Kat Onoma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kat Onoma
Pays d'origine Strasbourg, Bas-Rhin, Drapeau de la France France
Genre musical Rock, jazz, musique expérimentale
Années actives 19802004
Labels FNAC Music Production, Chrysalis (EMI)
Composition du groupe
Anciens membres Rodolphe Burger
Philippe Poirier
Guy Bickel
Pascal Benoit
Pierre Keiline

Kat Onoma est un groupe de musique expérimentale français, originaire de Strasbourg, dans le Bas-Rhin. Actif entre 1980 et 2004, le groupe mêlait rock et jazz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe se forme en 1980 à Strasbourg sous le nom de Dernière Bande, quand Rodolphe Burger et Pascal Benoit, deux amis d'enfance, rejoignent Philippe Poirier et Guy Bickel[1]. Ensemble, ils écument les scènes alsacienne pendant 5 ans. En 1986, lorsque la formation est complétée par Pierre Keyline, le groupe prend le nom de Kat Onoma, qui signifie en grec « comme son nom l'indique »[1]. Ils enregistrent alors un premier EP 4 titres à Bruxelles[2]. Leur premier album Cupid, sorti en 1988, reçoit un très bon accueil de la critique[2]. Après Stock Phrases en 1990, le 3e album, Billy the Kid, sorti en 1993, est un hommage au poète américain Jack Spicer[3]. Toujours accueilli favorablement par la presse, le groupe vend pourtant peu de disques[2]. Qui plus est, ils ont une étiquette de groupe intellectuel, d'ailleurs assumée par le chanteur, ancien prof de philo[4].

Pour la sortie de Far from the Pictures en 1995, Kat Onoma se produit à l'Olympia et dans les festivals[1]. Ils reçoivent le Bus d'Acier du « meilleur groupe rock » l'année suivante, et en profitent pour sortir un album live[1]. En 1998, Rodolphe Burger sort son second album solo tandis que Pascal Benoit et Philippe Poirier proposent Qui donne les coups. Le nouveau disque du groupe, simplement intitulé Kat Onoma, paraît en 2001. Après une dernière tournée, les musiciens du groupe se quittent à nouveau. Leur séparation officielle est annoncée en 2004[1].

La musique de Kat Onoma, entre rock 'n' roll, post-punk et climats obsédants, est particulièrement influencée par le Velvet Underground, mais aussi les Troggs, Leonard Cohen[5] ou John Coltrane[6]. Elle repose sur des ambiances généralement sombres et lancinantes dominées par la voix grave et la guitare reconnaissable de Rodolphe Burger, accompagnées de cuivres — la trompette de Guy « Bix » Bickel et le saxophone de Philippe Poirier, également guitariste —, de la basse de Pierre Keyline et de la batterie de Pascal Benoit. Les textes du groupe sont dus, pour la plupart, à des amis écrivains tels que Pierre Alferi et Olivier Cadiot[5], mais il arrive à Kat Onoma de mettre en musique des textes de William Shakespeare, Samuel Beckett ou Jack Spicer, entre autres. Ce parti-pris musical, parfois jugé élitiste par la presse spécialisée[5], a certes valu à Kat Onoma certaines excellentes critiques mais ne lui a guère permis de récolter les suffrages du grand public[5].

Le trompettiste Guy « Bix » Bickel meurt le [7]. L'année suivante, en 2015, Rodolphe Burger et Philippe Poirier sortent un album de reprises du groupe, Play Kat Onoma, en hommage à Jack Spicer[8].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Live à Colmar (2 et )
  • 1997 : Happy Birthday Public
  • 2002 : Live à la Chapelle

EP[modifier | modifier le code]

  • 1992 : The Radio - Remix (remix : Arthur Baker - production exécutive : Philippe Poustis)
  • 2001 : Family Dingo and More...

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2004 : All the Best from Kat Onoma

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Kat Onoma », sur rockmadeinfrance.com, (consulté le )
  2. a b et c Dominique Grandfils, Anthologie du rock français de 1956 à 2017, Camion Blanc, (ISBN 978-2-35779-927-1, lire en ligne)
  3. Hugues Le Tanneur, « Musique. Rodolphe Burger et Philippe Poirier revisitent Kat Onoma », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. Hubert Allin, Petit dico Noir Désir, Éditions du Rocher, (ISBN 978-2-26800-457-0, lire en ligne)
  5. a b c et d « Biographie de Kat Onoma », sur lefigaro.fr (consulté le )
  6. Marc Besse, « Kat Onoma », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne)
  7. « Nécrologie: décès du trompettiste de Kat Onoma », sur francetvinfo.fr, (consulté le )
  8. « Rodolphe Burger, pour l'album "Play Kat Onoma" », sur francemusique.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]