Bijou (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bijou
Autre nom Bijou SVP
Pays d'origine Juvisy, Essonne, Drapeau de la France France
Genre musical Rock
Années actives 19751982, depuis 2004
Composition du groupe
Membres Philippe Dauga
Frantz Grimm
Franck Ballier

Bijou est un groupe de rock français, originaire de Juvisy, en Essonne. Composé de Vincent Palmer à la guitare, Philippe Dauga à la basse et Joël « Dynamite » Yann à la batterie, le groupe débute au milieu des années 1970. Il est augmenté d'un 4e membre non-musicien, Jean-William Thoury, parolier et manager du groupe (et également journaliste rock).

Biographie[modifier | modifier le code]

Bijou est formé en 1975 à Juvisy, en Essonne[1]. Il est assimilé au mouvement Mod (dans la lignée des Jam et des Who), mais aussi au nouveau rock français de l'époque avec Téléphone et Starshooter. Fort d'un succès d'estime auprès de la presse[2], Bijou peine à faire une vraie carrière mais reste un groupe qui a laissé une trace à l'instar des Dogs[1]. Bijou participe au premier festival du mouvement punk, à Mont-de-Marsan le 21 août 1976 ainsi qu'à sa seconde édition les 5 et 6 août 1977[3].

Serge Gainsbourg s'est produit avec eux sur scène (avec une reprise de sa chanson Les Papillons noirs) et cela a d'ailleurs amené le retour à la scène de celui-ci en 1979[4]. C'est aussi Gainsbourg qui écrivit pour Bijou le titre Betty Jane Rose (1978)[5]. Les titres les plus marquants de Bijou sont[6] : Danse avec moi, Allez comprendre, La vie c'est comme ça, La fille du père noël (reprise de la chanson de Jacques Dutronc), OK Carole, Sidonie, Décide-toi, Betty Jane Rose, les « ballades » (Le Kid, Jamais je ne t'oublierai) et un titre super efficace à la Ramones : Rock à la radio !. Le groupe apparaît dans une scène du film Je vous aime (1980) de Claude Berri, l'acteur Gérard Depardieu interprétant leur chanteur[7].

En 2004[1], Philippe Dauga reforme le groupe, un groupe qui reprend le répertoire, aspire à retrouver l'esprit, et se nomme Bijou SVP (« SVP » pour « Sans Vincent Palmer », mais avec Patrice Llaberia à la guitare et Franck Ballier à la batterie). Depuis , Jean-Paul Martinez les accompagne aux claviers[8]. En avril 2014, paraît Bijou : Vie, mort et résurrection d'un groupe passion de Jean-François Jacq, aux éditions L'Écarlate, la première biographie entièrement consacrée au groupe Bijou (préface : Laurent Chalumeau, 4e de couverture : Christian Eudeline, cahier central photos : Pierre Terrasson)[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Album live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Bijou, le rock à l'état pur - Rock made in France - Encyclopédie du Rock », sur Rock Made in France, (consulté le ).
  2. « Le groupe BIJOU dans le mag' Feeling en 1977, etc », sur www.steviedixon.com (consulté le )
  3. « Mont-de-Marsan fête ce samedi les 40 ans de son festival punk », sur France Bleu, (consulté le )
  4. « Bijou ou le groupe qui a remis Gainsbourg sur scène | A La Une Landes Mont-De-Marsan », sur sudouest.fr (consulté le ).
  5. « Bijou ou le groupe qui a remis Gainsbourg sur scène », sur SudOuest.fr (consulté le )
  6. « Un vrai Bijou de rock affuté », sur fouderock.com (consulté le )
  7. Vinyle, LP, Album Philips – 6313 123, sur la base Discogs.com.
  8. « Bijou entretient la flamme avec "Sans pitié", un album live pour un rock éternel », sur Franceinfo, (consulté le ).
  9. Hervé, « Actu | Bijou : vie, mort et resurrection d’un groupe passion », sur rockmadeinfrance.com, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Jacq, Bijou, Vie, mort et résurrection d'un groupe passion, présentation de Christian Eudeline, L'Écarlate/l'Harmattan, .

Liens externes[modifier | modifier le code]