Rock'n'roll man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rock'n'roll man

Chanson de Johnny Hallyday
extrait de l'album Rock 'n' Slow
Face B Nadine
Sortie
Enregistré studio B 92
Boulogne-Billancourt
Durée 4:11
Genre rock
Format 45 tours promotionnel - 33 tours
Auteur Michel Mallory
Compositeur Tommy Brown
Producteur Jean Renard
Label Philips

Singles de Johnny Hallyday

Rock'n'roll man

Chanson de Sylvie Vartan
extrait de l'album Shang shang a lang
Sortie 1974
Durée 4:15
Genre country rock
Format 33 tours
Compositeur Tommy Brown
Producteur Jean Renard
Label RCA Records

Rock'n'roll man, écrite par Tommy Brown, est une chanson interprétée par Sylvie Vartan et Johnny Hallyday en 1974.

Présente sur l'album Shang shang a lang, Sylvie Vartan l'enregistre en anglais. La version de Johnny Hallyday, sur des paroles françaises de Michel Mallory, ouvre l'album Rock'n'Slow.

Vibrant hommage à Elvis Presley, le titre devient un classique du chanteur, qui l'inscrit régulièrement à son tour de chant. La chanson de Sylvie Vartan est restée plus confidentielle.

Le compositeur Tommy Brown enregistre également Rock'n'roll man dans sa version anglaise, en 1975, sur l'album sobrement intitulé Tommy Brown.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'hommage de Johnny Hallyday à son idole Elvis Presley, par qui tout a commencé. Celui qu'on surnomme « The King » est à l'origine de la vocation artistique du chanteur ; Par lui, il découvre le rock 'n' roll, dans les années 1950, par hasard, au cinéma, avec le film Amour frénétique dont Presley est la vedette. L'adolescent croit y voir un western et assiste à un drame musical. À l'écran la vedette masculine chante... Il en sort quelque peu déçu, mais quand même intrigué par la réaction de quelques jeunes spectatrices qui se trémoussent sur leurs fauteuils à chaque fois qu'Elvis « pousse la chansonnette », il y retourne le lendemain. C'est la révélation, sept chansons[N 1] interprétés par Elvis Presley, dont la ballade Loving You, vont décider de son destin : il sera chanteur de rock 'n' roll[1] »...

Johnny Hallyday n'a jamais fait secret de l'admiration portée à Elvis Presley, de l'influence qu'il a eue sur lui, n'a rien renié, ni oublié et le chante :

« Il est entré sur la scène de ma vie [...] / Je n'étais qu'un enfant, mais alors j'ai compris l'envie qui dormait dans mon cœur / J'étais un rock'n'roll man [...] / Je le savais, je le sentais [...] / On l'appelait le King of rock'n'roll [...] / Quand il chantait la foule criait son nom [...] / Je l'admirais ce rock'n'roll man [...] / Il m'a donné l'envie d'être ce que je suis et puis l'amour du rock'n'roll / J'ai chanté ses chansons [...] / Et c'est sa vie et c'est ma vie de rock'n'roll man...  »

(paroles Michel Mallory)

En 1974, Johnny Hallyday traverse en moto la vallée de la mort[2]. L'occasion (ce sera l'unique fois), lui est donnée de voir Elvis Presley sur scène à Reno[3]. La silhouette du king n'est plus tout à fait la même, il bouge moins lors de ses prestations, mais la voix demeure[4]. Cette année, avec l'album (à paraitre) Rock'n'Slow, marque également un retour au rock 'n' roll (un premier opus, qui avec les suivants Rock à Memphis et La terre promise deviendra son « triptyque rock »). Rock'n'roll man ouvre l'album sur lequel il chante outre Elvis, d'autres figures emblématiques du genre, Chuck Berry et Eddie Cochran.

Rock'n'roll man compte parmi les classiques de Johnny Hallyday, qui reprend le titre régulièrement sur scène. Notamment en 1996, lors de Son récital à Las Vegas où il multiplie les reprises et les références à Elvis[5] ; ou encore en 1998, où sur la scène du stade de France, apparait le visage d'Elvis Presley sur un écran géant.

Lorsque, le , meurt à 42 ans Elvis Presley, le lendemain, en concert à Agde[6], Johnny Hallyday modifie son spectacle et en hommage, lui consacre l'intégralité de son tour de chant en reprenant ses chansons[7].

À l'annonce de la mort d'Elvis Presley, Johnny Hallyday déclare :

« C'est toute ma jeunesse qui meurt aujourd'hui. Je n'ai aucune honte, encore maintenant, à avouer m'être inspiré de lui. Le génie spontané n'existe pas. On s'inspire, puis on peut améliorer[8] . »

Discographie[modifier | modifier le code]

Johnny Hallyday : 1974 :

Discographie live :

Sylvie Vartan :

Tommy Brown :

1975 :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Titres chantés par Elvis Presley dans le film Amour frénétique : Mean Woman Blues ; Teddy Bear ; Loving You ; Got A Lot O' Livin' To Do ; Lonesome Cowboy ; Hot Dog ; (Lt's Have A) Party.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Johnny raconte Hallyday, Filipacchi édition n°1, 1979, pages 49, 50, Johnny Hallyday citation : « Un petit cinoche [...] affichait Amour frénétique [...], ce titre ne disait pas grand-chose du genre de film qui passait là. L'affiche représentait un cow-boy, ce devait donc être un western. [...] Il ne devait pas y avoir plus de quinze spectateurs, dont un groupe de trois ou quatre filles surexcitées [...], tandis que sur l'écran un jeune chanteur brun agitait les jambes, les épaules, les hanches [...] c'était Elvis Presley. À la fin de la séance, je sors très déçu. Et puis ça me travaille. [...] Le lendemain, je retourne au même cinéma. Demie salle, cette fois et encore plus de filles en pâmoison. Je reste pendant trois séances et c'est le choc, le flash, la certitude aveuglante : je suis fait pour le rock and roll !
  2. Jean-François Brieu, Johnny une passion française, 2010, éditions du Layeur, p.94.
  3. Johnny Hallyday mille et... une vie, Rémy Bouet, 2002, Sala éditions, page 84.
  4. Johnny story, François Jouffa, 1979, p.122, citation Johnny Hallyday : « J'ai été très impressionné, lorsqu'il est rentré sur scène. Par la suite, j'ai été quelque peu déçu. Il a grossi et ne bouge plus beaucoup. Pourtant, il a toujours une voix super et son show reste à voir. Évidemment, j'aurai préféré assister à un de ses concerts en 1956. »
  5. Rémi Bouet, Hallyday Exister c'est insister..., édition Limited Access, 2012, p. 57.
  6. http://www.hallyday.com/Son/Tournee/1977.html / consulté le 11 juin 2016.
  7. Johnny Hallyday mille et... une vie, Rémy Bouet, 2002, Sala éditions, pages 91, 93.
  8. Johnny story, François Jouffa, 1979, pages 129, 130.
  9. http://www.hallyday.com/Son/Disco/disco74pr.html / consulté le 2 novembre 2019.
  10. https://www.hallyday.com/Son/Disco/1974/1974lp6325170.html / consulté le 2 novembre 2019.
  11. http://www.sylvie-vartan.com/vartand2.html / consulté le 2 novembre 2019.
  12. https://www.discogs.com/fr/Tommy-Brown-Rockn-Roll-Man-Version-Originale/release/4030716 / consulté le 2 novembre 2019.
  13. https://www.discogs.com/fr/Tommy-Brown-Tommy-Brown/release/6692049 / consulté le 2 novembre 2019.