EuroVelo 1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

EuroVelo 1
Image illustrative de l’article EuroVelo 1
Autre nom Atlantique Coast Route
La Vélodyssée (tronçon en France)
Localisation Côte Atlantique est européenne
Type Véloroute, EuroVelo
Longueur 11 150 km
Départ Cap Nord (Norvège)
Arrivée Caminha (Portugal)
via Grande-Bretagne, Irlande, France, Espagne
Site internet eurovelo.com

L’EuroVelo 1 (EV 1), également dénommée « Atlantique Coast Route » ou « Vélodyssée » dans sa partie française, est une véloroute EuroVelo faisant partie d’un programme d’aménagement de voie cyclable à l’échelle européenne.

Ouverte en 2012[1], c'est la plus longue des véloroutes européennes. Sur 11 150 km, elle relie le Cap Nord en Norvège à Caminha au Portugal. L’itinéraire traverse ainsi l'Europe de l’Ouest du nord au sud en longeant le littoral atlantique en passant successivement par six pays : la Norvège, le Royaume-Uni, l'Irlande, la France, l'Espagne et le Portugal.

Itinéraire[modifier | modifier le code]

l'EV 1 au Portugal

L'EuroVelo 1 comporte 9 étapes officielles :

Les principales villes traversées par pays sont :

Pays Principales villes traversées

(intersection avec les autres EuroVelo)

Drapeau de la Norvège Norvège Cap Nord (EV7, EV 11), Tromsø, Vestvågøy, Bodø, Trondheim (EV3), Ålesund, Bergen (EV 12).
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni

(Drapeau de l'Écosse Écosse, Drapeau de l'Irlande du Nord (drapeau du Royaume-Uni) Irlande du Nord)

Aberdeen (EV 12), Inverness (EV 12), Glasgow, Stranraer, Belfast
Drapeau de l'Irlande Irlande Galway (EV2), Limerick, Cork, Rosslare
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni

(Drapeau du pays de Galles Pays de Galles, Drapeau de l'Angleterre Angleterre)

Fishguard, Cardiff, Bristol (EV2), Plymouth
Drapeau de la France France (Velodyssée) Roscoff (EV4), Nantes (EV6), La Rochelle, Arcachon, Bayonne, Hendaye
Drapeau de l'Espagne Espagne Pampelune (EV3), Burgos (EV3), Salamanque, Mérida, Huelva
Drapeau du Portugal Portugal Faro, Sagres, Lisbonne, Porto, Caminha

Norvège[modifier | modifier le code]

La véloroute débute au Cap Nord, au point le plus septentrional de l'Europe, puis longe la côte est norvégienne. Elle passe par des points d'intérêt touristiques norvégiens comme le site d'art rupestre d'Alta, l'île de Senja et la route panoramique de Ersfjord, les îles Lofoten, l'archipel de Vega, Trondheim, la Route de l'Atlantique (Atlanterhavsveien), Ålesund, le phare de Runde, le Sognefjord et Bergen. En 2020, l'itinéraire est entièrement ouvert et balisé.

Il n'existe plus depuis 2008 de liaisons par ferry entre le Royaume-Uni et la Norvège. Le rétablissement de la traversée Newcastle-Bergen est à l'étude[2]. Seul l'avion permet de relier Bergen et la ville écossaise d'Aberdeen.

Écosse[modifier | modifier le code]

L'étape écossaise démarre à Aberdeen, puis traverse la région du nord au sud, en passant par la côte de Moray, Nairn, le champ de bataille de Culloden, les parcs nationaux de Cairngorms, du Loch Lomond et des Trossachs, Glasgow, les régions de Galloway et d'Aryshire du Sud et enfin Stranraer. En 2020, l'itinéraire est entièrement ouvert et balisé.

Irlande du Nord - Irlande[modifier | modifier le code]

La section en Irlande du Nord débute à Belfast et traverse la région d'est en ouest par le Lough Neagh, Londonderry, Ráth Mealtain (Ramelton), Ardara et les grottes de Maghera, Mullaghmore, Sligo, Enniscrone, l'île d'Achill, Westport, le parc national du Connemara, Galway, les falaises de Moher, l'île de Skellig Michael, Cork, Waterford et Rosslare Europort.

En 2020, l'itinéraire, qui doit longer la côte atlantique de Londonderry à Rosslare[3], n'est que partiellement réalisé. La section est aménagé et balisé entre Belfast et Leenaun, en utilisant la Great Western Greenway réutilisant une voie ferrée[4] (environ 42 km)[5], puis entre Rathkeale et Abbeyfeale (35 km) et enfin entre Youghal et Rosslare (environ 200 km)[6]. Le reste de l'itinéraire est planifié[7].

Pays de Galles - Angleterre[modifier | modifier le code]

La véloroute trouve son origine à Fishgard au Pays de Galles. Les sites emblématiques de cette section sont le parc national côtier du Pembrokeshire, Saint David's et sa cathédrale, Cardiff, la Glastonbury Tor, les dunes de Braunton Burrows, le parc national du Dartmoor et Plymouth. En 2020, l'ensemble de la portion est ouvert et balisé.

France[modifier | modifier le code]

L'itinéraire situé en France est dénommé la Velodyssée. Il est long de 1 294 km et relie Roscoff à Hendaye, en longeant la côte atlantique à plus ou moins grande distance. En Bretagne, il suit en grande partie la voie verte du canal de Nantes à Brest tandis qu'en Nouvelle-Aquitaine le parcours emprunte la voie verte du littoral dans la forêt des Landes. L'itinéraire est commercialisé par les opérateurs touristiques depuis l'été 2012 sous l'appellation « Vélodyssée ». En février 2013 lors du Salon du vélo et de la randonnée d'Amsterdam aux Pays-Bas, La Vélodyssée a été élue « véloroute de l'année 2013 »[1]. Au 1er janvier 2020, la véloroute est ouverte sur tout son linéaire et 71,6 % en site propre[8].

Bretagne[modifier | modifier le code]

La section bretonne d'environ 280 km démarre à Roscoff et rejoint Morlaix via Saint-Pol-de-Léon, en section commune avec l'EV 4 et la V7 du Schéma régional des Véloroutes et Voies Vertes de Bretagne[9]. Ensuite elle continue à Scrignac puis Carhaix-Plouguer en empruntant l'ancienne ligne de chemin de fer de Morlaix à Carhaix. La V7 continue vers Concarneau alors que l'EV 1 emprunte le chemin de halage du canal de Nantes à Brest de Port-de-Carhaix jusqu'à Nort-sur-Erdre. Elle passe par Glomel, Gouarec, Mûr-de-Bretagne, Guerlédan, Pontivy, Josselin, Le Roc-Saint-André, Malestroit, Saint-Martin-sur-Oust et Redon pour la partie bretonne du canal.

Etapes définies par l'AF3V[10]
Tronçon Distance (km) Type de voie Revêtement
Roscoff - Morlaix 29,4 Partagée Enrobé
Morlaix- Carhaix 53,6 Voie verte Stabilisé
Carhaix - Gouarec 41 Voie verte Stabilisé
Gouarec - Guerlédan 17,5 Voie verte Stabilisé
Guerlédan - Pontivy 23,5 Voie verte Stabilisé
Pontivy - Le Roc-Saint-André 65,5 Voie verte Enrobé
Le Roc-Saint-André - Redon 46,3 Voie verte Stabilisé - Enrobé

Pays de la Loire[modifier | modifier le code]

L'EuroVelo 1 traverse les Pays de la Loire sur environ 405 km. Depuis Redon, et toujours le long du canal de Nantes à Brest, la véloroute passe par Fégréac, Guenrouet, Blain et Nort-sur-Erdre. Elle traverse Nantes puis Couëron grâce à la traversée de la Loire par le bac, pour rejoindre Le Pellerin, Paimbœuf et Saint-Brevin-les-Pins, en tronc commun avec l'EuroVelo 6. À partir de cette dernière commune, l'EV 1 longe pour la première fois le littoral atlantique, en tronc commun avec la Vélocéan jusqu'à Bourgneuf-en-Retz, par Saint-Michel-Chef-Chef et Pornic. Ensuite l'itinéraire continue vers Beauvoir-sur-Mer, La Barre-de-Monts, Saint-Jean-de-Monts, Saint-Hilaire-de-Riez, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Bretignolles-sur-Mer, Les Sables-d'Olonne, Talmont-Saint-Hilaire, La Tranche-sur-Mer et L'Aiguillon-sur-Mer.

Etapes définies par l'AF3V[11]
Tronçon Distance (km) Type de voie Revêtement
Redon - Blain 44,9 Voie verte Stabilisé
Blain - Nantes 60 Voie verte Stabilisé
Nantes - Saint-Brevin-les-Pins 62,4 Partagée Stabilisé - Enrobé
Saint-Brevin-les-Pins - Bourgneuf-en-Retz 60,8 Partagée Enduit gravillonné
Bourgneuf-en-Retz - La Barre-de-Monts 46 Partagée Stabilisé
La Barre-de-Monts - Saint-Jean-de-Monts 18,1 Partagée Stabilisé
Saint-Jean-de-Monts - Saint-Gilles-Croix-de-Vie 22,2 Voie verte Stabilisé
Saint-Gilles-Croix-de-Vie - Bourgenay (Talmont-St-Hilaire) 49,7 Voie verte Stabilisé - Enrobé
Bourgenay - L'Aiguillon-sur-Mer 40,9 Voie verte Stabilisé - Enrobé

Nouvelle-Aquitaine[modifier | modifier le code]

La Velodyssée traverse la Nouvelle-Aquitaine sur environ 600 km. Depuis L'Aiguillon-sur-Mer, la véloroute rejoint Marans, puis partage son itinéraire avec la Vélo Francette (V43) jusqu'à La Rochelle, en passant par Andilly et Dompierre-sur-Mer. De la Rochelle à Royan, la véloroute traverse Châtelaillon-Plage, Rochefort, Tonnay-Charente, Marennes et Ronce-les-Bains, ou elle rejoint la voie verte établie sur une ligne de l'ancien tramway de Royan. Cette section traverse La Palmyre, Saint-Palais-sur-Mer et enfin Royan.

La traversée de l'estuaire de la Gironde se fait par le bac[12], pour rejoindre Le Verdon-sur-Mer à la Pointe de Grave et longer la côte landaise par Soulac-sur-Mer, Vendays-Montalivet, Hourtin, Lacanau, Lège-Cap-Ferret, Arcachon, Biscarrosse, Parentis-en-Born, Gastes, Mimizan, Lit-et-Mixe, Vielle-Saint-Girons, Léon, Moliets-et-Maa, Vieux-Boucau-les-Bains, Seignosse, Soorts-Hossegor, Capbreton et Bayonne.

Enfin, l'EV 1 s'engage sur la côte basque en passant par Anglet, Biarritz, Bidart, Guéthary, Saint-Jean-de-Luz, Ciboure pour terminer à Hendaye, commune frontalière avec l'Espagne.

Etapes définies par l'AF3V[13]
Tronçon Distance (km) Type de voie Revêtement
L'Aiguillon-sur-Mer - Marans 36,3 Partagée Stabilisé - Enrobé
Marans - La Rochelle 25,6 Voie verte - Partagée Stabilisé - Enrobé
La Rochelle - Rochefort 45 Partagée Stabilisé - Enrobé
Rochefort - Marennes 41,5 Voie verte Stabilisé - Enrobé
Marennes - Royan 47,7 Voie verte Enrobé
Royan - Montalivet 30,8 Voie verte Stabilisé - Enrobé
Montalivet - Lacanau-Océan 50,7 Voie verte Enrobé
Lacanau-Océan - Lège-Cap-Ferret 36,1 Voie verte Enrobé
Lège-Cap-Ferret - Biganos 22,8 Voie verte Enrobé
Biganos - La Teste-de-Buch 20 Voie verte Enrobé
La Teste-de-Buch - Parentis-en-Born 51,5 Voie verte Enrobé
Parentis-en-Born - Mimizan 33 Voie verte Enrobé
Mimizan - Vieux-Boucau 60,6 Voie verte Enrobé
Vieux-Boucau - Bayonne 46,8 Voie verte Enrobé
Bayonne - Hendaye 51,7 Voie verte Enrobé

Espagne[modifier | modifier le code]

La portion espagnole démarre à Irun, et poursuit vers Pampelune, Puente la Reina, Logroño, les monastères de San Millán, Yuso et Suso, Burgos, Palencia, Zamora, Salamanque, Cáceres, la ville romaine de Mérida, Zafra, parc minier de Rio Tinto, Huelva. La dernière ville avant le Portugal est Ayamonte.

Elle utilise la Vía de la Plata, de Zamora à Mérida. En 2020, les sections entre Irun et Santo Domingo de la Calzada (environ 220 km) et entre El Real de la Jara à Huelva (environ 130 km)[14] restent encore à aménager.

Portugal[modifier | modifier le code]

Le dernier pays traversé par l'EV 1 est le Portugal. La véloroute démarre à Vila Real de Santo António puis continue sur la côte sud par Tavira, le parc naturel de Ria Formosa, la vieille ville de Faro, la côte de l'Algarve et la forteresse de Sagres. L'itinéraire remonte au nord, en longeant la côte atlantique portugaise par Porto Covo, Lisbonne, Sintra, Nazaré, Porto pour finir à Caminha, à la frontière avec l'Espagne (Galice). L'itinéraire est en totalité contigu et balisé en 2020.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Loire-Atlantique. La Vélodyssée élue Véloroute 2013 », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  2. (en) Norwegian Seaways serious about new UK-Norway ferry sur DriveEuropeNews.com (9 novembre 2013)
  3. « Irlande - EuroVelo », sur eurovelo.com (consulté le )
  4. (en) « GREAT WESTERN GREENWAY », sur www.greenway.ie (consulté le )
  5. « Great Western Greenway », sur www.greenway.ie (consulté le )
  6. « Waymarked Trails - Cycling », sur cycling.waymarkedtrails.org (consulté le )
  7. (en-GB) Pat Flynn, « Funding will extend cycling route into Clare | The Clare Herald » (consulté le )
  8. « EV1-La Vélodyssée », sur Vélo & Territoires (consulté le )
  9. « Bretagne », sur Vélo & Territoires (consulté le )
  10. « EV1 : Vélodyssée / EV4 : Vélomaritime / V7 Bretagne, de Roscoff à Morlaix », sur www.af3v.org (consulté le )
  11. « EV1 : Vélodyssée / Canal de Nantes à Brest, de Redon à Blain », sur www.af3v.org (consulté le )
  12. Le magazine du département de la Charente-Maritime, n° 43 juillet 2012, page 4
  13. « EV1 : Vélodyssée / La Vendée à vélo, de l'Aiguillon-sur-Mer à Marans », sur www.af3v.org (consulté le )
  14. Distance mesurée à partir de l'outil disponible sur Openstreetmap

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]