Starshooter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Starshooter
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Punk rock[1], rock[2]
Années actives 19751982
Labels EMI, CBS Records
Composition du groupe
Anciens membres Kent Hutchinson
Jello
Mickey Snack
Phil Pressing

Starshooter est un groupe de rock à tendances punk français, originaire de Lyon, en Rhône-Alpes. Il est composé de Kent Hutchinson (guitare et chant), Jello (guitare), Mickey Snack (basse), et Phil Pressing (batterie).

Biographie[modifier | modifier le code]

La carrière du groupe commence aux environs de 1975 à Lyon dans un lycée local[3]. Une légende veut qu’ils aient débuté sous le nom de Scooters, groupe dont il existe une seule trace discographique : la reprise de Sweet Jane de The Velvet Underground sous le nom de Hygiène, sur la compilation Les 30 plus grands succès du punk du label Skydog. En fait ce titre est enregistré après le premier album, sous un autre nom pour de simples problèmes de contrat[3].

Après un certain nombre de concerts (premières parties de The Damned, Iggy Pop ou de Jacques Higelin par exemple[4]), le groupe signe chez EMI. En 1977, le premier 45 tours sort dans la foulée : Pin-Up Blonde / Quelle Crise, Baby. En 1978, la sortie de Get Baque / En chantier, leur deuxième 45 tours, fait des remous : le détournement du célèbre Get Back des Beatles est assez irrévérencieux et contrarie leur maison de disques, EMI, qui possède aussi les Beatles en catalogue. Du coup le disque est retiré de la vente au bout d'une semaine[5]. Malgré tout, Starshooter réussit à faire entrer Betsy Party en tête des charts d'Europe 1. Le groupe s'impose avec Téléphone comme un nouveau phénomène du rock français.

Le premier album, simplement intitulé Starshooter, sort en 1978 chez EMI, et est très bien accueilli. Il comprend Betsy Party, une version de Le Poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg. La plupart des morceaux durent moins de deux minutes. Get Baque, la reprise des Beatles qui est créditée en face 2, est barrée au dos de la pochette pour bien signifier qu'elle ne figure pas sur le disque lui-même.

Mode sort en 1979 avec le sous-titre : « Cette année la jeunesse sera intelligente et sexy ! ». Starshooter mêle au son punk des influences new-wave et disco. Cet album a du mal à trouver son public, bien que l'échec des albums soit à relativiser, toujours selon Jello. L'album Chez les autres sort en 1980 ; la pochette est signée Kiki Picasso et comprend les titres Machine à laver et Louis, Louis, Louis. Les ventes du disque sont décevantes et le départ de leur producteur Philippe Constantin les pousse à quitter EMI. Ils signent alors chez CBS Records et partent en Angleterre enregistrer un nouvel album avec le producteur Mike Glossop. Pas fatigué sort en novembre 1981 : c'est un album sombre qui ne reçoit pas le succès escompté. Une tournée baptisée Tora! Tora! Tora! en suit la sortie, tournée au cours de laquelle est enregistré le Live! qui sort en 2004.

Six mois après la sortie de Pas fatigué, Starshooter se sépare. Kent entame alors une riche carrière solo qui continue toujours. Il réalise aussi plusieurs bandes dessinées.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Album live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Pin-Up blonde / Quelle crise, Baby (EMI)
  • 1978 : Get Baque / En chantier (EMI)
  • 1978 : Betsy Party / Otage dollars (EMI)
  • 1979 : Betsy Party (face B d'un 45 tours promotionnel Coca-Cola, face A : Hygiaphone de Téléphone) (EMI)
  • 1979 : Ma vie c’est du cinéma / La Nouvelle vague (EMI)
  • 1979 : Loukoum Scandale / Fais pas gaffe (EMI)
  • 1980 : Toi, moi, nous / Partir à Zanzibar (EMI)
  • 1980 : Machine à laver / Louis, Louis, Louis (EMI)
  • 1981 : Quel bel avenir / Méfie-toi des avions (CBS)
  • 1981 : Papillon de nuit / Larguez l'étau (CBS)
  • 1982 : Léo Song / Pas du tout (CBS)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Éric Smets, CAMION BLANC: MOUVANCE PUNK 1976 - 1978 100 des meilleurs albums, Éditions du Camion blanc (ISBN 2357796243, lire en ligne).
  2. Nicolas Dupuy, Le rock Pour les Nuls, (ISBN 2754039279, lire en ligne), p. 272.
  3. a et b « Starshooter, une histoire du rock à Lyon », sur pichenettes.org, (consulté le 20 juin 2017).
  4. Eric Smets, Mouvance punk 1976-1978, 100 des meilleurs albums, Éditions du Camion blanc, 2014.
  5. « Encyclopédie du rock -Starshooter », sur Rock Made in France (consulté le 20 juin 2017).

Lien externe[modifier | modifier le code]