Cazères-sur-l'Adour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cazères (homonymie).

Cazères-sur-l'Adour
Cazères-sur-l'Adour
Église Saint-Barthélemy vue de la place de la Bastide.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Arrondissement de Mont-de-Marsan
Canton Adour Armagnac
Intercommunalité Communauté de communes du Pays grenadois
Maire
Mandat
Francis Desblancs
2014-2020
Code postal 40270
Code commune 40080
Démographie
Gentilé Cazériens, Cazériennes
Population
municipale
1 048 hab. (2016 en diminution de 8,63 % par rapport à 2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 45′ 42″ nord, 0° 18′ 58″ ouest
Altitude Min. 62 m
Max. 139 m
Superficie 31,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Cazères-sur-l'Adour

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Cazères-sur-l'Adour

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cazères-sur-l'Adour

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cazères-sur-l'Adour

Cazères-sur-l'Adour est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département des Landes (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Pays Grenadois et le vignoble du Bas-Armagnac. C'est une commune limitrophe avec le département du Gers.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cazères-sur-l'Adour[1]
Hontanx,
Castandet
Le Vignau Lussagnet
Bordères-et-Lamensans Cazères-sur-l'Adour Le Houga
(Gers)
Renung Duhort-Bachen Aire-sur-l'Adour

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les ruisseaux de Buros et de Gioulé, affluents droit de l'Adour, arrosent les terres de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est une ancienne bastide, fondée par les vicomtes du Béarn en 1314. Elle est le berceau de la « Marche Cazérienne », hymne de la course landaise[2].

La commune est le thâtre du dernier affrontement entre Foix-Béarn et Armagnac lors de la guerre de Comminges en 1376, Fébus y remporte la victoire décisive.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Francis Desblancs DVD Cadre coopérative agricole retraité
1995 2008 Ginette Sentuc   Collaboratrice assurances
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4]. En 2016, la commune comptait 1 048 habitants[Note 1], en diminution de 8,63 % par rapport à 2011 (Landes : +4,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3051 0711 027898962910948961966
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
906968950967964960952900836
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
828757741675655660607592618
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
6767667778158738621 0361 1291 066
2016 - - - - - - - -
1 048--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Pont Gustave Eiffel sur l'Adour.

Des vestiges de l'ancienne bastide sont encore visibles : anciens fossés, porte du Vigneau, ruelles et remparts[2].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Meyranx, Cazères-Sur-l'Adour, Histoire d'une bastide landaise, Monein, PyréMonde (Ed. des Régionalismes), , 240 p. (ISBN 978-2846181945)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. a et b Pays Grenadois, plaquette éditée par l'office de tourisme du pays Grenadois, consultée en décembre 2011
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.