Soizé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Soizé (paronymie).

Soizé
Soizé
L'église Saint-Thomas
 Inscrit MH (2012)[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Nogent-le-Rotrou
Canton Brou
Intercommunalité Communauté de communes du Perche
Maire délégué Pierre Ferré
2019-2020
Code postal 28330
Code commune 28376
Démographie
Population 300 hab. (2016 en diminution de 6,83 % par rapport à 2011)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 10′ 06″ nord, 0° 53′ 16″ est
Altitude Min. 162 m
Max. 253 m
Superficie 18,13 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Authon-du-Perche
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 15.svg
Soizé

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 15.svg
Soizé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Soizé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Soizé

Soizé est une ancienne commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Suite à l'arrêté du 9 juillet 2018 portant création à une nouvelle commune,[2], la nouvelle commune d'Authon-du-Perche est créée en lieu et comprend désormais les communes Authon-du-Perche et Soizé, (canton de Brou, arrondissement de Nogent-le-Rotrou), communes couplées à compter du 1er janvier 2019.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes et département limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Soizé
Saint-Bomer Authon-du-Perche Charbonnières
Théligny (Sarthe) Soizé Les Autels-Villevillon
Saint-Ulphace (Sarthe) La Bazoche-Gouet

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune abrite la source de la Sonnette, affluent en rive droite du Sainte-Suzanne, sous-affluent de la Loire par l'Ozanne, le Loir, la Sarthe et la Maine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bas latin Sosiacus. Gentilice Sosius et suffixe -acum. Soisé, 1128 (Cartulaire de Thiron, t. 1) ; Soiseium, 1177 (Cartulaire de Thiron, t. 2) ; Choesay, 1291 (Cartulaire de Thiron, t. 2) ; Soyzay, 1464 (A.D. 28-H, Abbaye de Thiron) ; Soizay, 1564 (Archives départementales d'Eure-et-Loir-H, Abbaye de Thiron) ; Souazay, 1649 (Archives départementales d'Eure-et-Loir-H, Abbaye de Thiron) ; Soizé, 1740 (bibliothèque municipale d’Orléans, Ms 995, fol. 237) ; Saizay, 1777 (Archives départementales d'Eure-et-Loir-H, Abbaye de Thiron) ; Soisé, XVIIIe s. (Carte de Cassini).

La collecte fiscale de Soizé prend souvent le nom de Saulce, du nom d’un hameau de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Soizé est couplé avec Authon-du-Perche suite à un arrêté préfectoral du [2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours Pierre Ferré DVG Agriculteur retraité
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 31 décembre 2018 Pierre Ferré DVG Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 300 habitants[Note 1], en diminution de 6,83 % par rapport à 2011 (Eure-et-Loir : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
756820802784806805816819778
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
761756808766792791748756756
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
742724651609594580532595502
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
466377360293268249275306298
2016 - - - - - - - -
300--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Ce petit village accueil, en plus d'Authon-Du-Perche, une école primaire regroupant en 2 classes les niveaux CE1-CE2 et CM1-CM2

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Chaque année est organisée une brocante ayant lieu le week-end de pâques. Brocante durant lequel le four à pain du village est remis en fonction pour proposer une vente de pain maison cuit au feu de bois, mais également une visite gratuite de ce four à pain ancien, qui avait fermé ses portes en 1979 mais qui les a ré-ouverte en 1996. Brocante également accompagnée d'une tombola on ne peut plus originale, car celle-ci consiste à estimer le poids d'un porcelet pour pouvoir le remporter en fin de journée. Boisson et restauration son prévu sur place pour les exposants et les promeneurs.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Lieu-dit :

Cette commune possède un lieu-dit d'environ 40 habitants, Le Saulce, lieu-dit où passe "La Sonnette".

Église Saint-Thomas[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Église Saint-Thomas de Soizé.

 Inscrit MH (2012)[1].

Le sanctuaire de Saint-Thomas est attesté en 1117, dans une charte du cartulaire de l'abbaye de Thiron. De l'époque romane, il reste quelques petites fenêtres de la façade occidentale. Les premières transformations apparaissent vers 1550 (porte de style Renaissance). Les secondes transformations ont lieu à la fin du XIXe siècle.

Ce lieu de culte contient de nombreuses peintures, essentiellement du XVIIe siècle, qui ont été restaurées en 2006 par Marie-Dominique Rouilly[7]. Il abrite également le tableau Le Baptême du Christ, peinture à l'huile sur bois du XVIe siècle, Logo monument historique Classé MH (2006)[8].

Presbytère[modifier | modifier le code]

Presbytère du XIXe siècle[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Église Saint-Thomas », notice no PA28000037, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. a et b Arrêté du 9 juillet 2018 portant création de la commune nouvelle d'Authon-du-Perche (lire en ligne)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Anne-Marie Joly (conservateur-déléguée des Antiquités et Objets d'art d'Eure-et-Loir), « Église Saint-Thomas de Soizé : restauration d'un ensemble de peintures », dans les Cahiers percherons, bulletin trimestriel des Amis du Perche, n°184, 2010-4, pp.65-74.
  8. « Tableau : Le Baptême du Christ », notice no PM28000937, base Palissy, ministère français de la Culture.
  9. Laurence de Calan, Presybtères du Perche, éditions des Amis du Perche, collection "Présence du Perche", juillet 2012, p. 163-164. [ (ISBN 978-2-900122-983)].