Communauté de communes de Miribel et du Plateau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CCMP.

Communauté de communes de Miribel et du Plateau
Blason de Communauté de communes de Miribel et du Plateau
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Forme Communauté de communes
Siège Miribel
Communes 6
Président Pascal Protière (PS)
Date de création (20 ans)
Code SIREN 240100800
Démographie
Population 23 101 hab. (2014[1])
Densité 352 hab./km2
Géographie
Superficie 65,56 km2
Liens
Site web cc-miribel.fr
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes de Miribel et du Plateau est une communauté de communes située dans l'Ain et regroupant six communes.

Son nommage réfère d'une part au canton de Miribel regroupant par ailleurs cinq des six communes, et d'autre part, au plateau de la Dombes sur lequel est située la commune de Tramoyes ainsi que le hameau miribelan des Échets.

Présidence[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1997 2001 Odette Mader   Maire de Saint-Maurice-de-Beynost
avril 2001 Michel Matras[2]    
en cours Pascal Protière[2]   Conseiller municipal de Miribel

Historique[modifier | modifier le code]

  •  : extension des compétences (accueil des gens du voyage et récupération des épaves automobiles).
  •  : ajouts de compétences ; acquisition foncière et construction des terrains de football et de leurs équipements.
  •  : représentation du conseil de communauté.
  •  : modifications des statuts et extension des compétences.
  •  : ajout de compétence ; service de soins infirmiers à domicile et création et gestion du gymnase et des équipements sportifs de plein air.
  •  : modification du siège à Miribel.
  •  : compétence étude et travaux pour la lutte entre le ruissellement et les pluies torrentielles aini que la compétence élargie dans les études et travaux et la prise en charge de la part qui revient aux communes.
  •  : enseignement musical.
  •  : création de la CCMP.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle est composée des six communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Miribel
(siège)
01249 Miribellans 24,49 9 574 (2015) 391
Beynost 01043 Beynolans 10,64 4 529 (2015) 426
Neyron 01275 Neyrolands 5,36 2 487 (2015) 464
Saint-Maurice-de-Beynost 01376 Mauriciens 6,99 3 963 (2015) 567
Thil 01418 Thilois 5,15 1 057 (2015) 205
Tramoyes 01424 Tramoyens 12,93 1 674 (2015) 129

Compétences[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Communauté de communes.

Les compétences de la communauté de communes sont assez étendues : amélioration du cadre de vie, action sociale, gestion des zones d'activités industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale ou touristique, actions de développement économique, construction ou aménagement, gestion d'équipements ou d'établissements culturels, création et réalisation de zone d'aménagement concerté, programme local de l'habitat, prévention des risques naturels, entretien de la voirie et transport.

Activités et financement[modifier | modifier le code]

Prévention des risques naturels[modifier | modifier le code]

Le ruissellement sur le coteau a causé plus de dix inondations ayant fait l'objet d'un arrêté de catastrophe naturelle à Miribel, Saint-Maurice-de-Beynost et Beynost entre 1982 et 2006[3] ; à Tramoyes, Neyron et Thil entre 5 et 10 durant la période. Aucune commune de la communauté n'est donc exempte du risque « inondation ».

Un certain nombre de mesures de prévention sont prises par la communauté de communes ; en particulier, la création de bassins de rétention (dans chaque commune) et la construction de gabions (empierrement) sur le coteau destinés à casser la vitesse de ruissellement[4].

Sports[modifier | modifier le code]

Vue de LILÔ à Saint-Maurice-de-Beynost.

La CCMP participe à la vie d'un club de football placé sous son égide : Ain Sud Foot. Sa contribution est d'ailleurs rappelée dans le logo du club où apparaît l'acronyme CCMP. En effet, En 2003, le club a été reconnu d'intérêt communautaire et dépend depuis de la communauté[5].

Dans le cadre d'un projet initié par la communauté, le centre nautique LILÔ a été construit à Saint-Maurice-de-Beynost ; il fut inauguré le .

Enfin, la communauté de communes a construit et gère plusieurs gymnases situés sur son territoire.

Transports[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a mis en place le réseau de bus urbains Colibri, comprenant trois lignes sur 52 km dont l'exploitation débute en février 2012[6]. Depuis le 25 février 2013, le réseau a été restructuré avec, notamment, la création d'une 4e ligne.

Culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Swing sous les étoiles.

La communauté de communes organise le festival de jazz, Swing sous les étoiles sur l'esplanade de la Vierge du Mas Rillier, tous les ans, la première semaine de juillet. La CCMP gère également une école de musique communautaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chiffre de population paru en 2017.
  2. a et b « La CCMP > Présentation », sur le site de la CCMP (consulté le 2 avril 2011).
  3. « Évènements d'inondation vécus par le département de l'Ain depuis fin 1982 jusque début 2006 », sur Observatoire Départemental de l'Eau de l'Ain (consulté le 7 juin 2011).
  4. « Lutte contre le ruissellement », sur Communauté de communes de Miribel et du Plateau (consulté le 7 juin 2011).
  5. Les échos de St-Maurice, mensuel municipal, numéro 73, janvier 2008, lien.
  6. Communauté de vues, mensuel de la communauté de communes de Miribel et du Plateau, numéro 15, janvier 2012, p. 7.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]