Tourisme dans l'Orne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le tourisme dans l’Orne est un tourisme qui, outre un patrimoine architectural et culturel relativement riche, est très axé sur le caractère naturel du département.[réf. nécessaire]

Cathédrale Notre-Dame de Sées, rosace

Localités touristiques[modifier | modifier le code]

Villes[modifier | modifier le code]

Villages touristiques et plus beaux villages de France[modifier | modifier le code]

Le village de Saint-Céneri-le-Gérei, au cœur des Alpes mancelles dans une vallée encaissée par les indolents méandres de la Sarthe, est un des plus beaux villages de France.

Saint-Fraimbault est un village du Domfrontais décoré de quatre fleurs et du Grand Prix au concours des villes et villages fleuris[1].

Le village de Camembert dans le pays d'Auge près de Vimoutiers a donné son nom au célèbre fromage, le camembert de Normandie. Il affirme maintenant son caractère et son charme de petit bourg de campagne.

Bourg de La Perrière dans le Perche.

Tourisme historique et culturel[modifier | modifier le code]

Le château de Bagnoles-de-l'Orne

Architecture sacrée[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Patrimoine industriel[modifier | modifier le code]

Forges de Varenne à Champsecret

Musées[modifier | modifier le code]

Article connexe : Liste des musées de l'Orne.
L'église prieurale de Sainte-Gauburge, site d'exposition temporaire de l'écomusée du Perche.

Tourisme thermal[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Balnéothérapie et Thermalisme.
Article détaillé : Thermes de Bagnoles-de-l'Orne.
Bagnoles-de-l’Orne

La station thermale de Bagnoles-de-l'Orne soigne les troubles veineux et les problèmes de phlébologie. Elle permet une amélioration du retour veineux, réduction de l’œdème, soulagement contre les « jambes lourdes » ou encore les crampes, au moyen d’hydromassages ou de douches.

Les thermes de Bagnoles-de-l’Orne sont également reconnus pour répondre à des indications en rhumatologie : contre les inflammations, apaisement des muscles et des articulations, etc. Les soins proposés peuvent être des bains de boue, des massages sous l’eau[3]etc.

Enfin l’eau de Bagnoles-de-l’Orne est reconnue efficace contre les troubles gynécologiques : régulation des taux hormonaux et réduction des douleurs pelviennes (hydromassages, cataplasmes)[3].

Tourisme gastronomique[modifier | modifier le code]

Les spécialités ornaises les plus fameuses peuvent se résumer aux aliments et boissons suivants :

Viennent ensuite les spécialités locales moins connues mais qui animent et charment tout autant les marchés de la région. On citera des confiseries, comme les confitures de fruits, la confiture de lait, le miel, les macarons (notamment ceux de Bellême et de Bagnoles-de-l'Orne), les bouchons d'Alençon, divers chocolats ; des pâtisseries ou boulangeries, tels la baguette argentanaise, la brioche de Moulins-la-Marche, la galette de pommes de Gacé, les sablés d'Argentan ; ou encore dans les produits laitiers le gruyère de Carrouges, des fromages blancs sur confiture, etc.

Écotourisme[modifier | modifier le code]

Analyse et chiffres[4][modifier | modifier le code]

Général[modifier | modifier le code]

En 2006, le département de l'Orne comptabilisait 4,1 millions de nuitées touristiques.

190 millions d'euros ont été dégagés en retombées directes par le biais du tourisme en 2007 dans l'Orne, mais le Comité départemental du tourisme de l'Orne, en soulignant que 81 % des séjours effectués dans l'Orne sont « non marchand » (c'est-à-dire qu'ils se font au moyen d'une résidence secondaire, ou grâce à des familles, à des amis, etc.), estime alors que le chiffre d'affaires peut s'élever à 500 millions d'euros.

Le secteur touristique représente dans l'Orne 4 400 emplois.

L'offre touristique d'hébergement s'élevait à 13 261 lits touristiques en 2007.

Ces chiffres font de l'Orne le 56e département touristique français.

Fréquentation des sites ornais[modifier | modifier le code]

Les 20 sites ornais les plus visités[5] :

Rang Site Fréquentation en 2009 Fréquentation en 2008
1 Haras national du Pin 49 099 43 881
2 Manoir et Domaine de Courboyer –
Maison du parc naturel régional du Perche (Nocé)
36 166 38 721
3 Maison du Camembert / Ferme Président (Camembert) 35 000 42 500
4 Château de Carrouges 24 335 23 266
5 Écomusée du Perche 23 879 24 844
6 Maison de la rivière et du paysage (Ségrie-Fontaine) 22 189 20 029
7 Maison Natale de Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus (Alençon) 18 612 -
8 Musée des beaux-arts et de la dentelle (Alençon) 17 342 17 810
9 Espace découverte du parc naturel régional Normandie-Maine 14 887 20 000
10 Mémorial de Coudehard-Montormel 12 653 10 806
11 Ferme Président à Camembert 9 000 -
12 Tour de Bonvouloir[6] 8 000 8 000
13 Musée du château de Flers 5 245 4 832
14 Le Prieuré Saint-Michel (Crouttes) 4 785 5 786
15 Les Muséales de Tourouvre (Tourouvre) 4 589 7 332
16 Musée de la Vieille Forge (Aube) 4 138 2 489
17 Écomusée du Grand Jardin 3 831 5 846
18 Musée de Dompierre 2 864 700
19 Musée de la Dame aux Camélias à Gacé 2 052 1 500
20 Château d'Ô à Mortrée 1 996 5 226

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]