La Génération perdue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La génération perdue
Album de Johnny Hallyday
Sortie
Format 33 tours (LP)
Label PHILIPS

Albums de Johnny Hallyday

Singles

  1. (EP) Cheveux longs et idées courtes - Du respect - Les coups - Si tout change
    Sortie : 10 mai 1966
  2. (EP) Noir c'est noir - Promenade dans la forêt du Brabant (instrumental) - La génération perdue - Absolument Hyde Park (instrumental)
    Sortie : 20 septembre 1966
  3. (EP) Si j'étais un charpentier - Je veux te graver dans ma vie - La fille à qui je pense - On s'est trompé
    Sortie : 7 décembre 1966

La Génération perdue est le 8e album studio de Johnny Hallyday sorti en 1966.

L'album est réalisé par Lee Halliday.

Historique[modifier | modifier le code]

Cet album est un tournant de la carrière de Johnny Hallyday. Il renouvelle grandement son répertoire, et les chansons La génération perdue, Je veux te graver dans ma vie (Got to Get You into My Life - quatrième et dernière adaptation d'un titre des Beatles), La fille à qui je pense, Je me suis lavé les mains dans une eau sale, Quand un homme perd ses rêves, Noir c'est noir, ou encore Cheveux longs et idées courtes, sont autant de titres forts pour la scène.

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

  • Références originales :
    • édition mono : Philips 70 381 L
    • édition stéréo : Philips 840 536 PY
  • Seconde édition : stéréo 6325 193
  • édition CD en 2000 en fac-similé :

Don't Need Nobody est un trio réunissant Mick Jones, Tommy Brown (respectivement guitariste et batteur du chanteur) et Johnny Hallyday.

L'album compte de nombreux classiques : La génération perdue, Noir c'est noir, La fille à qui je pense, Je veux te graver dans ma vie et Cheveux longs et idées courtes.

Pour le cinquantième anniversaire, l'album est Réédité, le 27 mai 2016, en vinyles :

  • double LP / Référence Mercury Universal 536886-9

Le disque 1 propose les titres de l'album de 1966 avec les prises complètes des titres : Quand un homme perd ses rêves, Don't need nobody, Le jeu que tu joues et Cheveux longs et idées courtes. Le disque 2 réunit les singles parus en 1966.

  • LP Mercury Universal 536887-0 : l'édition reprend la pochette originale de 1966 (elle inclut également les versions complètes des quatre titres ci-dessus cités).

La génération perdue est également réédité en coffret double CD + DVD / Référence Mercury Universal 5368865 : Les CD sont identiques au double LP ; le DVD propose Johnny, je suis seul reportage extrait de l'émission Cinq colonnes à la une du 4 novembre 1966.

Réception[modifier | modifier le code]

Selon l'édition française du magazine Rolling Stone, cet album est le 25e meilleur album de rock français[1].

Titres[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Durée
1. La génération perdue Johnny Hallyday - Long Chris 3:15
2. On s'est trompé Mick Jones, Tommy Brown - Ralph Bernet 2:46
3. Je me suis lavé les mains dans une eau sale (I Washed My Hands in Muddy Water) Joe Babcock - Long Chris 3:01
4. Quand un homme perd ses rêves (When A Man Loves A Woman) Calvin Lewis - Ralph Bernet 2:45
5. Don't Need Nobody Mick Jones - Tommy Brown 3:28
6. De loin en loin Johnny Hallyday - Ralph Bernet 2:22
7. Noir c'est noir (Black Is Black) Hayes Wadey - Grainger - Georges Aber 3:16
8. La fille à qui je pense Johnny Hallyday, Jacques Revaux - Ralph Bernet 3:01
9. Je veux te graver dans ma vie (Got to Get You into My Life) John Lennon - Paul McCartney - Long Chris 2:54
10. Le jeu que tu joues R. Presley - Georges Aber 2:30
11. Elle reviendra Johnny Hallyday, Jacques Revaux - Ralph Bernet 3:17
12. Cheveux longs et idées courtes Johnny Hallyday - Gilles Thibaut 3:45
  • La génération perdue, édition 2016 (double vinyle et double CD + DVD)
  • Disque 1
No Titre Durée
1. La génération perdue 3:19
2. On s'est trompé 2:45
3. Je me suis lavé les mains dans une eau sale 3:03
4. Quand un homme perd ses rêves (prise complète) 3:02
5. Don't Need Nobody (prise complète) 3:36
6. De loin en loin 2:20
7. Noir c'est noir 3:18
8. La fille à qui je pense 3:02
9. Je veux te graver dans ma vie 2:58
10. Le jeu que tu joues (prise complète) 2:50
11. Elle reviendra 3:17
12. Cheveux longs et idées courtes (prise complète) 4:01
  • Disque 2
No Titre Auteur(s) Durée
1. Le diable me pardonne Johnny Hallyday - Gilles Thibaut 2:49
2. Toi qui t'en vas Johnny Hallyday - Gilles Thibaut 3:35
3. Pour nos joies et pour nos peines (Hallelujah) Traditionnel - Jean-Jacques Debout (adaptation) 2:38
4. Tu oublieras mon nom Johnny Hallyday - Gilles Thibaut 1:51
5. Je l'aime (Girl) John Lennon, Paul McCartney - Hugues Aufray, Vline Buggy (adaptation) 2:46
6. Maintenant ou jamais (If You Got Go, Go Now) Bob Dylan - Gilles Thibaut (adaptation) 2:23
7. Jusqu'à minuit (In The Midnight Hour) Wilson Pickett, Steve Cropper - Georges Aber (adaptation) 2:35
8. N'y crois pas (listé N'y crois pas, mais à l'écoute il s'agit du titre Ne crois pas ça autre chanson de J.Hallyday, parue en 1965)[N 1] Johnny Hallyday - Gilles Thibaut, Jean Setti 2:54
9. Du respect (prise complète) (Respect) Otis Redding - Georges Aber (adaptation) 2:12
10. Les coups (prise complète) (Uptight (Everything's Alright)) Stevie Wonder, Sylvia Moy, Henry Cosby - Georges Aber (adaptation) 2:57
11. Si tout change (Our World) Paul Barnes, Paul Evans - Jacques Chaumelle (adaptation) 2:52
12. Si j'étais un charpentier (If I Were A Carpenter) Tim Hardin - Long Chris (adaptation) 2:21
13. Il te faut grandir encore (titre resté inédit jusqu'en 1993) Mick Jones, Tommy Brown - Jacques Revaux, Ralph Bernet 2:45
14. Absolument Hyde Park (instrumental) Mick Jones, Tommy Brown, Raymond Donnez 3:11
15. Promenade dans la forêt du brabant (instrumental) Mick Jones, Tommy Brown, Giorgio Gomelsky 2:28

Musiciens[modifier | modifier le code]

Album La Génération perdue

The Blackburd (orchestre de Johnny Hallyday) sur l'ensemble des titres (sauf indication contraire) :

  • Mick Jones : guitare
  • Tommy Brown : batterie
  • Gérard Fournier (Papillon) : basse
  • Raymond Donnez : keyboards, harmonica
  • Brian Auger : orgue
  • Jean Tosan : saxophone
  • Gérard Pisani, Pierre Ploquin, Jacques Ploquin, Gilles Pellegrini : trompette
  • Luis Fuentes : trombone, percussions

Cheveux longs et idées courtes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'erreur est d'avoir mis Ne crois pas ça (titre parut en 1965 sur l'album Johnny chante Hallyday), au lieu de la chanson N'y crois pas sortie le 23 février 1966 sur le super 45 tours Philips 437191 BE (source : http://www.hallyday.com/Son/Disco/disco66.html / consulté le 6 juin 2016). Universal en correctif édite, le 15 juin 2016, un CD monotitre contenant N'y crois pas (source : http://www.hallyday.com/Son/Disco/disco16.html / consulté le 21 novembre 2016), offert à tout acheteur de l'album "édition 2016", se signalant auprès du groupe.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rolling Stone, no 18 de février 2010