Tourisme dans la Haute-Saône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le tourisme en Haute-Saône se caractérise par la possibilité d'utiliser des transports variées, souvent doux (vélo, cheval, bateau, randonnée pédestre) dans un paysage bucolique marqué par des monuments anciens (châteaux, églises, lavoirs ou vestiges du passé minier et industriel du département).

Le tourisme dans la Haute-Saône est principalement axé sur une activité verte et nature en campagne (huit communes sont classées station verte et le nord-est du département est situé dans le périmètre du parc naturel régional des Ballons des Vosges et réserve naturelle nationale des Ballons comtois). La Haute-Saône est un des derniers départements quant à la fréquentation, classée 91e sur 95. Ce chiffre s'explique par l'absence de tourisme de masse. Le cyclotourisme, la randonnée pédestre et le tourisme fluvial sont les principales activités touristiques. Ces activités d'itinérance permettent de découvrir un paysage rurale parsemé de monument divers : châteaux, édifices religieux, lavoirs, fermes avec charri et chalot ; les croix et calvaires ou encore vestiges du passé minier et industriel du département. Par ailleurs, seize bourgs et villages font partie du réseau des « Cités de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté ».

Le site le plus visité est la chapelle Notre-Dame-du-Haut de Ronchamp avec une moyenne de 65 000 visiteurs annuels. C'est également le seul site du département classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. La Planche des Belles Filles est une montagne connue pour sa station de sports d'hiver et surtout pour l'accueil d'étapes du Tour de France. La région des Mille étangs est fréquemment survolée pour ses paysages.

Accès[modifier | modifier le code]

Réseau routier principal de la Haute-Saône.

Sites visités[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Châteaux[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Patrimoine industriel[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Sites naturels[modifier | modifier le code]

Villes[modifier | modifier le code]

Communes de Haute-Saône possédants un label touristique régional ou national.
  • Villes
  • Cités de Caractère
  • Stations vertes
  • Stations vertes et Cités de Caractère

Cités de Caractère[modifier | modifier le code]

Seize bourgs et villages font partie du réseau des « Cités de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté » :

Stations vertes[modifier | modifier le code]

Huit communes sont classées station verte, un label d'écotourisme :

Autre sites[modifier | modifier le code]

Le patrimoine, vernaculaire et savant, est disséminé très largement sur le territoire. Il fut notamment construit aux XVIIIe siècle et XIXe siècle, (églises avec leurs retables classiques et baroques, bâtiments et ouvrages publics, châteaux et demeures, fontaines et lavoirs).

Tourisme fluvial[modifier | modifier le code]

La présence de la Saône dan l'ouest du département à permis l’essor du tourisme fluvial : cinq sociétés proposent la location de « coches d'eau », au départ de Corre, Port-sur-Saône, Scey-sur-Saône, Seveux-Savoyeux et Gray.

Loisirs aquatiques et nautiques[modifier | modifier le code]

Le département possède plusieurs parcs de loisirs aquatiques et bases nautiques :

Aspects économiques[modifier | modifier le code]

En 2004, l'activité touristique dans le département représentait environ 85 millions d’euros de dépense touristique, soit 2 millions de nuitées touristiques. Ce résultat place ce département français à la 91e place sur 95 (cf. mémento national du tourisme 2007).

L’offre en matière d’hébergement représente environ 50 000 lits touristiques, dont 10 000 seulement présentent un caractère marchand.

Cyclotourisme[modifier | modifier le code]

Dans les années 2010, le cyclotourisme se développe particulièrement dans le département, notamment sous l'impulsion du cyclisme à la Planche des Belles Filles. Le réseau cyclable cumule une longueur de 760 km répartie en 21 circuits. Le conseil départemental de la Haute-Saône désire faire du département une « terre d’itinérance à pied, à vélo, en bateau, à cheval »[1].

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Quelques spécialités culinaires existent dans le département, notamment :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]