Germano-Américains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Germano-Américains (en allemand : Deutschamerikaner) sont des citoyens des États-Unis qui ont des origines allemandes. Avec environ 51 000 000 d'individus, ils forment le plus grand groupe ethnique aux États-Unis, comptant 17,1 % de la population américaine en 2009[1]. Ils sont aujourd'hui totalement assimilés au restant de la population américaine.

Les premiers grands nombres de Germano-Américains sont apparus dans les années 1680 à New York et en Pennsylvanie. Environ huit millions d'immigrants allemands sont entrés aux États-Unis depuis. L'immigration continua ainsi durant le XIXe siècle ; le plus grand nombre était entre 1840 et 1900.

Les Allemands forment le plus grand groupe d'immigrés aux États-Unis, devant les Irlandais et les Anglais. Certains sont arrivés pour trouver la liberté religieuse et politique, d'autres pour des conditions économiques plus favorables qu'en Europe, et d'autres simplement pour découvrir le Nouveau Monde. La Californie et la Pennsylvanie ont les plus grandes populations d'origine allemande, avec plus de six millions de Germano-Américains vivant dans rien que ces deux États. Plus de 50 millions de personnes aux États-Unis reconnaissent être d'ascendance allemande. En Pennsylvanie, l'anglais et l'allemand étaient les deux langues officielles de l'État jusqu'à la Première Guerre mondiale.

Les Américains d'origine allemande vivent massivement dans presque chaque État où ils sont souvent majoritaires parmi la population d'origine européenne. Ils se sont installés dans le pays pendant 400 ans, de la côte Est, où les premiers colons allemands sont arrivés dans les années 1600, jusqu'à la côte Ouest mais aussi et surtout dans le Midwest où la conquête de ces terres suite au rachat de la Louisiane a correspondu à une arrivée massive d'immigrés allemands au milieu du XIXe siècle (au même titre que les Irlandais ou les Scandinaves). Ainsi, beaucoup de ces immigrés allemands devinrent fermiers dans les grandes plaines du Midwest ou alors contribuèrent au développement industriel de la région des Grands Lacs.

Les Germano-Américains se rassemblent souvent au fil de l'année pour des fêtes ethniques, le plus grand étant le German-American Steuben Parade à New York City, qui se passe chaque troisième samedi au mois de septembre. Milwaukee est souvent considérée comme la ville la plus allemande des États-Unis

Les Allemands qui se sont établis aux États-Unis ont eu de l'influence dans tous les domaines, que ce soit dans la science, l'architecture, le sport, les arts ou l'industrie. Le plus illustre est sans aucun doute Albert Einstein, auteur de la théorie de la relativité. Maria Goeppert-Mayer et Wernher von Braun ont également contribué à l'avancée scientifique des États-Unis. De nombreuses entreprises américaines ont été créées par des Germano-Américains : Chrysler, Firestone, Boeing, Heinz, Pfizer, Levi Strauss, Kraft, Anheuser-Busch, Steinway. Babe Ruth, Lou Gehrig et Honus Wagner sont souvent considérés comme les plus grands joueurs de baseball de l'Histoire. Dans le milieu du spectacle il y avait Elvis Presley, grand pionnier du rock and roll, qui avaient des ancêtres allemands. Dans le monde de l'audiovisuel, on peut citer Matt Groening, le créateur des Simpsons, et beaucoup de vedettes de Cinéma comme les Marx Brothers, Clark Gable, Fred Astaire, Marlon Brando, Steven Spielberg, Roy Scheider, Christopher Walken, Kevin Costner, Bruce Willis, Michelle Pfeiffer, Kim Basinger, Nick Nolte, Johnny Depp, Jessica Biel et Leonardo DiCaprio. De nombreux écrivains américains sont également d'origine allemande : John Steinbeck, H. L. Mencken, Henry Miller, Kurt Vonnegut, Charles Bukowski.

D'après le recensement américain de 2005, 1 114 200 Américains aux États-Unis parlent l'allemand comme langue maternelle[2] ; ce qui fait 0,41 % de la population américaine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Regular Session 2009-2010 Senate Resolution 141 P.N. 1216, THE GENERAL ASSEMBLY OF PENNSYLVANIA, consulté le 3 mars 2013
  2. (en) MLA Language Map Data Center - Modern Language Association

Articles connexes[modifier | modifier le code]