Lucille (chanson de Little Richard)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucille.

Lucille est une chanson de Richard Penniman, mieux connu sous son pseudonyme Little Richard, parue en single en 1957.

Histoire[modifier | modifier le code]

Composée par Richard et Albert Collins, c'est, avec Tutti Frutti et Long Tall Sally, l'un des titres les plus connus de Little Richard.

Réception[modifier | modifier le code]

À sa sortie, la chanson s'est classée en 21e position aux États-Unis, et en 10e dans les charts britanniques.

Reprises et adaptations[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

Lucille a été reprise sur scène et sur disque par de nombreux artistes, dont les Beatles sur leurs disques posthumes Live at the BBC et On Air - Live at the BBC Volume 2.

Autres reprises : AC/DC, Status Quo, Wings, The Doors, Sha Na Na, Mud, The Hollies, The Animals, Paul McCartney, Van Halen, Waylon Jennings, Johnny Winter, The Flying Burrito Brothers, Peter & Gordon, Queen, Deep Purple, the Ian Gillan Band, Sweet, The Everly Brothers, Little Bob Story, Bill Haley & His Comets, Otis Redding, The Sonics, John Entwistle of The Who, Kevin Coyne, The Didjits,docZ and the bedos

Adaptation[modifier | modifier le code]

En 1964, sur l'album Johnny, reviens ! Les Rocks les plus terribles, Johnny Hallyday donne une version française du titre. En 1967, il reprend Lucille en version originale (albums Johnny au Palais des sports, Live Grenoble 1968).

Postérité[modifier | modifier le code]

En 1982, Eddy Mitchell dans une chanson au titre éponyme écrite par Michel Jonasz, évoque le standard de Little Richard (album Le Cimetière des éléphants) :

«  j'me rappel qu'il y avait dans la ville une fille qui s'appelait Lucille, un vieux rock portait son nom [...] Quelquefois j'allais chanter pour du flouze, cette fameuse Lucille ce fameux blues... »

L'auteur-compositeur-interprète Michel Jonasz enregistre sa propre version de cette création originale, en 1983 (album Tristesse).

Notes et références[modifier | modifier le code]