Kansas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kansas (homonymie).

38° 30′ 00″ N 98° 00′ 00″ O / 38.5, -98 ()

Kansas
Sceau
Sceau
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec le Kansas en rouge.SurnomThe Sunflower State, Wheat State, Jayhawker StateEn français : « L'État du tournesol, L'État du blé, L'État des « Jayhawkes » »DeviseAd astra per aspera (latin)« Jusqu'aux étoiles par des sentiers ardus »
Carte des États-Unis avec le Kansas en rouge.

Surnom
The Sunflower State, Wheat State, Jayhawker State
En français : « L'État du tournesol, L'État du blé, L'État des « Jayhawkes » »

Devise
Ad astra per aspera (latin)
« Jusqu'aux étoiles par des sentiers ardus »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Topeka
Adhésion à l’Union 29 janvier 1861 (34e État)
Gouverneur Sam Brownback (R)
Sénateurs Pat Roberts (R)
Jerry Moran (R)
Nombre de représentants 4 (4 R)
ISO 3166-2 US-KS
Fuseau horaire -6 et -7
Démographie
Gentilé Kansasais/Kansasaise
Population 2 853 118 hab. (2010[1])
Densité 13 hab./km2
Rang 33e
Ville la plus peuplée Wichita
Géographie
Altitude 600 m (min. : 207 m) (max. : Mont Sunflower 1 231 m)
Superficie 213 283 km2
Rang 15e
– Terre 211 900 km2
– Eau (%) 1 196 km2 (0.56 %)
Coordonnées 40°36' N à 43°30' N (340 km)
89°05' W à 96°31' W (645 km)
Divers
Langues officielles Aucune
Liens
Site web www.kansas.gov

Le Kansas (en anglais [ˈkænzəs]) est un État du Mid-Ouest des États-Unis. Il est bordé au nord par le Nebraska, à l'est par le Missouri, au sud par l'Oklahoma et à l'ouest par le Colorado.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de l'État vient du sioux Kansa (autre nom du peuple Kaw) qui signifie « peuple du vent du sud ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Établissement du Kansas[modifier | modifier le code]

Le Kansas a été annexé par les États-Unis en 1803 en tant que « territoire non organisé » dans le cadre du Louisiana purchase, l’achat de la Louisiane à la France par les États-Unis. Le Kansas est alors devenu une portion du territoire du Missouri jusqu’en 1821. Des réfugiés français s'y installent. En 1854, une loi établit deux nouveaux territoires, celui du Kansas et celui du Nebraska.

La première agglomération apparue dans ce qui allait être le Kansas fut Fort Leavenworth, aux alentours de 1827. Pour les colons en route vers la Californie, l’Utah ou l’Oregon le long des différents trails (pistes) qui sillonnaient la prairie, le Kansas n'était qu'une étape du voyage.

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Avant le début de la guerre de Sécession, le Kansas a été le théâtre d’escarmouches entre des milices pro-esclavagistes venues du Missouri et des groupes anti-esclavagistes locaux. En mars 1855, les « Border Ruffians » du Missouri envahirent le Kansas durant la première élection menée dans le territoire et imposèrent une législature esclavagiste.

Le Kansas est devenu le 34e État de l’Union le 29 janvier 1861, année du déclenchement de la guerre de sécession. Le 19 février de la même année, le Kansas est devenu le premier État des États-Unis à prohiber la vente et la consommation de toute boisson alcoolisée.

Le 21 août 1863, William Quantrill mena depuis le Missouri ce qui allait rester dans les mémoires comme le « Quantrill’s Raid » contre la ville de Lawrence, au Kansas. Au cours de ce raid, la ville fut entièrement détruite par le feu, et de nombreux habitants furent tués. Cependant, la principale cible de ce raid, le sénateur James H. Lane, anti-esclavagiste passionné, dut son salut à la fuite.

En représailles, l’armée nordiste contraignit la population de plusieurs comtés du Missouri à la fuite, laissant les « Jayhawks » (des milices anti-esclavagistes constituées pour bonne part de citoyens de Lawrence) piller et détruire leurs maisons.

Personnages célèbres originaires du Kansas[modifier | modifier le code]

Parmi les personnages célèbres nés au Kansas, on peut citer le président américain Dwight Eisenhower et Bob Dole (sénateur du Kansas et candidat républicain à l'élection présidentielle de 1996 contre Bill Clinton).

Géographie[modifier | modifier le code]

En 2010, il comptait 2 853 116 habitants.

Climat[modifier | modifier le code]

Le Kansas se distingue par un climat continental en raison de sa position au centre des États-Unis. Cette région américaine est exposée chaque année à de violents orages et même de tornades qui ne durent généralement pas très longtemps. Les étés sont donc orageux et très chauds voir torrides accompagnés souvent d'une forte humidité pouvant apporter des indice de chaleur très élevés (avec des températures moyennes de 35 °C qui peuvent monter au-dessus de 40°C) et les hivers sont rarement froids (avec des températures moyennes de 10 °C). La neige est peu fréquente mais tombe souvent en janvier.

La plus haute température connue observée au Kansas fut de 49.4°C le 24 Juillet 1936 à Alton et la plus basse température connue fut de -40°C à Lebanon le 13 Fevrier 1905.

Relevé climatologique de Whichita :

Relevé météorologique de Wichita : normales 1981-2010, ensoleillement 1961-1990.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −5,6 −3,3 1,7 6,9 12,9 18,3 21 20,4 15,3 8,3 1,4 −4,4 7,7
Température moyenne (°C) 0,1 2,9 8,1 13,9 18,9 24,3 27,3 26,7 21,7 14,6 7,4 0,9 13,8
Température maximale moyenne (°C) 5,7 9,1 14,4 19,8 24,9 30,4 33,6 32,9 28,6 20,9 13,4 6,3 20
Record de froid (°C) −26 −30 −19 −9 −3 6 11 7 −1 −10 −17 −27 −30
Record de chaleur (°C) 24 31 33 37 38 43 45 46 42 36 30 28 46
Ensoleillement (h) 192,2 189,3 229,4 258 288,3 306 341 310 246 226,3 171 167,4 2 924,9
Précipitations (mm) 21,1 31,2 68,3 65,8 116,1 132,1 84,3 94,2 79,8 70,6 36,3 30,5 830,3
Nombre de jours avec précipitations 4,7 5,4 8,2 8 11,4 10 7,3 7,9 7 7 5,3 5,7 87,9
Source : NOAA [1]


Villes[modifier | modifier le code]

La ville la plus importante du Kansas est Wichita avec 358 000 habitants (presque 600 000 dans sa zone métropolitaine). Elle est située sur la rivière Arkansas et est surnommée « Air Capital » (« capitale de l'air » en français) de par la présence de plusieurs usines aéronautiques.

La capitale de l’État, Topeka, est située sur la rivière Kansas, en amont de Kansas City. Selon le recensement de 2010, elle compte 127 473 habitants (234 566 dans sa zone métropolitaine).

Trois autres villes du Kansas dépassent les 100 000 habitants : Overland Park, Kansas City (celle du Kansas) et Olathe. Elles sont toutes situées dans la zone métropolitaine de Kansas City, ville qui malgré son nom est située sur la rivière Kansas mais dans le Missouri.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

La Spring River

Le Kansas se trouve à équidistance entre l’océan Atlantique et l’océan Pacifique. Le centre géographique des États-Unis se trouve dans cet État. Le Kansas se situe à cheval entre les Grandes Plaines (à l’est) et les hautes plaines (à l’ouest). L’État a une forme presque parfaitement rectangulaire, avec une indentation au nord-est correspondant au cours du Missouri.

Bien qu’exclusivement constitués de plaines et de basses collines, les paysages du Kansas présentent une certaine variété, due à la nature changeante du sol et aux différences de climat et d’altitude. On peut distinguer, d’est en ouest, cinq zones différentes.

Le long de la frontière avec le Missouri se trouve une riche plaine agricole, la plaine d’Osage, constituée de cuestas comparables à celles que l’on peut trouver dans le bassin parisien. Au nord de cette zone, le paysage est sensiblement identique, mais les cuestas ont disparu du fait de l’influence des glaciers ayant couvert la zone lors des glaciations quaternaires.

Une seconde zone, située à l’ouest de la plaine d’Osage, est celle des « Flint Hills » (collines de silex). La pauvreté du sol et son caractère pierreux font que cette zone est impropre à l’agriculture en dehors de certains fonds de vallées. Cette zone est principalement dédiée à l’élevage. Elle constitue le plus grand lambeau de prairie haute (tall grass prairie) à avoir été préservé de la charrue. La prairie est entrecoupée de rideaux d’arbres suivant le cours des rivières.

Au sud-ouest des Flint Hills se développe une nouvelle dépression, les « Wellington-Mc Pherson Lowland », correspondant à des dépôts d’évaporites (sel gemme, gypse). Le sel gemme est exploité principalement pour l’industrie, mais aussi pour faire du sel de table.

Une quatrième zone, constituée de collines (les Smoky Hills) se situe au nord et à l’ouest de cette dépression. Les sommets plats des collines, ainsi que les fonds de vallées, sont consacrés à l’agriculture. Les pentes des collines, maintenues dans leur état naturel de prairies, sont dédiées à l’élevage.

Enfin, on trouve tout à l’ouest du Kansas une vaste zone de hautes plaines, à une altitude de plus de 1000 mètres. Bien que l’altitude soit supérieure à celle de l’est du Kansas de plus de 900 mètres, la montée se fait de façon insensible. Ces hautes plaines constituent un large piémont des Montagnes Rocheuses, où se sont déposés une grande quantité de sédiments alluvionnaires, principalement du sable et des graviers, que l’on nomme la formation d’Oglala. Ces dépôts sont poreux et contiennent une grande quantité d’eau qui est utilisée pour la culture du blé et du maïs à grande échelle. Le climat est plus frais et plus sec qu’à l’est de l’État.

Ces cinq zones sont découpées dans un sens ouest-est par les plaines alluvionnaires des principales rivières du Kansas, à savoir la rivière Arkansas et la rivière Kansas issue de la confluence entre la Republican et la Saline.

Réseaux de communication[modifier | modifier le code]

Voies navigables[modifier | modifier le code]

Le Kansas ne possède pratiquement pas de voies navigables, à l’exception du fleuve Missouri sur une courte distance, à la frontière nord-est de l’État.

Voies ferrées[modifier | modifier le code]

Le Kansas possède un réseau de voies ferrées relativement dense - bien qu’en déclin - utilisé principalement pour le transport de marchandises. Un total de 8 000 km de voies ferrées est partagé entre deux compagnies nationales et 23 compagnies locales.

Une seule ligne pour voyageurs, la ligne Chicago - Kansas CityLos Angeles, opérée par la compagnie Amtrak, traverse le Kansas. Elle dessert les gares de Lawrence, Topeka, Newton, Huchinson, Dodge City et Garden City.

Transport aérien[modifier | modifier le code]

Le Kansas dispose de 9 aéroports commerciaux, tous tournés vers le trafic local. De plus, de nombreux aérodromes sont accessibles aux avions privés. L'aéroport international le plus proche est l'aéroport international de Kansas City, dans le Missouri. Il est situé à 25 km de la frontière entre le Missouri et le Kansas.

Transport routier[modifier | modifier le code]

Le Kansas est traversé par deux autoroutes principales :

La I-70 (I pour Interstate) relie Saint Louis, dans le Missouri, à Denver, dans le Colorado. D’est en ouest, la I-70 traverse Kansas City, Lawrence, Topeka, Manhattan, Junction City, Salina, Hays, et enfin Colby.
La I-35 relie Des Moines, dans l’Iowa à Oklahoma City, dans l’Oklahoma. Dans le Kansas, la I-35 traverse, du Nord-est au sud, Ottawa, Emporia, El Dorado et Wichita.

D’autres autoroutes, d’intérêt plus local, relient Salina à Wichita (I-135) et Topeka à Emporia (I-335). L’ensemble de ces autoroutes sont gratuites, à l’exception du parcours Kansas City-Topeka-Emporia-Wichita.

Géographie administrative[modifier | modifier le code]

L'État du Kansas est le 34e État des États-Unis.

Il est bordé par quatre autres États : le Missouri à l’est, le Nebraska au nord, le Colorado à l’ouest et l’Oklahoma au sud.

Il est divisé en 105 comtés (counties).
Voir la liste des comtés de l'État du Kansas

Politique[modifier | modifier le code]

Le Kansas est un État conservateur traditionnellement dominé par les républicains.

Élections Présidentielles[modifier | modifier le code]

Résultats des élections présidentielles américaines au Kansas
Année Républicains Démocrates
2008 56,48 % 699 655 41,55 % 514 765
2004 62,00 % 736 456 36,62 % 434 993
2000 58,04 % 622 332 37,24 % 399 276
1996 54,29 % 583 245 36,08 % 387 659
1992 38,88 % 449 951 33,74 % 390 434
1988 55,79 % 554 049 42,56 % 422636
1984 66,27 % 677 296 32,60 % 333 149
1980 57,85 % 566 812 33,29 % 326 150
1976 52,49 % 502 752 44,94 % 430 421
1972 67,66 % 759 025 24,00 % 247 147
1968 54,84 % 478 674 34,72 % 302 996
1964 45,06 % 386 579 54,09 % 464 028
1960 60,45 % 561 474 39,10 % 363 213

Le Kansas est un État historiquement acquis aux Républicains depuis les premières élections qui s'y sont déroulées en 1864. En 1892, il est même l'un des 5 États à élire le candidat du parti populiste, James Weaver (50,20 %), devant le républicain Benjamin Harrison (48,40 %).
William J. Bryan en 1896 est le premier candidat démocrate à remporter le Kansas (51,32 %) devant le républicain William McKinley (47,63 %), élu au plan national. Le deuxième candidat démocrate à remporter le Kansas est Woodrow Wilson (39,30 %) en 1912 dans le cadre d'une triangulaire avec le républicain William Taft (20,47 %) et le républicain progressiste Theodore Roosevelt (32,88 %). Wilson réussira à gagner une seconde fois le Kansas en 1916.
Sur les 4 élections remportées nationalement par Franklin Roosevelt, le démocrate ne s'imposera que par deux fois au Kansas (en 1932 et 1936).

Depuis les élections présidentielles de 1940, le seul candidat démocrate à avoir remporté le Kansas est Lyndon Johnson en 1964.

Lors de l’élection présidentielle de 2004, les électeurs du Kansas ont voté à 62 % pour George W. Bush, contre 36,62 % au démocrate John Kerry. En 2008, le républicain John McCain s'est facilement imposé face à Barack Obama, remportant 102 des 105 comtés de l'État à l'exception de ceux de Douglas, Wyandotte (où est situé la ville de Kansas City) et Crawford.

Administration locale[modifier | modifier le code]

Le gouverneur de l'État est le républicain Sam Brownback. Tous les autres postes élus de l'exécutif sont détenus par des républicains.

Les deux chambres du congrès du Kansas sont dominées par les républicains. Lors de la session 2011-2013, la chambre basse de 125 membres est dominée par 92 républicains et le Sénat de 40 membres par 32 républicains. Du fait de la division extrême du parti républicain entre modérés et conservateurs, il est presque d'usage de dire que le Kansas connaît trois partis politiques dominants: le parti démocrate, le parti républicain (aile centriste) et le parti républicain (aile conservatrice).

Le Kansas a été précurseur de nombreuses lois progressistes, dont un système de protection contre les accidents du travail en 1910. Les écoles du Kansas, tant publiques que privées, sont encore aujourd’hui parmi les plus performantes de l’Union. Le Kansas a également été l’un des premiers États à supprimer la ségrégation raciale dans les écoles. C’est même dans cet État que le célèbre procès « Brown v. Board of Education » a abouti à l’interdiction de la ségrégation raciale dans les écoles dans tous les États-Unis.

Dans les années 1990, le droit à l'avortement a été restreint alors que la théorie de l'évolution a commencé à être combattue dans les écoles par les mouvements ultraconservateurs. En 2005, un amendement constitutionnel interdisant le mariage homosexuel, et approuvé par référendum, est entré en vigueur.

Représentation fédérale[modifier | modifier le code]

Au niveau fédéral, lors de la législature 2011-2013 (112ème Congrès), les deux sénateurs du Kansas, Jerry Moran et Pat Roberts ainsi que les quatre élus à la Chambre des représentants des États-Unis sont républicains.

La capitale administrative de l’État est Topeka.

Économie[modifier | modifier le code]

Image satellite de cultures poussant au Kansas à la fin du mois de juin.

Le PNB du Kansas en 1999 était de 81 milliards de dollars, ce qui place le Kansas au 31e rang parmi les 50 États. Son revenu par habitant était de 27 816 $ annuels.

Le secteur agricole, s’il ne constitue plus aujourd’hui la principale source de revenus, reste prépondérant. Le Kansas possède la troisième surface emblavée des États-Unis, après le Texas et le Montana. Le secteur de l’élevage bovin, pour le lait et la viande constitue la source de revenus agricoles la plus importante. Dans le domaine des productions végétales, les cultures principales sont le blé (premier producteur des États-Unis), le maïs, le sorgho, le soja, le tournesol et le foin.

Une grande quantité de pétrole est extraite du sous-sol du Kansas, qui possède aussi d’importantes réserves de gaz, ainsi que des gisements de sel gemme exploitables.

Le Kansas produit aussi un grand nombre de biens industriels, principalement des machines-outils et des avions.

Sport[modifier | modifier le code]

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Une petite fille, Dorothée, habite au Kansas dans Le Magicien d'Oz.

Smallville, la ville dans laquelle grandit le héros Superman, se trouve au Kansas.

Dans la série post-apocalyptique Jericho, la région du Kansas est au centre de l'histoire.

Dans une autre série, 90210 Beverly Hills : Nouvelle Génération, c'est la famille des héros principaux Annie et Dixon qui sont originaires du Kansas.

Toujours dans les séries, dans Supernatural (série télévisée), les personnages principaux, Sam et Dean Winchester sont originaires de Lawrence dans le Kansas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Resident Population Data: Population Change », United States Census Bureau,‎ 23 décembre 2010 (consulté le 8 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]