Je te veux (chanson de Johnny Hallyday)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Je te veux.
Je te veux

Single de Johnny Hallyday
extrait de l'album Rivière... ouvre ton lit
Sortie 1969
Enregistré studio Olympic Sound (Londres)
Durée 3:36
Genre rock
Format 33 tours - 45 tours
Auteur Long Chris
Compositeur Mick Jones - Tommy Brown
Producteur Lee Hallyday
Label Philips

Singles de Johnny Hallyday

Je te veux est une chanson emblématique de Johnny Hallyday, sortie en 1969. Extraite de l'album Rivière... ouvre ton lit, Je te veux est composée par Mick Jones et Tommy Brown, les paroles sont de Long Chris.

Historique[modifier | modifier le code]

Je te veux commence par ces vers empruntés au Comte de Lautréamont :

« Je suis le fils de l'homme et de la femme, ça m'étonne je croyais être davantage »

Extrait du Chant premier de Les Chants de Maldoror « Je suis le fils de l'homme et de la femme, d'après ce qu'on m'a dit. Ça m'étonne... je croyais être d'avantage ! »[1] ; Le parolier Long Chris revendique l'influence de l'œuvre sur l'écriture de la chanson : « [...] découvrant le précurseur en matière surréaliste : Isidore Ducasse, Comte de Lautréamont, son Maldoror est vite devenu mon livre de chevet. [...] Le texte de Je te veux est largement inspiré de Lautréamont[2]... »

Sur un rythme Blues rock, dominé par les guitares, Johnny Hallyday livre un texte sensuel, provoquant, bousculant volontairement les tabous[3], il n'hésite pas à évoquer les menstrues : « Ton sang, tes larmes, ne me dégoute pas, je n'ai pas de larmes, je n'ai pas de sang, je n'ai qu'un amour qui ne s'arrête pas, je suis allongé sur mon lit je t'attends, car je te veux [...] »

(paroles Long Chris)

Je te veux est inscrite au répertoire du chanteur pour son spectacle au Palais des sports de Paris au printemps 1969 (et la tournée qui suivra 1969-1970), dans une version plus longue (plus de 6 minutes, contre 3 minutes 36 pour la version studio), plus érotique encore, modifiant les paroles, il improvise sur le refrain : « [...] Je veux te faire l'amour, je vais m'allonger sur ton corps, je vais te faire l'amour, de tout mon corps, car je te veux, je te veux [...] »
Johnny Hallyday n'a depuis plus inscrit le titre à son tour de chant.

À la même période, Johnny Hallyday connait sur les ondes un succès considérable avec Que je t'aime écrite par Gilles Thibaut sur un thème identique, mais plus imagé : « Quand mon corps sur ton corps, lourd comme un cheval mort, ne sait pas, ne sait plus si il existe encore, [...], Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime ».

Long Chris envisagea, dans la seconde moitié des années 1970, d'écrire un album pour Johnny Hallyday sur des textes de Lautréamont, mais le succès mitigé de son opéra-rock Hamlet (en 1976), le fit renoncer[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

1969 :

La même année, Johnny Hallyday enregistre une version italienne du titre : Io ti voglio

Discographie live :

Réception[modifier | modifier le code]

Le 45 tours Rivière... ouvre ton lit - Je te veux s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires en France[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Comte de Lautréamont Isidore Ducasse, Les chants de Maldoror - Poésies - Lettres, édition José Corti, 2008.
  2. Long Chris, Johnny À la cour du roi, p. 141-142, Édition Filipacchi, 1987.
  3. Long Chris, Johnny À la cour du roi, Édition Filipacchi, 1987, p. 141-142, citation : « Nous sommes loin du Petit bikini et de Da dou ron ron. Mais chaque fois qu'il s'agit de choquer, Johnny est ravi. Il va enregistrer quelques titres de ce genre, beaucoup par goût, j'en suis sûr, que par malice. »
  4. Long Chris, Johnny À la cour du roi, Édition Filipacchi, 1987, p. 146, citation : « Hamlet me donne l'idée de travailler sur douze chansons d'après Les chants de Maldoror, [...], mais Hamlet est timidement accueilli et Maldoror est resté dans le tiroir. »
  5. Ventes de 1969

Voir aussi[modifier | modifier le code]