Tourisme dans l'Yonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le tourisme dans l'Yonne permet de découvrir des vestiges anciens, des monuments historiques et des musées, des vignobles et des spécialités culinaires, ainsi que de vastes parcs naturels dont le parc de vision de Boutissaint, au cœur de la Puisaye, et une partie du parc naturel régional du Morvan, un parc qui s'étend également sur une partie de la Côte d'Or, de la Sâone-et-Loire et de la Nièvre.


message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Présentation du tourisme dans l'Yonne[modifier | modifier le code]

Offices de tourisme[modifier | modifier le code]

L'Yonne compte une Agence de Développement Touristique - Yonne Tourisme, 8 offices de tourisme, 3 syndicats d'initiative et 11 points d'accueil d'information touristique.

Fréquentation des lieux touristiques[modifier | modifier le code]

En 2019, les touristes peuvent découvrir dans l'Yonne[1] :

  • 18 châteaux ouverts à la visite
  • 47 musées et collections particulières
  • 10 centres d’art, lieux d’exposition et galeries
  • 88 édifices religieux et églises
  • 35 parcs et jardins organisés à la visite
  • 14 autres sites touristiques (grottes, caves, sites archéologiques).

Le site le plus visité du département est incontestablement Vézelay et la basilique Sainte-Marie-Madeleine, avec 819 692 visiteurs en 2019[2].

Mais le premier site payant de l'Yonne est le chantier médiéval de Guédelon avec 305 652 visiteurs en 2019[2]. C'est même le second site payant le plus visité de Bourgogne après les hospices de Beaune (Côte-d'Or)[3].

Viennent ensuite les serres tropicales du parc du Moulin à Tan, de Sens (246 440 visiteurs en 2019), ensuite la Cathédrale Saint-Etienne de Sens, 1ère cathédrale Gothique avec 198 953 visiteurs en 2019, puis le Musée et l'Abbaye Saint-Germain à Auxerre (55 428 visiteurs en 2019), le Château d'Ancy le Franc (40 678 visiteurs), les Grottes d'Arcy-sur-Cure (32 700 visiteurs), Musée et trésor de la Cathédrale de Sens (30 351 visiteurs), Serres de collections du Parc du Moulin à Tan à Sens (26 246 visiteurs) et Muséum d'histoire naturelle à Auxerre (17 423 visiteurs).

Hébergement et restauration[modifier | modifier le code]

Hébergement[modifier | modifier le code]

En 2019, le parc hôtelier de l'Yonne a enregistré 648 167 arrivées et 997 923 unités soit une moyenne de séjour de 1,53 nuit. Les Français ont représenté 73.3% des nuitées, suivis des Britanniques et des Belges. Le taux d'occupation était de 53 %.

L'Yonne dispose de 39 campings (dont 2 quatre étoiles et 9 trois étoiles) qui offrent 2 559 emplacements. En 2012, ils ont enregistré 75 353 arrivées et 190 835 nuitées, soit une moyenne de 2,53 nuits par séjour.

Restauration[modifier | modifier le code]

Lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Patrimoine historique[modifier | modifier le code]

Les villes touristiques[modifier | modifier le code]

Joigny, la maison du pilori

Auxerre : de l’abbaye Saint-Germain à la cathédrale Saint-Étienne en passant par la Tour de l’Horloge, la ville affiche une collection impressionnante de maisons à pans de bois.

Avallon aux portes du Morvan, avec sa collégiale Saint-Lazare, ses musées et la vieille ville fortifiée.

Chablis et son célèbre vignoble !

La ville de Joigny : première ville de l’Yonne labellisée Sites et Cités remarquables de France.

Le village médiéval de Noyers-sur-Serein : Noyers la médiévale porte bien son titre d’un des plus beaux villages de France !

Sens aux portes de l’Yonne et de la Bourgogne, avec sa cathédrale Saint-Etienne (première cathédrale gothique), ses Musées, ses parcs…

La ville de Tonnerre située aux confins de la Champagne et de la Bourgogne, avec l’Armançon et son bief, les eaux perpétuelles de la mystérieuse Fosse Dionne et le canal de Bourgogne.

La colline éternelle de Vézelay classée au Patrimoine Mondial par l’UNESCO, avec sa basilique Sainte-Marie-Madeleine et ses musées.

Les châteaux[modifier | modifier le code]

Le château d’Ancy-le-Franc. Le château de Maulnes. Le village de Druyes-les-Belles-Fontaines et son château. Le château de Saint-Fargeau. Le château – musée Colette. Le château de Tanlay. Le château de Ratilly. Le château de Guédelon (chantier médiéval).
De nombreux autres sites touristiques sont à découvrir dans l'Yonne.
Voir la catégorie « Château dans le département de l'Yonne »

Les édifices religieux[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie « Édifice religieux dans le département de l'Yonne »

Les autres sites[modifier | modifier le code]

L'Hôtel-Dieu de Tonnerre

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie « Musée dans le département de l'Yonne »

Milieux naturels et loisirs associés[modifier | modifier le code]

Les sites naturels[modifier | modifier le code]

Les lacs et cours d'eau[modifier | modifier le code]

Réserve naturelle[modifier | modifier le code]

Les parcs et jardins[modifier | modifier le code]

Animations et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Le Catalpa festival à Auxerre
  • Fleurs de vignes à Auxerre
  • Les concerts dans les cafés Garçon, la Note à Auxerre, à Sens et Villeneuve-sur-Yonne
  • Le spectacle son et lumière de Saint-Fargeau
  • Le grand spectacle pyrotechnique à Rogny-les-Sept-Ecluses
  • Montréal en Lumière
  • Le festival des 3 muses à Avallon
  • Le Karnavallon à Avallon
  • Le Festivallon à Avallon
  • Le salon des Antiquaires à Avallon
  • Le festival des foins à Saint-Germain-des-Champs
  • Les Rencontres musicales de Vézelay
  • Vézelay s'enflamme
  • Les Concerts dans la basilique de Vézelay
  • Le festival Musique en Morvan à Vézelay
  • La saison musicale de l'abbaye de Pontigny
  • Le festival de musique de l'abbaye de Vauluisant
  • Le Festival du Chablisien
  • La Saint-Vincent tournante du Chablisien
  • La Grande fête des Vins de Chablis
  • Le Marathon de Chablis
  • Les Vinées tonnerroises à Tonnerre
  • Le festival Handy Art à Tonnerre
  • Le festival international d'Orgue de Sens
  • Le festival Musicasens à Sens
  • Le festival de musique et de danse Quinte & Sens à Sens
  • Le festival Musicancy à Ancy-le-Franc
  • Le festival Paroles et Musiques à l'abbaye de Reigny de Vermenton
  • Les Nuits maillotines à Joigny
  • Les Rencontres musicales de Noyers et du Tonnerrois
  • Les Médiévales de Tonnerre
  • Le festival Vallées et Veillées à Noyers
  • Le marché aux truffes de Bourgogne à Noyers
  • La foire aux potiers à Saint-Sauveur-en-Puisaye
  • Le Beau Marché à Toucy
  • Le festival Théâtre et cirque à Toucy
  • Le Salon du Livre ancien Pierre-Larousse à Toucy
  • Les Fêtes de l'Âne à Sens
  • Le Toucy Jazz Festival
  • Les apéros-concerts de Toucy
  • Les Estivales en Puisaye-Forterre
  • La fête de la Saint-Fiacre à Sens
  • La fête de la pomme à Dracy
  • La foire aux châtaignes à Diges
  • Lune Estival à Pourrain
  • La fête des peintres de vignes en caves à Saint-Bris-le-Vineux
  • Randonnée pédestre Auxerre-Vézelay
  • Yonne Tout Sport à Auxerre
  • Feu de la Saint Jean

Gastronomie et vins[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Gourmets et gourmands, prenez place autour d'une bonne table et laissez vous tenter par les talents de nos cuisiniers qui perpétuent les traditions culinaires locales : une douzaine d'escargots, son beurre à l'ail, une belle assiette d'oeufs en meurette, un plat parfumé à la truffe de Bourgogne...

Tables réputées[modifier | modifier le code]

Quelques spécialités culinaires et produits du terroir[modifier | modifier le code]

Les vignobles[modifier | modifier le code]

L'Yonne compte 5 vignobles réputés pour ses vins blancs, rouges rosés et Crémant de Bourgogne

  • Chablis (blancs) : Cultivés sur une vingtaine de communes autour de Chablis, les vins de l’appellation sont des vins blancs secs issus du cépage Chardonnay. Une robe vert doré, une palette d’arômes du plus minéral au plus floral…le seul vrai Chablis tire son caractère du sol argilo calcaire dans lesquels les ceps plongent leurs racines.
  • Auxerrois (blancs, rouges) : Sur une dizaine de communes au sud / sud-est d’Auxerre, sont cultivés les cépages blancs traditionnels Chardonnay et Aligoté, et Pinot noir en rouge. On peut aussi déguster quelques vins blancs issus des cépages Melon ou Sacy, et, en rouge, le César (déjà cultivé à l’époque gallo-romaine) encore produit à Irancy.
  • Vézelay (blancs) : Presque totalement détruit par la crise du phylloxéra en 1884, il ne reste que 2 ha cultivés à la fin des années 60. Relancé en 1973 par une dizaine de vignerons, Vézelay connait un nouveau rayonnement, avec ses 70 ha, plantés sur les côteaux de la colline éternelle, où sont produits des vins blancs, mélange de souplesse et de fraîcheur citronnée.
  • Joigny : Le plus au nord des vignobles de l’Yonne, voire même de Bourgogne. La célèbre Côte Saint-Jacques en a fait la renommée, avec son Pinot noir, cépage rouge traditionnel des grands vins de Bourgogne. On y cultive aussi le cépage Chardonnay, et le Pinot gris, plus rare, mais qui a toujours été lié à l’histoire de Joigny.
  • Tonnerrois (blancs, rouges, rosés) : 2 appellations pour ce terroir à l’est du département de l’Yonne. Le Bourgogne Tonnerre, cépage Chardonnay, offre un vin sec et fruité aux arômes de fleurs ou fruits blancs, ainsi que quelques notes d’agrumes. Le Bourgogne Epineuil (village natal d’Alfred Grévin), est bien connu depuis le Moyen-Age pour ses rouges couleurs cerise ou rubis, ses rosés, ses senteurs de fruits rouges poivrés, de réglisse, de myrtille ou de rose. On dit que le Chevallier d’Eon en avait fait son allié lors de ses “missions” pour obtenir quelques informations secrètes

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le tourisme dans les départements limitrophes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Agence de Développement Touristique et Relais Territorial des OT& SI de l'Yonne - www.tourisme-yonne.com, « Les Chiffres clés du tourisme dans l’Yonne 2019 » (consulté le )
  2. a et b Agence de Développement Touristique de l'Yonne, « Chiffres clés 2019 » [PDF], Je suis l'Yonne, sur [1] (consulté le ), p. 5.
  3. « Document Bourgogne Tourisme Pro »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).