Tourisme dans la Haute-Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le tourisme en Haute-Vienne reste moins développé que dans nombre d'autres départements limitrophes, tels la Dordogne ou la Corrèze. Cependant, une récente politique de mise en valeur du patrimoine et de constructions d'infrastructures, conjuguée avec un souci de développement économique et de sauvegarde environnementale a permis de donne au tourisme départemental une importance et une croissance nouvelles.

Logo du CDT 87

Le Comité départemental du tourisme, situé place Denis Dussoubs à Limoges, gère et met en œuvre la politique touristique du conseil général de la Haute-Vienne.[réf. obsolète]

Le village martyr d'Oradour-sur-Glane, pilier du tourisme départemental et régional
Le salon du livre Lire à Limoges est la manifestation la plus fréquentée du département
Le Musée de l'Évêché de Limoges est le musée le plus fréquenté de la région

Trois grands types de tourisme[modifier | modifier le code]

Le secteur touristique de la Haute-Vienne se divise essentiellement en trois catégories.

Tourisme vert[modifier | modifier le code]

Article connexe : tourisme vert.

Le tourisme vert (ou tourisme rural) reste un des atouts liés à l'environnement du département.

Ce secteur regroupe les activités liées à la randonnée, aux sports de plein-air (activités nautiques, ...) et à la découverte du patrimoine naturel (forêts, lacs, parcs naturels).

Tourisme patrimonial et culturel[modifier | modifier le code]

Article connexe : tourisme culturel.

En pleine expansion, ce secteur regroupe des aspects différents du tourisme :

  • le tourisme historique, tourisme de mémoire, caractérisé par les visites de sites liés à l'histoire locale, telles le village martyr d'Oradour-sur-Glane ou le musée de la Résistance et de la Déportation de Limoges.
  • le tourisme industriel et artisanal, avec les visites de sites liés à l'histoire industrielle du département (porcelaine de Limoges, ganterie de Saint-Junien, ...)
  • le tourisme à proprement dit culturel, centré sur les musées (Beaux-Arts, art contemporain, arts et traditions populaires, ...), les monuments (églises, châteaux, ...), les villes (quartiers pittoresques), les festivals.
  • L'agro-tourisme avec le Limousine Park, au Pôle de Lanaud, qui propose de découvrir toute la filière viande Limousine mais également mettre en avant les richesses du Limousin que ce soit le bois, la porcelaine ou l’agroalimentaire. L'aspect écologique est également abordé avec une unité de méthanisation.

Tourisme de loisirs[modifier | modifier le code]

Il est composé des parcs et complexes de loisirs (Bellevue, aquarium, Parc du Reynou, ...) et des attractions (accrobranches, karting, vélo-rail).

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Fréquentation des sites et des manifestations[modifier | modifier le code]

Classement des 20 sites et manifestations ayant le plus attiré de visiteurs en 2006, 2007[1], et 2008.

# 2006 2007 2008
Site Visiteurs Évolut°/2005 Site Visiteurs Évolut°/2006 Site Visiteurs Évolut°/2007
1 Site d'Oradour-sur-Glane 304 345[2] en augmentation 4,72 % Site d'Oradour-sur-Glane 306 427[2] en augmentation 0,68 % Site d'Oradour-sur-Glane 260 680[2]
2 Parc du Reynou 83 500 en diminution 0,48 % Parc du Reynou 83 600 en augmentation 0,12 % Parc du Reynou 82 150 en diminution 1,73 %
3 Lire à Limoges nc nc Lire à Limoges 60 000 nc Lire à Limoges 62 000 en augmentation 3,33 %
4 Salon du dessin de Saint-Just 40 000 en augmentation 33,33 % Musée de l'Évêché 43 360 en augmentation 47,93 % Aquarium du Limousin 36 311 en diminution 11,43 %
5 Aquarium du Limousin 35 773 en diminution 1,55 % Aquarium du Limousin 40 996 en augmentation 14,60 % Salon du dessin de Saint-Just 25 000 en diminution 28,57 %
6 Festival Bandafolie's 34 250 en diminution 2,84 % Parc Bellevue 36 318 en augmentation 14,93 Festival Bandafolie's 47 050 en augmentation 33,18 %
7 Parc Bellevue 31 600 en diminution 12,22 % Festival Bandafolie's 35 327 en augmentation 3,14 % Parc Bellevue 31 494 en diminution 13,28 %
8 Musée Adrien Dubouché 29 335 en augmentation 39,50 % Salon du dessin de Saint-Just 35 000 en diminution 2,16 % Musée Adrien Dubouché 27 016 en augmentation 37,06 %
9 Musée de l'Évêché 29 311 en diminution 10,34 % Festival des Francophonies 20 821 en augmentation 9,58 % Musée de l'Évêché
10 Biennale « La porcelaine en piste » 24 464 - Musée Adrien Dubouché 19 711 en diminution 32,81 % Pavillon de la Porcelaine Haviland 24 750 nc
11 Festival international du pastel 19 602 en augmentation 3,24 % Festival international du pastel 19 711 en augmentation 2,65 % Festival international du pastel 17 050 en diminution 7,84 %
12 Bateau-mouche de Vassivière 19 203 en augmentation 3,04 % Bateau-mouche de Vassivière 18 500 en diminution 5,62 % Bateau-mouche de Vassivière 17 217 en diminution 12,65 %
13 Festival des Francophonies 19 000 en diminution 12,84 % Petit train de Limoges 17 119 en augmentation 5,02 % Festival des Francophonies 21 760 en augmentation 4,51 %
14 Château de Chalucet 17 427 en augmentation 4,74 % « Nostalgie rurale » 16 637 en augmentation 20,28 % Château de Chalucet 18 219 en augmentation 29,34 %
15 Petit train de Limoges 16 301 en augmentation 0,48 % Centre La Borie-
Ensemble baroque de Limoges
15 000 en stagnation
16 Centre La Borie-
Ensemble baroque de Limoges
15 000 en augmentation 36,36 % Château de Lastours 14 874 en augmentation 2,86 %
17 « Nostalgie rurale » 13 832 en augmentation 1,82 % Château de Chalucet 14 086 en diminution 19,17 % « Nostalgie rurale » 18 203 en augmentation 9,41 %
18 Cité des Métiers et des Arts 13 004 en augmentation 65,15 % La Cité des Insectes 13 970 nc La Cité des Insectes 15 021 en augmentation 7,52 %
19 Maison de la porcelaine 13 000 en augmentation 44,16 % Féériland 12 700 en augmentation 0,75 %
20 Féériland 12 605 en augmentation 6,82 % Cuivres en fête 12 353 en augmentation 8,04 % Féériland 11 879 en diminution 6,46 %
Le lac de Vassivière, une des principales destinations « nature »

Hébergement[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

La capacité totale d'accueil est de 109 029 lits, dont 83 195 lits en résidences secondaires. Outre les campings (50 %), les 25 834 lits restant composent l'offre marchande répartie entre les hôtelleries (20 %), les meublés Gîtes de France (14 %), les centres de vacances (6,2 %), les villages de vacances (4,7 %), les chambres d'hôtes Gîtes de France (3 %) et les meublés Clévacances (2,5 %)[3].

En 2006, le nombre de nuitées sur le département a été de 636 704, toutes origines de touristes confondues, soit plus de 16 000 nuitées en plus par rapport à l'année 2005. À noter que ce sont les nuitées françaises qui ont permis cette hausse, les nuitées étrangères ayant baissé sur cette période de plus de 500 unités.

Les nuitées sont les plus nombreuses en juin (67,9 % d'occupation) et en septembre (65,1 %), ce qui montre que la Haute-Vienne « vit » davantage en marge de la haute saison que pendant celle-ci, même si cette tendance est faiblement marquée et tend à s'estomper. En effet, la date du maximum de population présente, en 2005, est le 30 juillet[4].

Hôtels[modifier | modifier le code]

En 2006, la Haute-Vienne possédait 95 hôtels classés entre 0 et 4 étoiles, totalisant 2 382 chambres. C'est plus que la Creuse (666 chambres sur 43 hôtels), l'Indre (1 680 chambres sur 79 hôtels) et la Charente (1 910 chambres sur 77 hôtels), mais c'est moins que la Dordogne (4 057 chambres sur 223 hôtels) ou la Vienne (5 036 chambres sur 111 hôtels). La Corrèze possède plus d'hôtels (108), mais moins de chambres (2 123). La majorité d'entre eux, 35,8 % soit 34 hôtels sont situés sur la commune de Limoges. Parmi les communes les mieux dotées viennent ensuite Saint-Junien, avec 6 hôtels, Peyrat-le-Château et Bessines-sur-Gartempe, 4 hôtels chacune. Un seul hôtel possédait 4 étoiles, situé sur la commune de Nieul. 10 hôtels étaient classés 3 étoiles.

En 2006, le taux d'occupation des hôtels a augmenté sur toutes les catégories d'établissements, de l'hôtel de chaîne au Quatre étoiles, entre 2005 et 2006, passant de 52,8 à 56,1 %[3]. Entre 2006 et 2007, la hausse s'est poursuivie, atteignant 56,9 %, et un taux de 70,4 % dans les chaînes d'hôtels[1].

Villages et centres de vacances[modifier | modifier le code]

Il existe 5 villages de vacances et 41 centres de vacances[1].

Camping[modifier | modifier le code]

Le département possède 54 terrains de camping traditionnel, 29,5 % des 183 terrains de la région Limousin. Ces terrains rassemblent 3 810 emplacements des 12 287 de la région[5]. Les campings restent le premier mode d'hébergement du département, avec 49,8 % du total des lits, soit 12 854 lits. En comptabilisant les aires naturelles et les campings à la ferme, on dénombre 67 terrains[1].

Données économiques[modifier | modifier le code]

Les hébergements ont généré en 2007 un chiffre d'affaires de 35 032 869 €[1].

Investissements du conseil général[modifier | modifier le code]

Investissements du conseil général de la Haute-Vienne
(Bilans touristiques 2007 et 2008)
Secteurs Montant 2007
(milliers d'€)
Part 2007 (%)
Montant 2008
(milliers d'€)
Part 2008 (%)
Investissements touristiques 638 16,2 2 034 37,3
Fonctionnement 1 828 46,5 1 868 34,2
Culture 692 17,6 1 140 20,9
Environnement 436 11,1 416 7,6
Territoires 337 8,6 - -
Total 3 931 100 5 459 100
Investissements du conseil général en 2007

Le montant des investissements du conseil général pour le tourisme départemental s'est élevé à 3 931 000 €, en se répartissant comme suit (en milliers d'euros)[1] :

  • fonctionnement des organismes : 1 828
  • culture : 692
  • investissements touristiques (dont subventions aux projets) : 638
  • environnement : 436
  • territoires : 337

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Bilan touristique 2007 - Comité départemental du tourisme
  2. a, b et c Addition de la fréquentation du village martyr et du centre de la mémoire.
  3. a et b Bilan touristique 2006 - Comité départemental du tourisme
  4. Tourisme.gouv.fr - Date du maximum de population présente en 2005
  5. INSEE-Direction du tourisme

Liens[modifier | modifier le code]