Hollywood (album de Johnny Hallyday)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'album de Johnny Hallyday. Pour l'album de Véronique Sanson, voir Hollywood.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hollywood (homonymie).
Hollywood

Album de Johnny Hallyday
Sortie
Enregistré du 23 au et du 3 novembre au
à Los Angeles aux studios Smoke Tree Studio, Record Plant Studio et Hollywood Sound Recorder
Genre Rock - Pop
Format LP
Producteur Eddie Vartan, Bob Margouleff (en)
Label Philips
Universal Music Group

Albums de Johnny Hallyday

Singles

  1. Le bon temps du rock and roll - Tout m'enchaîne
    Sortie : 21 février 1979

Hollywood est le 25e album studio de Johnny Hallyday, il est sorti le 30 janvier 1979.

Enregistré à Los Angeles, il est réalisé par Eddie Vartan et Bob Margouleff (en).

Historique[modifier | modifier le code]

Johnny Hallyday - Illustration de l'album Hollywood (recto)
Johnny Hallyday - Illustration de l'album Hollywood (verso)

Hollywood marque le retour de Johnny Hallyday aux États-Unis, pour ce qui est sa 5e étape d'un « voyage discographique » commencé en 1962-1963 à Nashville, précédent celles de Memphis et Nashville de 1975. Cette fois c'est à Los Angeles qu'il choisit de graver sa voix.

Ville du soleil et capitale du « 7e art », Hollywood écrit en grosses lettres sur une célèbre colline, c'est un peu comme « Abracadabra », comme « Il était une fois », cela invite aux rêves et à quelques désillusions aussi. À l'instar de cette pochette dessinée, où côté recto c'est grosse voiture, somptueuse villa, costume blanc, cravate et lunettes de soleil ; tandis que, « revers de la médaille », le verso révèle que l'illusion n'est qu'affaire de décors, d'apparences et de faux semblants.

Hollywood le disque, c'est la musique, le rythme, la voix qui l'emportent sur les paroles, à de rares exceptions prêts, elles ne sont pas l'essentiel ici. Une fois encore on chante l'amour, souvent brisés, rompus mais nullement vaincu, car on nous le chante à « tue-tête », tout vraiment « tout enchaîne à l'amour ».

L'essentiel des titres sont des morceaux rythmés, emplis de punch, de la voix tout en puissante d'Hallyday, tour à tour, entrainante, séduisante. Elle est mise au point et fidélité avec Le bon temps du rock and roll, dialogue de sourds avec Le cœur comme une montagne, pour se faire exercice de vérité avec Fais ce que je dis (pas ce que je fais).

Le bon temps du rock and roll, (reprise d'un titre de Bob Seger), est l'unique tube de l'album. Cette chanson va, aux fils des tournées et des spectacles, s'imposer comme un incontournable de Johnny Hallyday[1].

Sur Le cœur comme une montagne, Johnny se livre à un dialogue sourd et obstiné avec les Chœurs * :

«  [...] / Elle est folle tu le sais * / Je suis fous aussi / un jour elle partira * / je la suivrai tant pis / elle ne t'aime pas vraiment * / mais je l'aime pour deux / elle est trop belle pour toi * / mais qu'es-ce que ça fait / [...] / j'ai fait ce que j'ai pu, mais j'ai pour elle le cœur comme une montagne... »

Du même côté de la rivière est l'unique ballade de l'album[2], tandis que T'as le bonjour de l'amour, adaptation d'une chanson de Jimmy Cliff, flirte avec les rythmes reggae[3] ; Comme un voleur est une adaptation musclée d'un titre de Robert Palmer[4].

La chanson Fais ce que je dis (pas ce que je fais) est une authentique confession du chanteur ; l'exercice est rare et n'a guère comme précédent que le psychédélique et abscons Voyage au pays des vivants de 1969. Sans ambages, Johnny n'épargne aucun des travers d'Hallyday : l'alcool, la « clope » et même d'autres substances beaucoup moins avouables. Il se bouscule, s'engueule, se tourne en dérision et ne s'accorde aucune excuse, pas plus qu'il ne cherche à se justifier. Chanson vérité, sans ambiguïté qui n'a qu'un but, dénoncé, mettre en garde[5] :

«  [...] / De verres en bouteilles, de nuits blanches sans sommeil / [...] / Ces pilules de toutes les couleurs et la poudre magique, Te font nager dans un bonheur un peu chimique / [...] / Fais ce que je dis, pas ce que je fais [...] / si tu fais comme moi, tu es fou. »

(paroles Michel Mallory, extraits)

En 1981, Johnny Hallyday ira plus loin encore avec Lady Divine (voir l'album En pièces détachées).

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

Référence originale : 33 tours Philips 9101216

Singles extraits de l'album :

45 Tours : Le bon temps du Rock and Roll - Tout m'enchaîne / sortie le 21 février / Référence : 6172203.

45 Tours Hors-commerce : Le bon temps du Rock and Roll - Dommage / sortie le 27 février / Référence : 6172215

Hollywood, après Rêve et amour (1968) et Hamlet (1976) est la 3e pochette dessinée d'un album de Johnny Hallyday. Elle est réalisée par Patrice Larue[6].

La chanson Le bon temps du rock and roll est d'abord repérée par Sylvie Vartan. La faisant sienne, Johnny lui « coupa l'herbe sous le pied » (peut-être se souvient-il que), quelques années auparavant, son épouse lui « grilla la politesse » avec le titre Par amour par pitié initialement écrite pour lui[7].

Après l'album Solitudes à deux, Eddie Vartan est pour la deuxième fois à la réalisation d'un album de Johnny Hallyday.

Nota : Véronique Sanson en 1977, sort un album également nommé Hollywood.

Rééditions[modifier | modifier le code]

En 2000, l'opus est réédité en CD : référence 546 979-2

L'album est Réédité en vinyle et CD en 2014 :

  • Double LP : référence Universal 379443-9 / 11 titres dont l'inédit Elle est vraiment dingue.
  • Coffret double CD et DVD : référence Universal 379443-8 :

Le CD1 présente l'album en version originale avec en bonus cinq titres parus en 1979 : Qu'est-ce que tu croyais, C'est mieux ainsi, Toujours là, La fin du voyage, Ma gueule
Le CD2 propose une version remixée de l'album avec les titres en « prises complètes » (d'une durée plus longue donc), ainsi qu'un titre inédit issue des sessions d'enregistrements de l'opus et une version alternative de C'est mieux ainsi (chanson parut en 45 tours en juin 1979[8]).
Le DVD (inédit dans cette version) propose le spectacle joué en 1979 au Pavillon de Paris et diffusé sur TF1 en deux soirées à l'époque.

Titres[modifier | modifier le code]

Album original

10 titres
No TitreParolesMusique Durée
1. Le bon temps du rock and roll (Old Time Rock and Roll)Michel Mallory (adaptation)George Jackson, Thomas Earl Jones III 3 min 09 s
2. Tout m'enchaîne (Cryin'Shame)Michel Mallory (adaptation)Steve Beckmeier, Steve Berlin 3 min 34 s
3. Tu n'es pas la seule fille au monde (You Are Only One I Ever Needer)Michel Mallory (adaptation)Robbie Patton 3 min 09 s
4. Le cœur comme une montagne (Isn't It Time (The Babys song) (en))Michel Mallory (adaptation)Ray Kennedy (en), Jack Conrad 3 min 18 s
5. Ce que tu as fait de moiMichel MalloryEddie Vartan, Michel Mallory 4 min 12 s
6. Fais ce que je dis (pas ce que je fais)Michel MalloryFrankie Miller (en) 4 min 14 s
7. Dommage (I Need You So Blady)Michel Mallory (adaptation)Steve Beckmeier, Fred Beckmeier 4 min 14 s
8. Comme un voleur (You're Gonna Get What's Coming)Michel Mallory (adaptation)Robert Palmer 3 min 44 s
9. Du même côté de la rivièreDidier BarbelivienDidier Barbelivien 2 min 56 s
10. T'as le bonjour de l'amour (You Can Get It If You Really Want (en))Michel Mallory (adaptation)Jimmy Cliff 4 min 44 s

Hollywood 2014 : versions "prises complètes", version alternative, titre inédit

12 titres
No TitreParolesMusique Durée
1. Le bon temps du rock and roll (prise complète)
(Old Time Rock and Roll)
3 min 55 s
2. Tout m'enchaîne (prise complète)
(Cryin'Shame)
4 min 45 s
3. Tu n'es pas la seule fille au monde (prise complète)
(You Are Only One I Ever Needer)
3 min 53 s
4. Le cœur comme une montagne (prise complète)
(Isn't It Time)
4 min 42 s
5. Ce que tu as fait de moi (prise complète) 4 min 51 s
6. Fais ce que je dis (pas ce que je fais) (prise complète) 4 min 59 s
7. Dommage (prise complète)
(I Need You So Blady)
4 min 43 s
8. Comme un voleur (prise complète)
(You're Gonna Get What's Coming)
4 min 44 s
9. Du même côté de la rivière (prise complète) 3 min 09 s
10. T'as le bonjour de l'amour (prise complète)
(You Can Get It If You Really Want)
6 min 35 s
11. Elle est vraiment dingue (titre inédit)Michel MalloryEddie Vartan 4 min 45 s
12. C'est mieux ainsi (version alternative)Pascal LefebvreFranck Langolff 4 min 08 s

Musiciens[modifier | modifier le code]

  • Batteries : James Gadson
  • Basse : Reggie McBride - Chuck Rainey
  • Guitares : Steve Beckmeier - Greg Poree - David T. Walker
  • Guitare solo : Steve Beckmeier - Scott Galbraith
  • Claviers : William "Smitty" Smith - Gregg Phillenganes
  • Synthétiseur : Lance Oong
  • Percussions : Paulinho Da Costa
  • Solo Saxophone : Ernie Watts
  • Prise de son et mixage : Bob Margouleff (en) / assisté par Howard Siegel.
  • Arrangements : Charles Veal.

Les bases rythmiques ont été enregistrées à Hollywood Sound Recorders, les re-recordings ont été faits à Record Plant, les mixages à Smoke-Tree Studio.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Brieu, livret de la réédition de l'album en 2014, référence Mercury Universal 379 443-8, page 4, citation : « Reprise d'une création de Bob Seeger, Le bon temps du rock'n'roll [...], sera un hit, puis un standard et enfin un incontournable de l'univers Hallyday, à la manière de Que je t'aime, Gabrielle ou La musique que j'aime. »
  2. Jean-François Brieu, livret de la réédition de l'album en 2014, référence Mercury Universal 379 443-8, page 4, citation : « Le disque est souple mais âpre, ne se calmant que le temps d'une plage nommée Du même côté de la rivière. »
  3. Jean-William Thoury, Johnny en chansons - Dictionnaire des chansons de Johnny Hallyday, 2002, Éditions Semic Music, page 309, citation : « Pour clore son album, il s'offre une incartade reggae en reprenant le classique de Jimmy Cliff. »
  4. Jean-François Brieu, livret de la réédition de l'album en 2014, référence Mercury Universal 379 443-8, page 9, citation : « Le reste du disque est sidérant de vitalité. Il brutalise une œuvre de Robert Palmer... »
  5. Jean-François Brieu, livret de la réédition de l'album en 2014, référence Mercury Universal 379 443-8, page 9, citation : « Dans cet album qui lui tend une sorte de miroir, Johnny se confie avac une sincérité désarmante (Fais ce que je dis, pas ce que je fais), conseil peut-être, à un fils... »
  6. Jean-François Brieu, livret de la réédition de l'album en 2014, référence Mercury Universal 379 443-8, page 10.
  7. Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday, discographie mondiale et cotations, Éditions Alternatives, 2003.
  8. http://www.hallyday.com/Son/Disco/disco79.html / consulté le 18 avril 2018.