Tourisme dans les Landes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Piste cyclable des Landes, émaillée de garbayes

Avec une fréquentation annuelle moyenne de 21 millions de nuitées[1], le tourisme est une ressource majeure du département des Landes[2].

Côte d'Argent[modifier | modifier le code]

Avec 106 km de plage, le littoral landais constitue la plus grande plage de sable fin d'Europe[2]. Le tourisme landais se concentre majoritairement sur les zones côtières constitutives de la Côte d'Argent, où la renommée des conditions de surf a fait le tour du monde (plusieurs épreuves par an). Les principales stations balnéaires du département sont (du Nord au Sud) :

Plage de la Côte d'Argent
  1. Biscarrosse
  2. Mimizan
  3. Contis
  4. Lit-et-Mixe
  5. Vielle-Saint-Girons
  6. Moliets-et-Maa
  7. Messanges
  8. Vieux-Boucau-les-Bains
  9. Seignosse
  10. Hossegor
  11. Capbreton
  12. Labenne
  13. Ondres
  14. Tarnos

Stations thermales[modifier | modifier le code]

Le thermalisme attire de nombreux curistes. Le département compte les stations thermales de :

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Voir la Gastronomie des Landes

Spécialités culinaires[modifier | modifier le code]

Foie gras et Sauternes

Vins[modifier | modifier le code]

Ferme, forêt et vignoble à Messanges.

Fermes auberges[modifier | modifier le code]

Pèlerinage[modifier | modifier le code]

Pèlerins sur la voie limousine près de Bougue

Avec 425 km de chemins le traversant, le département des Landes est celui qui possède le nombre de kilomètres le plus élevé de chemins de Saint-Jacques[3]. Trois des quatre chemins historiques du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle le traversent :

Ces chemins sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998.

À cela s'ajoute la voie de Soulac. Au total, ces sentiers passent par 120 communes[3]. Le balisage récent de ces chemins médiévaux tend à dynamiser une nouvelle forme de tourisme.

Le Guide du Pèlerin, rédigé au XIIe siècle et attribué à Aimery Picaud, donne du département actuel la description suivante :

« Si par hasard tu traverses les landes en été, prends soin de préserver ton visage des mouches énormes qui foisonnent là-bas et qu'on appelle guêpes ou taons ; et si tu ne regardes pas tes pieds avec précaution, tu t'enfonceras rapidement jusqu'au genou dans le sable marin qui là-bas est envahissant ».

Sites UNESCO[modifier | modifier le code]

En plus des chemins historiques de Saint-Jacques, quatre sites étapes majeurs landais ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité la même année :

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Le département compte 438 églises pour un total de 331 communes (voir la Liste des églises des Landes) et plus de 200 fontaines de dévotion sur les 2000 recensées en France (voir les fontaines des Landes).

Le département compte deux cathédrales (la cathédrale Notre-Dame de Dax et la cathédrale Saint-Jean-Baptiste d'Aire) qui, avec nombre d'abbayes des Landes et d'églises, sont inscrites ou classées au titre des Monuments historiques dans les Landes.

Les trois sanctuaires sportifs, alliant ferveur religieuse et sportive, sont une originalité du département : Notre-Dame-du-Rugby (Larrivière-Saint-Savin), Notre-Dame-des-Cyclistes (Labastide-d'Armagnac) et Notre-Dame-de-la-Course landaise (Bascons).

La maison de naissance de Vincent de Paul se situe sur la commune de Saint-Vincent-de-Paul.

Bastides[modifier | modifier le code]

Labastide-d'Armagnac

Les 30 bastides médiévales dans les Landes sont :

Baigts - Betbezer-d'Armagnac - Bonnegarde - Buanes - Castandet - Cazères-sur-l'Adour - Coudures - Duhort-Bachen - Geaune - Grenade-sur-l'Adour - Hastingues - Hontanx - Labastide-Chalosse - Labastide-d'Armagnac - Miramont-Sensacq - Montfort-en-Chalosse - Montégut - Pimbo - Port-de-Lanne - Roquefort - Saint-Gein - Saint-Geours-d'Auribat - Saint-Justin - Saint-Sever - Sarron - Sorde-l'Abbaye - Souprosse - Toulouzette - Villenave - Villeneuve-de-Marsan

Nature[modifier | modifier le code]

Châteaux Landais[modifier | modifier le code]

Parmi la liste des châteaux des Landes, les plus remarquables sont :

Fêtes et manifestations[modifier | modifier le code]

De nombreuses villes et villages organisent des fêtes en période estivale. Les manifestations les plus importantes ont lieu :

Par ailleurs, chaque année le Comité Départemental du Tourisme des Landes mobilise l’ensemble des acteurs touristiques départementaux pour proposer une opération événementielle : le Printemps des Landes. Pendant 15 jours, à l’occasion des vacances de Pâques, un programme de 300 animations est proposé sur l’ensemble du département. Un accueil privilégié est réservé aux enfants avec près de 70 animations qui leur sont entièrement dédiées.

En 2010, ce sont plus de 480 animations, dont la grande majorité gratuites, qui sont proposées pour faire découvrir les talents du département des Landes.

Musées[modifier | modifier le code]

Facteur landais sur échasses

Cyclisme[modifier | modifier le code]

L'EuroVelo 1 (EV1) ou eurovéloroute de la côte Atlantique est un aménagement cyclable européen de type véloroute long de 8 186 km. Il traverse les communes landaises de Biscarrosse, Parentis-en-Born, Gastes, Sainte-Eulalie-en-Born, Mimizan, Contis, Vielle-Saint-Girons, Léon, Moliets-et-Maâ, Messanges, Vieux-Boucau-les-Bains, Soustons, Seignosse, Soorts-Hossegor, Capbreton, Labenne, Ondres, Tarnos.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chiffre 2007 du Comité départemental du tourisme
  2. a et b XLandes n°6, juillet, août 2009
  3. a et b L'almanach du Landais 2009, éditions CPE, p 67

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]