A Serious Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

A Serious Man

Titre québécois Un homme sérieux
Titre original A Serious Man
Réalisation Joel et Ethan Coen
Scénario Joel et Ethan Coen
Sociétés de production Focus Features
Working Title Films
StudioCanal
Mike Zoss Productions
Relativity Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Sortie 2009
Durée 106 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

A Serious Man (ou Un homme sérieux au Québec) est un film américano-britannico-français réalisé par Joel et Ethan Coen sorti en 2009. Ce film est une comédie empreinte d'humour noir et particulièrement d'humour juif dans la lignée de leur précédent film, Burn After Reading.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1967[1] à Minneapolis, Larry Gopnik, un professeur de physique en attente d'un poste de professeur titulaire, voit sa vie progressivement s'effondrer lorsque sa femme Judith demande le divorce pour épouser leur ami, Sy Ableman, veuf depuis trois ans. L'ambiance dans la famille de Larry Gopnik n'est pas au mieux depuis quelques mois : sa fille, Sarah, obsédée par son apparence, ne rêve que de se refaire le nez, son fils, Danny, se morfond à l'école hébraïque et passe son temps devant les séries télévisées ou à écouter la radio pendant ses cours, et enfin son frère irresponsable, Arthur, ne veut pas quitter son foyer et squatte le canapé depuis des mois à remplir d'obscurs cahiers de symboles de la cabbale. Gopnik est forcé par son épouse de quitter son foyer pour s'installer dans un motel minable de la ville durant le temps de la procédure de divorce.

À l'université, la situation de Gopnik n'est guère meilleure. En effet, il a reçu une proposition de pot-de-vin d'un étudiant coréen qui a échoué à son examen et qu'il tarde à dénoncer à sa hiérarchie. Des lettres de diffamation arrivent alors au directeur du département de physique qui préside le comité devant se prononcer prochainement sur sa titularisation.

Devant l'avalanche de problèmes qui s'ajoutent chaque jour à son quotidien bien réglé de professeur de physique quantique, Gopnik tente de trouver des solutions et du réconfort auprès de différents rabbins tous plus incapables les uns que les autres de lui apporter une aide. Progressivement, le poids de sa vie s'abat sur ses épaules qui ploient un peu plus chaque jour. Sy Ableman décède opportunément d'un accident de la route au moment exact et troublant où lui-même est impliqué dans un autre accident. Gopnik obtient finalement la titularisation de son poste de professeur dans la faculté et reçoit alors un appel téléphonique de son médecin personnel qui lui demande de venir discuter de toute urgence de ses derniers résultats médicaux.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau du Canada Canada : 12 septembre 2009 (Festival international du film de Toronto)
Drapeau des États-Unis États-Unis : 2 octobre 2009 (sortie limitée)
Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau de la France France, Drapeau : Suisse Suisse romande : 20 janvier 2010

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

Contrairement aux autres films des frères Coen, notamment le précédent Burn After Reading, A Serious Man met en avant des actrices et acteurs beaucoup moins connus[4].

Tournage et montage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné dans l'État du Minnesota, principalement dans la ville de Minneapolis[5]. Les frères Coen retrouvent leur directeur de la photographie Roger Deakins, avec qui ils n'avaient pas travaillé sur leur film précédent.

Bande originale[modifier | modifier le code]

A Serious Man
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale par divers artistes
Sortie 3 novembre 2009[6]
Durée 33:35[6]
Genre musique de film, rock 'n' roll
Compositeur Carter Burwell, Jefferson Airplane
Label Lakeshore Records
Critique

Bandes originales par les frères Coen

La bande originale est composée par Carter Burwell, qui a travaillé sur tous les films précédents des frères Coen, excepté O'Brother. L'album contient également des chansons présentes dans le film, dont plusieurs extraites de l'album Surrealistic Pillow du groupe Jefferson Airplane.

Certaines autres chansons sont présentes dans le film mais pas sur l'album, comme Machine Gun de Jimi Hendrix[7].

Liste des titres de l'album
  1. A Marvel
  2. Knock Knock
  3. Green Lawns
  4. Good Riddance/The Canal
  5. Somebody to Love - interprété par Jefferson Airplane
  6. Blue Skies
  7. Rabbi Sting 1
  8. Thirst
  9. Uncertainty
  10. The Roof
  11. Comin' Back to Me - interprété par Jefferson Airplane
  12. Rabbi Sting 2
  13. Thinking
  14. The Mentaculus
  15. Seriously
  16. Canada
  17. Today - interprété par Jefferson Airplane
  18. Sanctum
  19. A Serious Man
  20. Dem Milner's Trern - interprété par Sidor Belarsky

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Recettes (en $) Nombres d'entrées Budget Sources
Drapeau des États-Unis États-Unis hors Drapeau des États-Unis États-Unis Monde total mondial Drapeau de la France France Paris
9 228 768 22 201 566 31 430 334 512 670 240 584 7 000 000 $[8] [2],[9]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Le film illustre l'imprévisibilité, l'injustice et l'incompréhensibilité de la vie qui semble parfois s'acharner sur certaines personnes en leur réservant malheurs par-dessus malheurs, comme dans l'histoire de Job dans la Bible. Cette imprévisibilité est reflétée jusque dans l'enseignement de Gopnik qui s'attache à décrire le principe d'incertitude d'Heisenberg et l'expérience du chat de Schrödinger.

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

  • Les frères Coen ont glissé plusieurs références dans les noms des personnages de A Serious Man. Ainsi, les noms des personnes qui conduisent le bus scolaire avec Danny Gopnick ont les mêmes noms que des enfants avec qui les frères Coen étaient à l'école[4]. De plus, l'avocat conseillé à Larry, Ron Meshbesher, est le nom d'un véritable avocat de Minneapolis, du cabinet Meshbesher and Spencer[4]. De plus, quand Larry regarde une liste d'élèves à la fin du film, le dernier nom est Mary Zophres. Mary Zophres est costumière sur quasiment tous les films des frères Coen depuis Fargo en 1996[4].
  • À la fin du film, on peut découvrir l'easter egg « No Jews were harmed in the making of this motion picture » (« aucun juif n'a été maltraité durant le tournage de ce film »).
  • Dans le film, on peut entendre plusieurs références musicales à Cosmo's Factory de Creedence Clearwater Revival et Abraxas de Santana. Ces clins d’œil sont anachroniques puisque ces albums n'étaient pas encore sorti en 1967, année où se déroule l'histoire.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Richard Kind recevant son prix lors des Film Independent's Spirit Awards en mars 2010

Source et distinctions complètes : Internet Movie Database[10].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A Serious Man Production Notes interview des frères Coen sur le site de Film Focus
  2. a et b (en) « A Serious Man (2009) », sur Box Office Mojo.com (consulté le 27 novembre 2013)
  3. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  4. a, b, c et d « Secrets de tournagr », sur AlloCiné.fr (consulté le 27 novembre 2013)
  5. (en) Lieux de tournage sur l’Internet Movie Database
  6. a, b et c (en) Carter Burwell - A Serious Man (Original Motion Picture Soundtrack) - Allmusic.com.
  7. (en) Bande originale sur l’Internet Movie Database
  8. (en) Franklin, Garth, « A Serious Man | Film », Dark Horizons,‎ 2 octobre 2009 (consulté le 27 novembre 2013)
  9. « A Serious Man », sur JP's box-office.com (consulté le 27 novembre 2013)
  10. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]