Eddy in London

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eddy in London chante 12 R n' R classics (titre complet), est le deuxième album studio d'Eddy Mitchell sorti en 1963.

Historique[modifier | modifier le code]

Le groupe ayant participé aux sessions d'enregistrement est le London All Stars de Big Jim Sullivan.


Réception[modifier | modifier le code]

Selon l'édition française du magazine Rolling Stone, cet album est le 44e meilleur album de rock français[1]. Il est également inclus dans l'ouvrage Philippe Manœuvre présente : Rock français, de Johnny à BB Brunes, 123 albums essentiels[2].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Durée
1. Te voici (Mean Woman Blues) 2:49
2. Bluejean Bop 2:35
3. Kansas City (Kansas City) 2:42
4. Comment vas-tu mentir ? (C'mon Everybody) 2:29
5. Belle Honey (Money Honey) 2:45
6. Ready Teddy 2:04
7. Jolie Miss Molly (Good Golly, Miss Molly) 3:00
8. Sentimentale (Baby I Don't Care (en)) Jerry Leiber, Mike Stoller - Michel Emer (adaptation) 1:58
9. C'est le soir (Rip it up) 2:20
10. L'oncle John (Long Tall Sally) 1:55
11. Peggy Sue 2:37
12. Jolie Mélodie (Cherished memories) 1:56

Titres bonus (réédition CD)[modifier | modifier le code]

Ces titres enregistrés durant les sessions de l'album Eddy in London, sont sortis, en 1963, uniquement en Super 45 tours (Barclay 70587)[3].

No Titre Auteur(s) Durée
13. Ma maîtresse d'école 2:14
14. Tu n'as rien de tout ça ((You're the) Devil in Disguise) 2:27
15. Rien non rien (Run Fool Run) 2:19

Musiciens[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

  • Bob Auger : Ingénieur du son
  • Jean Bouchety : Assistant musical

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rolling Stone, n°18 de février 2010
  2. Philippe Manœuvre, Philippe Manœuvre présente : Rock français, de Johnny à BB Brunes, 123 albums essentiels, Hoëbeke, octobre 2010 (ISBN 978-2-84230-353-2)
  3. Daniel Lesueur, L'argus Eddy Mitchell, discographie et cotations, 2004, Éditions Alternatives, p. 41.