Remich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le canton, voir canton de Remich.

Remich
(lb) Réimech
(de) Remich
Remich
Le beffroi de l’église
Blason de Remich
Blason
Administration
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Circonscription Est (chef-lieu)
Canton Remich (chef-lieu)
Bourgmestre Jacques Sitz (DP)
Code LAU 2 1205
Indicatif téléphonique +352
Démographie
Population 3 645 hab.[1] ()
Densité 689 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 33′ 00″ nord, 6° 22′ 00″ est
Altitude Min. 142 m
Max. 253 m
Superficie 5,29 km2 [2]
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canton de Remich

Voir sur la carte administrative du Canton de Remich
City locator 12.svg
Remich

Géolocalisation sur la carte : Luxembourg

Voir la carte administrative du Luxembourg
City locator 12.svg
Remich

Géolocalisation sur la carte : Luxembourg

Voir la carte topographique du Luxembourg
City locator 12.svg
Remich
Liens
Site web Site officiel

Remich (en luxembourgeois : Réimech Écouter), est une ville luxembourgeoise et le chef-lieu de son canton. Appelée « Perle de la Moselle », au , elle compte 3 645 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Remich se situe au carrefour de trois pays : le Luxembourg, la France et l’Allemagne. Ses frontières politico-géographiques comprennent :

Dans un rayon de moins de 40 kilomètres à la ronde se trouvent des sites touristiques d’importance, dont Luxembourg, Trèves, Sarrebourg, Sierck-les-Bains, Mondorf-les-Bains et Metz. Remich est située sur la route européenne Sarrebruck-Luxembourg. Centre commercial et administratif, Remich est nichée sur les collines de la Moselle, comptant plusieurs vignobles et forêts touffues.

La ville est située à environ 140 ‑ 220 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les précipitations moyennes annuelles sont de l’ordre de 700 à 800 mm d’eau. Au printemps de chaque année, la ville est aux prises avec des inondations dues aux crues de la Moselle.

Remich est la plus petite des communes luxembourgeoises en superficie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Remich, l’antique Remacum des Romains, fut dans le passé une petite bourgade de pêcheurs et bateliers. Elle fut au cours des siècles à maintes reprises mise en cendres par les conquérants de la région mosellane, ce qui entraîna la construction de remparts, dont on peut encore voir les vestiges à l’heure actuelle.

Doyenné de Remich[modifier | modifier le code]

Ancien siège d'un doyenné de l'archidiaconé de Tholey, dont dépendaient les paroisses de Beyren, Ganderen, Mondorff, Puttelange-lez-Rodemack et Simming[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Remich est le chef-lieu du canton éponyme. Le canton de Remich est un canton luxembourgeois situé dans le Sud-Est du Luxembourg à la frontière avec l'Allemagne et la France.

Administration communale[modifier | modifier le code]

Le collège des bourgmestre et échevins constitue l’organe d’exécution et d’administration journalière de la commune. Ses membres sont choisis parmi les conseillers communaux. Les séances du collège échevinal sont présidées par le bourgmestre, elles ne sont pas publiques.

Le conseil communal constitue l’organe politique d’une commune et règle tout ce qui est d’intérêt communal. Le conseil communal est constitué d’un bourgmestre, d’un premier et deuxième échevins et de huit conseillers.

Des commissions consultatives ont été formées dans les domaines suivants : Intégration, mobilité réduite et égalité des chances, Enseignement, Troisième âge, Jeunes, Évènements, sport, culture et tourisme, Environnement et Bâtiments. Le rôle des commissions consultatives consiste à conseiller de façon objective et efficace les élus locaux. A cet effet elles examinent dans les meilleurs délais les affaires qui leur sont déférées, compte tenu de leurs compétences respectives, par le conseil communal, par le collège des bourgmestre et échevins ou par le bourgmestre. Sous réserve d’autorisation préalable de la part du collège des bourgmestre et échevins, les commissions sont habilitées à organiser des manifestations de tout genre.

Liste des bourgmestres[modifier | modifier le code]

Liste des bourgmestres successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2009 2017 Henri Kox Gréng  
2017 en cours Jacques Sitz DP  
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Remich est jumelée avec :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1821. Les recensements décennaux de la population permettent de caler les chiffres sur la composition de la population par sexe, âge, nationalité et commune de résidence. Entre deux recensements, la population au 1er janvier de l’année x est évaluée en ajoutant à la population au 1er janvier de l’année x-1 les soldes naturel (naissances-décès) et migratoire (arrivées-départs) de l'année. La même méthode est appliquée pour la répartition par âge au 1er janvier et les effectifs totaux par nationalité. Au , le Grand-Duché de Luxembourg dénombre 102 communes.

En , la commune comptait 3 632 habitants.

Évolution démographique de Remich depuis 1821.
1821 1851 1871 1880 1890 1900 1910 1922 1930 1935
1 7422 4372 2512 2081 9401 9741 8581 7471 7831 770
1947 1960 1970 1978 1979 1981 1983 1984 1985 1986
1 7161 8012 1382 3462 3452 3762 3502 3702 4202 380
1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996
2 4002 4452 4402 4962 5362 6302 6702 7162 6942 714
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
2 7362 7472 7822 9172 8832 8852 9092 9502 9783 095
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
3 1833 1733 1663 2173 3323 4213 4423 4433 4763 482
2017 - - - - - - - - -
3 632---------
Jusqu'en 1970 et pour les années 1981, 1991, 2001 et 2011 : date du recensement général de la population ; pour les autres années : situation au 1er janvier.
(Sources : STATEC depuis 1821 et CTIE à partir de 2017[1].)

Économie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la zone d'appellation du Crémant de Luxembourg.

Activités de service[modifier | modifier le code]

La navigation touristique et de plaisance, avec les bateaux de croisière de tous les pays, est importante.

Une place de jeux extérieure, un minigolf ainsi qu’un train miniature pour enfants se trouvent à côté de la Moselle, au bord du terminus d’autobus.

Dans un rayon de 20 kilomètres, il y a en outre le réputé centre thermal de Mondorf-les-Bains.

La pratique du ski nautique et de la pêche est possible, ainsi que des longues promenades sur des sentiers balisés menant à des points de vue sur toute la vallée de la Moselle.

Une piste cyclable est aménagée tout le long de la Moselle luxembourgeoise et allemande.

Un parcours de fitness est aménagé dans la forêt communale.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Statue de Dionysos à Remich.

Remich dispose d’une infrastructure hôtelière de 150 chambres et est le centre névralgique de la viticulture luxembourgeoise avec le siège de l’Institut Viti-Vinicole et de la Marque nationale des Vins. De nombreuses caves à vin à Remich (dont une souterraine) et dans les villages voisins invitent à une visite guidée et à une dégustation des meilleurs crus du terroir.

Il existe deux casinos dans un rayon de dix kilomètres (le Casino 2000 à Mondorf-les-Bains et le Casino Schloss Berg à Nennig, en Allemagne).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

La centre ville est composé d'un bourg médiéval aux ruelles étroites et tortueuses et de vestiges des fortifications qui reflètent le passé de la ville. On y trouve la fontaine Bacchus, de l'artiste luxembourgeois Will Lofy.

La Porte Saint-Nicolas est l'une des 3 entrées du Remacum médiéval fortifié, et érigée en l’honneur du saint patron des pêcheurs et des bateliers, dans la rue Saint-Nicolas avec sa vieille tour, on peut accéder à la rue Saint-Cunibert, où se trouve sa maison natale, qui fut au VIIe siècle archevêque de Cologne et conseiller royal.

Le beffroi de l’église décanale, datant de l'époque des Normands, classé monument national, domine la ville. Le parc Brill et son étang, son plateau culturel et ses courts de tennis se situe au bas de la ville, près de la patinoire.

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Remich Blason ...
Détails
Armoiries de la commune luxembourgeoise de Remich.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  2. « Superficie par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  3. Ernest de Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  4. « Jumelage - Ville de Remich », sur Ville de Remich (consulté le 1er août 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :