Tourisme en Maine-et-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le tourisme en Maine-et-Loire représente un pan important de l'économie du département, avec près de 2,3 millions de visiteurs par an, dégageant un chiffre d'affaires direct et indirect de 1,5 milliard d'euros[1].

Se situant juste en arrière de la façade atlantique, deuxième destination touristique après la façade méditerranéenne, le Maine-et-Loire possède de nombreux atouts afin d'attirer les touristes. Département rural, il mise depuis plusieurs années sur le thème de la nature et du végétal, notamment mis en valeur par l'ouverture du parc Terra Botanica.

Son offre touristique inclut également la Loire, le vignoble angevin, les châteaux et l'habitat troglodyte.

Généralités[modifier | modifier le code]

Le tourisme dans le département de Maine-et-Loire pèse en totalité près de 1,5 milliard d'euros de revenus directs et indirects[2] et représente 30 000 emplois[2].

Chaque année, environ 2,15 millions de touristes fréquentent les sites de visites (musées, caves, châteaux...). On compte également 1,7 million de nuitées en hébergements marchand[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

En 2009, 2 244 000 visites payantes ont été enregistrées sur 117 sites touristiques sélectionnés. Le département de Maine-et-Loire compte environ 160 sites touristiques[3].

Sites archéologiques et antiques: Dolmen de BagneuxChevalerie de SacéChâteau de NoyantAmphithéâtre de Gennes
Châteaux : Château d’AngersChâteau de BrissacChâteau de SerrantChâteau de la LorieChâteau du RaguinChâteau du Plessis-BourréChâteau du Plessis-MacéChâteau médiéval de PouancéChâteau de Challain-la-PotherieChâteau de BoumoisChâteau de BrézéChâteau de BaugéChâteau de DurtalChâteau de MontgeoffroyChâteau de Martigné-BriandChâteau de Montreuil-BellayChâteau de MontsabertChâteau de MontsoreauChâteau de PimpéanChâteau de SaumurLa Seigneurie du BoisChâteau de la Haute-Guerche
Édifices religieux : Église Saint-Martin d'AngersAbbaye Toussaint d’AngersPrieuré Saint-Rémy-la-VarenneNotre-Dame de CunaultAbbaye de FontevraudAbbaye d'Asnière
Musées : Musée de l’ardoise de TrélazéMusée d’art et d’histoire (Cholet)Musée d’art et d’histoire de BaugéMusée des Beaux-Arts d’AngersMusée des blindés de SaumurGalerie David d’AngersMusée européen de la communicationMuséum d’histoire naturelle d’AngersMusée Joseph-DenaisMusée Jules-DesboisMusée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaineMusée du génieMusée des métiers de la chaussureMusée du moteurMusée régional de l’air d’Angers-MarcéMusée du textile et de la mode de CholetMusée archéologique de ChâtelaisMusée Loire et Métiers de Saint Clément des Levées

Labels[modifier | modifier le code]

Une partie du territoire de Maine-et-Loire est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en tant que Val de Loire. La zone classée s'étend jusqu'à Chalonnes-sur-Loire, et comprend des communes telle que Saumur, Montsoreau et Fontevraud-l'Abbaye.

Quatorze communes ont également reçu le label Petites cités de caractère. La plupart d'entre elles sont situées en bord de Loire : Aubigné-sur-Layon, Baugé, Béhuard, Blaison-Gohier, Chênehutte-Trèves-Cunault, Denée, Le Coudray-Macouard, Le Puy-Notre-Dame, Le Thoureil, Montreuil-Bellay, Montsoreau, Saint-Florent-le-Vieil, Savennières et Turquant[4].

Certaines de celles-ci font également partie des dix communes ayant obtenu le label Villages de charme de l'Anjou : Aubigné-sur-Layon, Blaison-Gohier, Champteussé-sur-Baconne, Chênehutte-Trèves-Cunault, Chenillé-Changé, Grez-Neuville, Le Coudray-Macouard, Le Puy-Notre-Dame, Thorigné-d'Anjou, Turquant.

D'autres communes ont pu obtenir d'autres labels. Montsoreau fait partie du réseau des Plus beaux villages de France, Montreuil-Bellay et Baugé de celui des Plus beaux détours de France. Angers et Saumur ont reçu le label Villes d'art et d'histoire, et Turquant celui de Ville et Métiers d'Art.

Concernant le concours des villes et villages fleuris, 5 communes ont obtenu 4 fleurs (Angers, Aubigné-sur-Layon, Chenillé-Changé, Cholet, Saint-Sylvain-d'Anjou) et une quinzaine d'autres 3 fleurs. Ce sont au total 65 communes de Maine-et-Loire qui ont reçu au moins une fleur au concours.

Tourisme vert[modifier | modifier le code]

Tourisme événementiel[modifier | modifier le code]

Festival Angers-BDFestival d’AnjouFestival international du scoop et du journalismeFolikloresGypsy Swing FestivalLes Orientales (festival)Premiers plansTour de scènes

Palmarès des sites touristiques[modifier | modifier le code]

Fréquentations des principaux sites touristiques en 2012 en Maine-et-Loire[5]
Site Fréquentation
Terra Botanica 259 887
Parc zoologique de Doué-la-Fontaine 207 460
Château d'Angers 169 022
Abbaye de Fontevraud 168 000
Château de Brézé 92 044

Infrastructures d'accueil et d'hébergement[modifier | modifier le code]

En 2009, le Maine-et-Loire comptait au total 90 622 lits touristiques, dont 43 % de lits marchands[3].

Offices de tourisme et syndicats d'initiative[modifier | modifier le code]

On trouve 25 offices de tourisme et syndicats d’initiative en Maine-et-Loire, comprenant 49 points d’accueil fixes ainsi que des point mobiles sur les lieux fréquentés en saison (parc, marché, camping…).[réf. nécessaire]

Hôtellerie de plein air[modifier | modifier le code]

En 2010, les hébergements de plein-air ont reçu 132 600 touristes, durant 521 773 nuitées, soit en moyenne environ 4 nuitées par touriste[6]. De mai à septembre, le taux d'occupation s'établit à 30,3 %. Les touristes étrangers comptent pour plus de 48 % des nuitées. Août reste le mois le plus chargé pour l'hébergement de plein-air, avec un taux d'occupation de plus de 47 % pour ce mois.

La clientèle étrangère se compose principalement d'anglais (43 %) et de néerlandais (42 %)[6].

Hôtellerie[modifier | modifier le code]

En 2010, entre mai et septembre, l'hôtellerie conventionnelle a fourni 547,597 nuitées. Les nuitées étrangères ne compte que pour 17 % du total, avec en tête de la fréquentation étrangère les Anglais (33 %), les Allemands (13 %) et les Belges (8 %)[6].

Gîtes et chambres d'hôtes[modifier | modifier le code]

Les résidences secondaires[modifier | modifier le code]

Selon le recensement général de la population du 1er janvier 2008, 2,9 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires. Les lits non marchands représentent 57 % des lits touristiques du département, avec 52 520 lits[3].

Ce tableau indique les principales communes de Maine-et-Loire dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10 % du total des logements.

Perspectives[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Agence départementale du tourisme de l'Anjou

Angers et sa région

Saumur et sa région

Cholet et Mauges

Loire Layon

Vallée d'Anjou

Pays Segréen - Anjou Bleu