Twins du Minnesota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Minnesota Twins

Saison 2014 des Twins du Minnesota

Description de l'image  Minnesota Twins 2010.png.
Informations sur l'équipe
Fondation 1901
Ligue Américaine
Division Centrale
Noms Washington Senators (1901-1960)
Minnesota Twins (depuis 1961)
Surnoms The Twins
Couleurs Rouge, bleu et blanc
Propriétaire Carl Pohlad
Manager Ron Gardenhire
Stade Target Field
Description de l'image  TFIELDT.jpg.

Les Twins du Minnesota (Minnesota Twins en anglais) sont une franchise de baseball basée à Minneapolis évoluant dans la Ligue majeure de baseball. Cette franchise qui compte trois victoires en Séries mondiales (1924, 1987, 1991) est créée en 1901 à Washington et est transférée à Minneapolis en 1961.

Le nom de Twins est une référence aux villes jumelles de Minneapolis et Saint Paul. Les joueurs arborent d'ailleurs les lettres « TC » sur leurs équipements en référence aux Twin Cities. Les Twins évoluent au Metropolitan Stadium de 1961 à 1981, au Hubert H. Humphrey Metrodome de 1982 à 2009 puis à Target Field depuis 2010.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Washington Nationals/Senators (1901-1960)[modifier | modifier le code]

La franchise est créée à l'occasion de la première saison de la Ligue américaine en tant que ligue majeure (1901)[1]. La Ligue nationale posséda une équipe à Washington. Cette franchise nommée également Washington Nationals est fondée en 1892 et cesse ses activités en 1899[2].

Les Senators connaissent globalement des résultats médiocres. D'excellents joueurs évoluèrent pourtant dans cette formation, tel Walter Johnson, joueur de 1907 à 1927 puis manager de 1929 à 1932. Sous sa conduite, les Senators signent deux belles saisons en 1924 et 1925, couronnées par des fanions de la Ligue américaine. Washington remporte même les Séries mondiales en 1924 face aux New York Giants.

Les Senators utilisent trois enceintes lors de leur séjour dans la capitale : American League Park (1901-1902), National Park (1903-1910) et Griffith Stadium (1911-1960). Ce dernier stade compte 32 000 places.

Après une approche de San Francisco en 1958, la direction des Senators cèdent aux avances de Minneapolis en 1961 et la franchise déménage dans le Minnesota.

Minnesota Twins (depuis 1961)[modifier | modifier le code]

Balle de baseball signée par l'équipe.
Logo de 1961 à 1971

Les Twins n'adoptent pas le nom de la ville qui les héberge, mais celle de l'État : le Minnesota. Ce choix qui constitue une première est principalement dû à la situation particulière des villes jumelles de Minneapolis et Saint Paul. Les joueurs arborent d'ailleurs les lettres TC sur leurs équipements en référence aux Twin Cities.

Après des débuts encourageants en 1961 avec 92 victoires, meilleure résultat de la franchise depuis 1933, les Twins décrochent le titre de la Ligue américaine en 1965. Harmon Killebrew, Tony Oliva et Zoilo Versalles sont les principaux artisans de ce titre. En Séries mondiales, les Twins s'inclinent en sept matches face aux Dodgers de Los Angeles.

En 1967, les Twins prennent part à une course au titre très serrée. À deux matchs du terme de la saison régulière, quatre formations restent encore en course pour la première place. Les Red Sox de Boston arrachent le fanion de la Ligue américaine avec une victoire d'avance sur les Tigers de Détroit et les Twins et deux sur les White Sox de Chicago.

Billy Martin est nommé manager en 1969. Il met en place une tactique agressive sur les courses et Rod Carew vole notamment sept fois le marbre lors de la saison 1969. Les Twins remportent la division ouest de la ligue américaine mais s'inclinent en finale de la Ligue contre les Orioles de Baltimore. Outre Martin et Carew, par ailleurs auteur d'une moyenne au bâton record cette saison-là de .332, citons Tony Oliva (.309, 24 coups de circuit, 101 points produits) et le MVP Harmon Killebrew.

Logo de 1972 à 1986

Bis repetita en 1970, avec la première place de la division ouest et défaite en trois matches face aux Orioles. Débute ensuite une longue période d'austérité financière et sportive. La franchise est gérée par Calvin Griffith, qui ne possède pas les moyens financiers de s'aligner sur les grandes franchises lors de la mise en place du système des agents libres. On touche sportivement le fond en 1982 avec 60 victoires pour 102 défaites, le pire résultat de la franchise depuis 1904.

Depuis ses débuts dans le Minnesota, les Twins évoluent au Metropolitan Stadium à Bloomington, une ville de la banlieue sud des villes jumelles. En 1982, l'équipe s'installe au Metrodome, stade couvert, en plein centre de Minneapolis.

En 1984, Calvin Griffith vend la franchise à Carl Pohlad. Après plusieurs saisons médiocre au Metrodome, les Twins profitent de l'émergence d'une génération d'excellents joueurs (Kent Hrbek, Tom Brunansky, Gary Gaetti, Frank Viola, Bert Blyleven, Al Newman, Roy Smalley) et Kirby Puckett) pour remporter les World Series en 1987. En sept matches, ils s'imposent face aux Saint-Louis Cardinals.

En 1985, paradoxalement, les Twins gagnent deux matches de plus en saison régulière que l'année précédente, mais ils n'accèdent pas aux séries éliminatoires, écartés par les Athletics d'Oakland.

TC, la mascote des Twins

Après une saison 1990 catastrophique (74-88), on retrouve les Twins gagnant des Séries mondiales en 1991. Le série se joue au finish face aux Braves d'Atlanta lors de la dixième manche du septième match après un match six joué en onze manches. Les Twins inscrivent le seul point de la partie décisive, et sont sacrés.

Logo de 1987 à 2009

Après cette belle entame des années 1990, les Twins plongent et ne renouent avec les matches de séries éliminatoires qu'en 2002. Lors de cette période, Carl Pohlad est prêt à céder la franchise à un groupe d'investisseurs désirant déplacer l'équipe en Caroline du Nord. Un référendum local défavorable aux travaux du stade de Greensboro met fin aux tractations (1997).

Équipe moyenne avec des fulgurances pouvant la porter aux sommets, elle se transforme en formation régulièrement aux avant-postes des classements durant les années 2000. De 2002 à 2007, les Twins accrochent ainsi quatre fois en six ans le droit de participer aux séries éliminatoires. Éliminé trois fois dès le premier tour des play-offs, Minnesota parvient à franchir ce cap en 2002 mais s'inclinent au tour suivant, en finale de Ligue face aux Los Angeles Angels d'Anaheim.

Lors de la saison 2007, les Twins signent leur première saison négative depuis 2000 avec 79 victoires pour 83 défaites.

Sous la conduite du manager Ron Gardenhire depuis 2002, la course au titre de division revient au programme dès 2008. À égalité parfaite avec les White Sox de Chicago au terme de la saison régulière, les Twins s'inclinent dans le match de barrage décisif pour gagner la division et accéder aux séries éliminatoires.

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Joe Mauer
Scott Baker
Alexi Casilla

Trophées et honneurs individuels[modifier | modifier le code]

Twins et Senators au Hall of Fame[modifier | modifier le code]

Walter Johnson

Washington Senators

 

Minnesota Twins

Numéros retirés[modifier | modifier le code]

Autres trophées et honneurs[modifier | modifier le code]

   

Les managers des Senators et des Twins[modifier | modifier le code]

Washington Senators

Nom Saisons Vic.déf.  %
Jimmy Manning 1901 61-73 .455
Tom Loftus 1902-03 104-169 .381
Malachi Kittridge 1904 1-16 .059
Patsy Donovan 1904 37-97 .276
Jake Stahl 1905-06 119-182 .395
Joe Cantillon 1907-09 158-297 .347
Jimmy McAleer 1910-11 130-175 .426
Clark Griffith 1912-20 693-646 .518
George McBride 1921 80-73 .432
Clyde Milan 1922 69-85 .448
Donie Bush 1923 75-78 .490
Bucky Harris 1924-28 429-334 .562
Walter Johnson 1929-32 350-264 .570
Joe Cronin 1933-34 165-139 .543
Bucky Harris 1935-42 558-663 .457
Ossie Bluege 1943-47 375-394 .488
Joe Kuhel 1948-49 106-201 .345
Bucky Harris 1950-54 349-419 .454
Chuck Dressen 1955-57 116-212 .354
Cookie Lavagetto 1957-60 248-348 .416
 

Minnesota Twins

Nom Saisons Vic.déf.  %
Cookie Lavagetto 1961 29-36 .390
Sam Mele 1961-67 524-436 .546
Cal Ermer 1967-68 145-129 .529
Billy Martin 1969 97-65 .599
Bill Rigney 1970-72 208-184 .531
Frank Quilici 1972-75 280-287 .494
Gene Mauch 1976-80 378-394 .490
Johnny Goryl 1980-81 34-38 .472
Billy Gardner 1981-85 268-353 .432
Ray Miller 1985-86 109-130 .456
Tom Kelly 1986-2001 1140-1244 .478
Ron Gardenhire depuis 2002 803-656 .550

Les Twins et les médias[modifier | modifier le code]

Les matches des Twins sont retransmis par la station de radio KSTP depuis 2007. Cette station a remplacé WCCO qui assurait les retransmissions depuis 1961.

Au niveau de la télévision, FSN North diffuse les matches des Twins. WTCN fut la première station sous contrat avec les Twins de 1961 à 1972.

Affiliations en ligues mineures[modifier | modifier le code]

Rochester Red Wings.png

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Frederic J. Frommer, The Washington Nationals: 1859 to Today, New York, Taylor Trade, 2009. p. 2. (ISBN 1589792734).
  2. (en) Jonathan Fraser Light, The Cultural Encyclopedia of Baseball, Jefferson (NC), McFarland & Company, 2005 (2e éd.), p. 996. (ISBN 0786420871).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Washington Senators

  • (en) Norman Willis, Washington Senators All-Time Greats, Xlibris Corporation, 2004

Minnesota Twins

  • (en) Nate Leboutillier, The Story of the Minnesota Twins, Creative Education, 2007
  • (en) Alan Ross, Twins Pride: For the Love of Kirby, Kent, And Killebrew, Cumberland House Publishing, 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :