Tourisme dans la Haute-Saône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Tourisme dans la Haute-Saône est principalement axé sur une activité verte et nature en campagne. La Haute-Saône est un des derniers départements en termes de fréquentation, classée 91e sur 95. Ce chiffre s'explique par l'absence de tourisme de masse. Le cyclotourisme et la randonnée pédestre sont les principales activités touristiques.

Le site le plus visité est la chapelle Notre-Dame-du-Haut de Ronchamp avec une moyenne de 65 000 visiteurs annuels. C'est également le seul site du département classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Accès[modifier | modifier le code]

Principaux sites visités[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

La haute cour du château d'Oricourt.

Musées[modifier | modifier le code]

Sites naturels[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Le patrimoine, vernaculaire et savant, est disséminé très largement sur le territoire. Il fut notamment construit aux XVIIIe et XIXe siècles, (églises avec leurs retables classiques et baroques, bâtiments et ouvrages publics, châteaux et demeures, fontaines et lavoirs). Onze bourgs et villages font partie du réseau des « Petites cités comtoises de caractère » (Vauvillers, Faverney, Scey-sur-Saône, Villersexel, Fondremand, Ray-sur-Saône, Champlitte, Bucey-lès-Gy, Gy, Marnay et Pesmes).

En 2004, l'activité touristique dans le département représentait environ 85 millions d’euros de dépense touristique, soit 2 millions de nuitées touristiques. Ce résultat place ce département français à la 91e place sur 95 (cf. mémento national du tourisme 2007).

L’offre en matière d’hébergement représente environ 50 000 lits touristiques, dont 10 000 seulement présentent un caractère marchand.

Cyclotourisme[modifier | modifier le code]

La véloroute et le vélorail de la ligne de Vaivre à Gray.

Dans les années 2010, le cyclotourisme se développe particulièrement dans le département, notamment sous l'impulsion du cyclisme à la Planche des Belles Filles. Le réseau cyclable cumule une longueur de 760 km répartie en 21 circuits. Le conseil départemental de la Haute-Saône désire faire du département une « terre d’itinérance à pied, à vélo, en bateau, à cheval »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]