Marquis de Sade (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marquis de Sade.
Marquis de Sade
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical New wave, cold wave
Années actives 19771981, 2017
Labels EMI, Terrapin
Composition du groupe
Anciens membres Philippe Pascal
Frank Darcel
Thierry Alexandre
Éric Morinière
Frédéric Renaud
Christian Dargelos
Sergeï Papail
Pierre Thomas
Anzia

Marquis de Sade est un groupe de rock français, originaire de Rennes, en Ille-et-Vilaine. Actif entre 1977 et 1981, il est formé par Franck Darcel , Pierre Thomas et Christian Dargelos. Il se scinde ensuite entre les groupes Octobre et Marc Seberg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de l'association de trois membres du groupe Rats d'égouts (Christian Dargelos, Pierre Thomas et Frank Darcel) et de deux membres de Penthotal Lethaly (Philippe Pascal, Anzia), Marquis de Sade est l'un des groupes les plus représentatifs de ce qui s'appellera la scène rock rennaise à partir de 1979. Ce courant musical du rock français répondait à la new wave anglaise dans un style où se mélangeaient aussi bien les influences du Velvet Underground, de la trilogie berlinoise de David Bowie (les albums Low, Heroes, Lodger), des vigoureux concerts des Stranglers (les albums Raven, No More Heroes), mais également du funk blanc des Talking Heads. Les autres meneurs de cette scène rennaise étaient Kalashnikov, Tohu Bohu, Ubik, Sax Pustuls, Niagara, Étienne Daho et d'autres, leur dénominateur commun étant le duo de saxophonistes Daniel Paboeuf et Philippe Herpin, qui participaient sur quasiment chacun des albums de ces groupes, y compris bien sûr de Marquis de Sade. Le festival des Rencontres Trans Musicales de Rennes est l'héritier de cette scène depuis sa première édition en 1979[1].

Au-delà de la fusion musicale qui a donné naissance à cette scène rennaise, le style de Marquis de Sade était celui d'un rock adulte, volontiers sombre et dépressif. Les paroles des chansons étaient en français ou en anglais avec quelques traits d'allemand. Ces chansons abordent des thèmes « européens », durs, complètement dénués d'humour et parfois un peu prétentieux : drogues, maladies, soumission, violence, endoctrinement, camps de travail, apocalypse. Très soutenu par le magazine branché Actuel, Marquis de Sade a posé en couverture avec la légende : « Les jeunes gens modernes aiment leurs mamans »[2],[3].

La carrière de Marquis de Sade est brève puisqu'ils n'ont sorti que deux albums. Le premier, Dantzig Twist (1979), contient les classiques Conrad Veidt, Set in Motion Memories et Walls. Le son brut, très marqué post-punk, fait ensuite place sur Rue de Siam (1980) à une production plus sophistiquée et un mélange d'influences new wave et funk. Le groupe n'a malheureusement connu qu'un succès public limité et seul le public « branché » le soutenait. De nombreux changements de personnel ont émaillé la carrière pourtant brève du groupe. En 1989 ces deux premiers albums sont réédité par Barclay Records avec single (Rythmiques + inédit Die).

En 1981, des différends d'ordre artistique entre le guitariste Franck Darcel et le chanteur Philippe Pascal font éclater le groupe, le premier fondant Octobre, le second Marc Seberg. L'écoute des albums de ces deux groupes rend perplexe sur les différends artistiques des deux leaders, car le style de Marquis de Sade s'y retrouve quasiment à l'identique. Marc Seberg continue jusqu'en 1990, et sort plusieurs albums, Philippe Pascal continuant ensuite sa carrière au sein de diverses formations. Octobre ne survit que deux ans, sortant deux albums, Next Year in Asia (en fait un EP six titres) et Paolino Parc, jamais réédités en CD. Plusieurs membres d'Octobre forment le groupe Senso, dont le bassiste était Pascal Obispo.

Avec du recul, Marquis de Sade apparaît comme un groupe culte qui a laissé une influence profonde dans le rock français des années 1980 et au-delà.

Le décès en 2013 du guitariste Frédéric Renaud met un terme au projet d'une reformation du groupe prévue lors des Transmusicales[4]. Pour un concert unique, le groupe composé de Philippe Pascal, Frank Darcel, Thierry Alexandre et Eric Morinière se produit le pour fêter ses 40 ans[5],[6].

Membres[modifier | modifier le code]

Derniers membres[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Christian Dargelos - chant, basse (1977-1978)
  • Sergeï Papail - basse (1978-1979)
  • Pierre Thomas - batterie (1977-1978)
  • Anzia - guitares

Invités[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christophe Conte, « La Bretagne, une terre de rock: Frank Darcel, ancien de Marquis De Sade, raconte », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 5 janvier 2011).
  2. Nathalie Troquereau, « DES JEUNES GENS MÖDERNES - 34 après, toujours actuels », sur gonzai.com (consulté le 6 février 2018).
  3. « Marquis de Sade : "S'il faut sourire pour faire carrière, non merci" », sur Green Room (consulté le 6 février 2018).
  4. « Etienne Daho. La sortie du nouvel album décalée après des pépins de santé », sur Magic, .
  5. Albert Zennou, « Frank Darcel, l'âme du Marquis de Sade », sur Le Figaro, encart « Le Figaro et vous », , p. 44.
  6. « Marquis de Sade se reforme pour un concert à Rennes », sur ouest-france.fr (consulté le 28 décembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Article sur eurock.blogs.liberation.fr