Labastide-Chalosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Labastide.
Labastide-Chalosse
Coquille-balise à la bastide disparue de Pont-la-Reine.
Coquille-balise à la bastide disparue de Pont-la-Reine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Mont-de-Marsan
Canton Chalosse Tursan
Intercommunalité Communauté de communes Chalosse Tursan
Maire
Mandat
Roland Brisé
2014-2020
Code postal 40700
Code commune 40130
Démographie
Population
municipale
146 hab. (2014)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 36′ 47″ nord, 0° 36′ 32″ ouest
Altitude Min. 49 m – Max. 127 m
Superficie 4,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Labastide-Chalosse

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Labastide-Chalosse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Labastide-Chalosse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Labastide-Chalosse

Labastide-Chalosse est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département des Landes (région Nouvelle-Aquitaine).

Le village se trouve sur la voie de Vézelay du chemin de Compostelle.

Les habitants sont appelés Labastidiens et Labastidiennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bastide située dans la Chalosse.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien nom de la commune est Labastide-de-Pont-la-Reine, nom qu'elle a porté jusqu'en 1792. Ce nom vient d'une bastide dite de Pont-la-Reine implantée par le roi Édouard III d'Angleterre en 1342 sur la commune, à la frontière sud de son duché d'Aquitaine sur la rive nord du Luy de France.

La bastide a été totalement saccagée et détruite durant les guerres de religion[1] vers 1560. Son existence n'est décelable qu'en vue aérienne. Il faut signaler que cette bastide se trouvait sur le chemin de Puenta la Reina, en Espagne, passage obligé des pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle par la voie de Vezelay.

Une borne portant une coquille symbolisant le chemin de Saint-Jacques a été implantée sur le lieu.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Michel Bernadet   Chauffeur
mars 2014 en cours Roland Brisé DVD Adjoint technique principal
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 146 habitants, en augmentation de 11,45 % par rapport à 2009 (Landes : 5,28 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
217 217 216 283 248 274 266 258 240
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
236 247 245 215 230 213 211 201 192
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
199 216 221 220 190 200 185 175 173
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
155 135 130 138 138 117 123 135 146
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]