Jacques Revaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Revaux
Nom de naissance Jacques Abel Jules Revaud
Naissance (76 ans)
Azay-sur-Cher (Indre-et-Loire)
Activité principale compositeur
Activités annexes chanteur
Genre musical chanson française, pop
Années actives années 1950 à aujourd'hui
Labels Tréma

Jacques Revaux, né le à Azay-sur-Cher (Indre-et-Loire), est un compositeur et chanteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Jacques Revaux commence sa carrière comme chanteur à la fin des années 1950 (il concourt, entre autres, au « Coq d'or » de la chanson française en 1958) et enregistre ses premiers disques au début des années 1960. On l'entend notamment dans les films de Jacques Demy où il double Jacques Perrin dans Les Demoiselles de Rochefort et Peau d'Âne, et il est la voix de Richard Berry dans Une chambre en ville.

Un record[modifier | modifier le code]

Jacques Revaux est connu surtout pour être le compositeur (avec Claude François, qui modifiera quelques notes du refrain) de Comme d'habitude, le plus important générateur de revenus annuels pour la SACEM, selon cette société. Avec un texte en anglais de Paul Anka, spécialement adapté pour Frank Sinatra, la musique de Jacques Revaux est devenue My Way, un succès planétaire. Le texte français initial concernait le vécu d'un couple malmené par la séparation des vies, familiales et professionnelles, de ses deux membres. L'adaptation en anglais devient la réflexion d'un homme qui, à l'orée de la mort, fait le bilan de sa vie et de la manière dont il l'a menée. Jacques Revaux a composé également deux autres titres pour Claude François : Olivier en 1970 et L'amour se meurt en 1972.

Collaborations[modifier | modifier le code]

Outre pour Claude François, Jacques Revaux a composé pour Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Eddy Mitchell, Sheila, Dalida, Hervé Vilard, Charles Aznavour et d'autres. Il est le fondateur du label Tréma.

Mais ses principales collaborations se firent avec Michel Sardou, pour lequel il composa la musique des chansons La Maladie d'amour, Les Vieux Mariés, Les Villes de solitude, Le France, Je vais t'aimer, La Java de Broadway, Les Lacs du Connemara[1], Être une femme, Chanteur de jazz, Musulmanes, Rouge, Vladimir Ilitch, Le Privilège, Salut

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • Ma vie en chansons (en collaboration avec Laurence Lorenzon). Ivry-sur-Seine : Ramsay, 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lors de l'enregistrement de ce titre, il dirigea l'Orchestre symphonique de Londres. Le morceau exigeait des cornemuses ; l'orchestre n'en comptant pas, ce fut un synthétiseur qui fut utilisé. On peut entendre Revaux marquer la mesure au début de l'enregistrement.
  2. Source : site officiel de l'UNAC.

Liens externes[modifier | modifier le code]