux quatre angles du chœur, de petites colonnes sont respectivement ornées de grotesques ; trois représentent des visages humains, le quatrième représente une tête de bélier[1]. On peut citer également un bénitier qui aurait été celui de l'église Saint-Georges[1] (aujourd'hui détruite). Enfin, plusieurs statues en bois (de Saint Anne, Saint Vincent ou encore Saint Martin) et datant du XVIIe siècle ou du XVIIIe siècle, ornent l'église.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église est mentionnée de façon certaine dès 1250[1] dans un pouillé (sorte d'inventaire médiéval) du diocèse de Lyon. Dans ce document l’église apparait sous la dénomination Ecclesia sancti Martini[1]. Si la datation des différentes parties de l'église reste incertaine, il semble avéré que le chœur, de style gothique, date des XIIe siècle et XIIIe siècle[1] ; la chapelle sud[Note 1] daterait des XVe siècle et XVIe siècle[1]. L'église qui a cessé d'être lieu de culte en 1919, a été partiellement endommagée en 1938 et 1939[1].

Protection[modifier | modifier le code]

Le bas-relief encastré originellement dans la façade ouest de l'église[Note 2], près de la porte (et aujourd'hui haut-relief intérieur, fixé sur le mur de chevet) fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 24 novembre 1928[2].

Ce bas-relief extérieur (aujourd'hui haut-relief intérieur) est un retable sculpté, représentant[1] le Christ entourés des douze apôtres, de Marie et de Sainte Marie-Madeleine formant ainsi une représentation de quinze personnages. Le retable semble avoir été partiellement endommagé à la Révolution française[1].

Cimetière Saint-Martin[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cimetière Saint-Martin de Miribel.

L'église est située dans le cimetière Saint-Martin, un des trois cimetières de Miribel. Il y a un cimetière dans chacun des deux hameaux du Mas Rillier[Note 3] et des Échets.

Vidéo[modifier | modifier le code]

Vidéo de l'église depuis un drone.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La chapelle sud correspond à la partie à droite de la photographie en infobox.
  2. Photographie de la façade ouest de l'église lors de son classement (fin des années 1920) : on peut observer le retable, à droite de la porte ; on peut également observer les nombreux changements subis par l'église entre 1930 et les années 2000 (voir la photographie de la façade ouest actuelle dans l'infobox).
  3. Dans lequel est notamment enterrée Eugénie Brazier.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l Ouvrage collectif, Richesses touristiques et archéologiques du canton de Miribel : Miribel, Beynost, Neyron, Saint-Maurice-de-Beynost, Thil, , 207 p. (ISBN 2-907656-27-9), p. 43-46. Consulté le 10 avril 2012.
  2. Notice no PA00116427, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Photographie de la façade ouest de l'église dans les années 1920, sur laquelle apparaît le retable (objet du classement), à droite de la porte.