Tourisme en Saône-et-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le peloton du Tour de France à Mâcon

La Saône-et-Loire est l'un des quatre départements de la région Bourgogne, et celui situé le plus au sud.

Le département fonde son activité touristique sur ses paysages variés (plaine de la Bresse, collines du Mâconnais et du Charolais, monts du Morvan), sa gastronomie réputée (vins de Bourgogne, bœuf charolais, poulet de Bresse, etc.), son riche patrimoine (Autun, Bibracte, Cluny, Paray-le-Monial, Brionnais, etc.).

Les atouts touristiques de la Bourgogne du Sud[modifier | modifier le code]

Les sites naturels[modifier | modifier le code]

Villes et villages à visiter[modifier | modifier le code]

Tours et clochers de Cluny

Les châteaux ouverts au public[modifier | modifier le code]

Château de Drée, façade sur jardin

Sites touristiques importants[modifier | modifier le code]

Vue sur le mont Beuvray

Produits du terroir[modifier | modifier le code]

Vins[modifier | modifier le code]

Bouteille et verre de bourgogne rouge

Mâconnais :

Article détaillé : vignoble du Mâconnais.

Le vignoble du Mâconnais ou vignoble de Mâcon est une zone de production viticole dans le département de la Saône-et-Loire, de Tournus à Mâcon sur une cinquantaine de kilomètres. Les mâcons[3] désignent par extension les différents vins produits sur la Côte. La production se situe aux alentours de 59 millions de bouteilles par an[réf. souhaitée].


Chalonnais :

Article détaillé : vignobles de la côte chalonnaise.

La côte chalonnaise est une zone étroite qui se situe dans le département de la Saône-et-Loire, au nord et au sud de la ville de Chalon-sur-Saône.

Elle se présente sous la forme d'îlots de vignobles[3] plus ou moins séparés les uns des autres. Il s'étend au nord, de Chagny qui est à la limite avec la côte de Beaune jusqu'au sud, vers Saint-Gengoux-le-National et le vignoble du Mâconnais. Sa superficie est d'environ 4 000 hectares.

Le tourisme fluvial[modifier | modifier le code]

La saône à Mâcon

La Saône :

La Saône est navigable depuis le département de la Haute-Saône, jusqu'à Lyon, où elle se confond avec le Rhône. De nombreux aménagements ont été effectués pour permettre le développement du tourisme fluvial, comme le port de plaisance de Mâcon porté à une capacité de 420 anneaux[4]

La Loire :

La Loire borde aussi le département à l'ouest en passant par la ville de Digoin.

La Seille :

Navigable sur 39 km depuis Louhans jusqu'à la Saône, la Seille est une rivière pour des croisières fluviales.

Les canaux :

Tourisme et handicap[modifier | modifier le code]

Certains lieux touristiques ont été tout spécialement aménagés pour l'accessibilité aux personnes handicapées, quel que soit leur handicap. C'est le cas du Lab 71, de l'Arboretum de Pézanin (pour son circuit autour du lac), ou encore le musée de la préhistoire de Solutré.

Les évènements[modifier | modifier le code]

Les gros marchés[modifier | modifier le code]

Marchés exceptionnels et foires[modifier | modifier le code]

Festivals et festivités[modifier | modifier le code]

Les chiffres du tourisme en 2013[modifier | modifier le code]

Les sites les plus visités[modifier | modifier le code]

Les 26 sites les plus visités Ville Nombre de visiteurs
en 2013[6]
Notes
basilique du Sacré Cœur (gratuit) Paray-le-Monial 475 000 Site touristique et lieu de pèlerinage
Abbaye Saint Philibert Tournus 220 000 Édifice religieux
Parc des Combes Le Creusot 165 000 Parc d'attractions
Touroparc Zoo Romanèche-Thorins 155 499 Parc d'attractions et animalier
Musée d'Art et d'Archéologie et Abbaye de Cluny Cluny 128 088 Site de l'abbaye
Hameau du vin Romanèche-Thorins 119 759 Hameau de Georges Dubœuf, le "roi du beaulolais"
Communauté de Taizé Taizé 111 630 centre œcuménique
Château de Cormatin Cormatin 58 612
Temple des mille Bouddhas La Boulaye 50 000 Temple bouddhiste
Cathédrale Saint Lazare Autun 50 000 Édifice religieux
Musée Bibracte Saint-Léger-sous-Beuvray 40 623 Grand site de France, site gaulois, oppidum de Bibracte
Ecomusée de la Bresse Pierre-de-Bresse 36 178
Acrogivry Givry 27 103
Musée de la Préhistoire de Solutré Solutré 26 958 Grand site de France, site de randonnée, d'escalade, musée de la préhistoire.
Musée Nicéphore-Niépce Chalon-sur-Saône 26 238 Musée de la photographie
Diverti'Parc Toulon-sur-Arroux 26 000 Parc d'attractions
Arboretum de Pézanin (gratuit) Dompierre-les-Ormes 25 000 L'un des plus riches de France
Château de Couches Couches 24 259
Château de Sully Sully 24 095
Grottes d'Azé Azé 23 095
Château de Brancion Brancion 23 100 village médiéval
Musée Rolin Autun 18 226
Haras national de Cluny Cluny 18 189
Centre EDEN Cuisery 15 884
Château de Pierreclos Pierreclos 15 429
Lab 71 Dompierre-les-Ormes 15 154 Pôle du conseil général axé sur la science et le développement durable

Les résidences secondaires[modifier | modifier le code]

Selon le recensement général de la population du 1er janvier 2008, 8,0 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes du département de la Saône-et-Loire dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10 % des logements totaux.


Les Offices de tourisme[modifier | modifier le code]

Office de Tourisme de France - Nouveau logo.gif

Liste des Offices de Tourisme du département[7] :

Mâconnais et Clunisois 
Chalonnais 
Charolais et brionnais 
Morvan 
  • Office de tourisme d'Autun et de l'Autunois (Autun),
  • Office de tourisme d'Épinac Vallée de la Drée (Épinac),
  • Office de tourisme Beuvray Vallées d'Arroux Mesvrin (Étang-sur-Arroux),
  • Office de tourisme autour du couchois (Couches),
Bresse 
Val de Loire 
  • Office de tourisme de Bourbon-Lancy (Bourbon-Lancy),
  • Office de tourisme Digoin Val de Loire (Digoin),
  • Office du tourisme de Gueugnon - Communauté de Communes (Gueugnon),
Pays minier 

Parc hôtelier[modifier | modifier le code]

Il existe, au 1er janvier 2017, 184 hôtels en Saône-et-Loire, offrant 5 023 chambres. Les autres hébergements collectifs (résidence de tourisme et village vacances) sont au nombre de 3, comprenant 384 lits au total[8].

Avec plus de 1 300 000 nuitées en 2013, l'hôtellerie du département concentre 27% des nuitées bourguignonnes. En ce qui concerne l'hôtellerie de plein air, la Saône-et-Loire enregistre en 2013 462 386 nuitées (soit plus de 37% des nuitées régionales).

L'ouverture programmée du futur Center Parcs sur la commune saône-et-loirienne du Rousset devrait permettre une diverification de l'offre touristique du département.

Campings[modifier | modifier le code]

La Saône-et-Loire compte 63 terrains de campings comprenant 4 443 emplacements[8], dont 4 campings avec 4 étoiles (à Dompierre-les-Ormes, Gigny-sur-Saône, Saint-Boil et Issy-l'Évêque)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]