Lorada (villa)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laura et David.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'album studio et la tournée de Johnny Hallyday, voir Lorada et Lorada Tour.

Lorada
Image illustrative de l’article Lorada (villa)
Vue aérienne.
Période ou style Hacienda mexicaine néo-provençale
Type villa
Architecte Alain et Roland Morisse, Claude Chauvin
Début construction 1989
Fin construction 1990
Propriétaire initial Johnny Hallyday
Destination initiale villa de villégiature
Coordonnées 43° 12′ 50″ nord, 6° 38′ 10″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Commune Ramatuelle

Géolocalisation sur la carte : Var

(Voir situation sur carte : Var)
Lorada

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Lorada

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lorada

La Lorada est une villa de 710 m2 de style hacienda mexicaine néo-provençale, de la presqu'île de Saint-Tropez, à Ramatuelle près de Saint-Tropez, dans le Var en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Construite pour Johnny Hallyday en 1989, elle est baptisée par contraction du prénom de ses deux enfants Laura Smet et David Hallyday[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Johnny Hallyday au bord de la piscine de sa villa, dans les années 1990.

Grand adepte de fêtes et de nuits tropéziennes, Johnny Hallyday se fait construire en 1989 cette villa de star de ses rêves, de 710 m2[2] de surface habitable sur deux étages, sur les hauts du quartier de l’Oumède de la presqu'île de Saint-Tropez à Ramatuelle, avec vue panoramique sur les plages de Pampelonne, proche entre autre de celles de ses amis Eddie Barclay, Eddy Mitchell, France Gall et Michel Berger, et de La Madrague de Brigitte Bardot... Elle est terminée pour son mariage de star du 9 juillet 1990 avec Adeline Blondiau.

De style hacienda mexicaine néo-provençale, elle est conçue par les architectes Alain et Roland Morisse (père et fils), et par l’architecte d’intérieur Claude Chauvin, avec patios de cactées, fontaine centrale rehaussée de papyrus et de nénuphars, piscine de 500 m3 avec lagons, cascade artificielle, bar, plages immergées, criques, îles plantées de palmiers, jacuzzi décoré d’un aigle royal en mosaïque, hammam, immenses salles de sport et de musculation, nombreuses terrasses et dépendances, le tout décoré par de nombreux souvenirs de sa vie et de ses voyages, en particulier sur la mythique Route 66 dans l’Ouest américain...

La propriété s'étend sur un parc de deux hectares, dessiné par le paysagiste Raymond Eberweis, avec vignoble et oliveraie (producteurs de vin et d’huile d'olive du domaine), pinède, lauriers roses, pittosporums, jardin potager, boulodrome recouvert de végétation, tennis, héliport...

En 1995, Hallyday y enregistre une partie de son 39e album, Lorada, produit par Jean-Jacques Goldman, et baptise sa tournée Lorada Tour (1995-1996).

En 2000, à la suite d'importants conflits financiers avec sa maison de disque Universal Music Group[3], il est obligé de vendre à regret sa villa[2] avec sa maison de la villa Molitor à Paris, avant de se faire reconstruire plus tard, en 2008, sa villa Jade de Saint-Barthélemy (Antilles françaises), dans la mer des Caraïbes[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Lorada sur 20minutes.fr.
  2. a et b « Var : La Lorada, villa de Ramatuelle à problèmes de Johnny Hallyday », france3-regions,‎ (lire en ligne, consulté le 6 décembre 2017).
  3. Voir sur mysweetimmo.com.
  4. « Villa de Johnny à Saint Barth » sur lepoint.fr.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]