Entre violence et violon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Entre violence et violon

Album de Johnny Hallyday
Sortie
Enregistré mars – juillet 1983
Drapeau : États-Unis Sound Emporium Studio, Nashville
Durée 42:46
Genre rock, ballade
Producteur Pierre Billon
Label Philips

Albums de Johnny Hallyday

Singles

  1. Pour ceux qui s'aiment
    Sortie : 6 juin 1983
  2. L'amour violent
    Sortie : 23 septembre 1983
  3. Signes extérieurs de richesse
    Sortie : 24 octobre 1983

Entre violence et violon est le 31e album studio de Johnny Hallyday, sorti le .

L'album est réalisé par Pierre Billon.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce disque marque le retour de Johnny Hallyday en studio à Nashville. En 1975, déjà, il y grave un album de country rock, La terre promise ; En refaisant plus loin encore le voyage à rebours, cela le ramène en l'an 1962, où il enregistre, en anglais, dans la ville du rock 'n' roll, un album fait exclusivement de standards américains : Sings America's Rockin' Hits[1].

Cette fois encore, c'est de rock dont il est question, à cette différence près, qu'il ne s'agit pas ici de reprises de chansons anglo-saxonne (exception faite de l'adaptation d'un titre de Tony Cole), mais de créations originales. Pour cela Johnny a mis à contribution de nombreux auteurs compositeurs : Claude Lemesle, Bernard Lavilliers, Claude Moine (alias Eddy Mitchell), Georges Aber, Pierre Billon, Éric Bouad, Mort Shuman, Pierre Papadiamandis. Johnny Hallyday collabore à l'écriture et à la composition de plusieurs morceaux. Hallyday compositeur voilà qui n'a rien de surprenant (il a déjà à son actif nombre de musique), mais Johnny (co)auteur ça l'est davantage, c'est même exceptionnel[2]. Le chanteur reprend également la chanson Laisse moi une chance de Bill Deraime.

Pierre Billon a la charge de donner corps à cet ensemble hétéroclite.

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

Entre violence et violon, références originales[3] :

  • Référence originale LP : Philips 814374-1
  • Référence originale CD : Philips 814374-2
  • Référence CD édition 2000 : 546947-2 (inclus en bonus trois titres supplémentaires: Reste ici, Peut-être bien, Un homme simple).

Entre violence et violon est la 6e réalisation de Pierre Billon pour Hallyday.

L'album est enregistré à Nashville au Studio Sound Emporium Studio et marque les retrouvailles de Johnny Hallyday et Charlie McCoy, l'harmoniciste  d'Elvis Presley l'accompagne déjà en 1962 sur l'album Sings America's Rockin' Hits, maintenant il dirige aussi les musiciens[4]. Les différentes sessions d'enregistrements ont lieu en mars, avril, mai et juillet, au cours desquelles Johnny Hallyday enregistre trente-sept chansons[5]. Il est un temps question de faire un double album, mais l'idée est abandonnée en cours de réalisation (de ce fait, plusieurs titres restent inédits durant plusieurs années)[6].

Dix des trente-sept titres enregistrés forment l'album Entre violence et violon (dix autres sont destinés à l'album Drôle de métier - auquel viendront s'ajouter deux autres morceaux enregistrés en janvier 1984, lors de nouvelles sessions à Nashville[7],[8] ; six autres enregistrées en anglais sont diffusées sur l'album En V.O. et un titre l'est sur l'album Spécial Enfants du rock)

Les dix titres demeurés inédits sont pour la première fois diffusées en 1993, à l'occasion de la sortie d'une intégrale en 40 CD[9] (sept sur le CD no 25 et les trois derniers - originellement prévues pour l'album Drôle de métier - sont proposées sur le CD no 26 de la dite intégrale[10]).

CD no 25 de l'intégrale, référence originale : 512487-7[11] :

7 titres
No TitreParolesMusiqueAuteur Durée
1. Je te ferai danserClaude Lemesle, Johnny Hallyday (adaptation)K. Sykes
2. Un jour en hautGeorges AberÉrick Bamy, Cyril Assous
3. Chérie, fais-moi du chili (droits réservés - id pochette CD N°25)
4. J'ai perdu la tête (droits réservés - id pochette CD N°25)
5. Hey femmeGeorges Aber, Johnny HallydayMort Shuman
6. Peut-être bien (Maby Baby)Pierre Billon (adaptation)N. Perry, C. Hardin, Buddy Holly
7. Reste ici (Stand by me)Pierre Billon (adaptation)E. Glick, Ben E. King

Il a été extrait de l'album les 45 tours suivants :

  • 6 juin : Signes extérieurs de richesse - Pour ceux qui s'aiment - référence originale : Philips 812860-7
  • 9 septembre : Maxi 45 tours Entre violence et violon (édit) - Les scellés sur ma vie (édit) - référence originale : Philips 6863229 promo hors-commerce
  • 23 octobre : L'amour violent - La fille d'en face - référence originale : Philips 6837821 promo hors-commerce
  • 23 octobre : L'amour violent - La fille d'en face - référence originale : Philips 814665
  • 24 octobre : BOF du film Signes extérieurs de richesse (de Jacques Monnet : Signes extérieurs de richesse - When you turn out the light - référence originale : Philips 814896-7

Eddy Mitchell sur son album Racines de (1984), enregistre sa propre version de Mes seize ans, renommée Mes souvenirs, mes 16 ans sur un texte légèrement retouché.

C'est le 4e voyage discographique à Nashville de Johnny Hallyday, après les "étapes" de Sings America's Rockin' Hits en 1962, les séances de 1963 et de La terre promise en 1975.

La pochette est, après celles de La génération perdue (1966), Solitudes à deux (1978) et En pièces détachées (1981), la 4e en noir et blanc d'un album d'Hallyday.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Nota, arrangements Johnny Hallyday : *

10 titres
No TitreParolesMusique Durée
1. Entre violence et violon (*)Claude Lemesle, Pierre BillonÉrick Bamy, Éric Bouad 4:56
2. Les scellés sur ma vie (*)Pierre BillonÉrick Bamy 3:40
3. Laisse-moi une chanceBill DeraimeBill Deraime 4:51
4. Marie MarieClaude Lemesle, Pierre BillonJohnny Hallyday, Éric Bouad 3:17
5. Pour ceux qui s'aimentBob DecoutJohnny Hallyday 2:29
6. L'amour violent (The magnificently Mad)Georges Aber (adaptation)Tony Cole 3:23
7. Quand un homme devient fou (*)Claude LemesleMort Shuman 6:11
8. Mes seize ans ([N 1])Claude MoinePierre Papadiamandis 4:17
9. La fille d'en faceBernard LavilliersFrançois Bréant 4:54
10. Signes extérieurs de richesseJohnny Hallyday, Claude LemesleÉric Bouad, Pierre Billon 4:48

Musiciens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ainsi nommé sur le 33 tours de 1983 ; alors que sur l'édition CD de l'album, en 2000, la chanson est nommée : Mes souvenirs, mes seize ans

Références[modifier | modifier le code]

  1. Johnny Hallyday entre 1962 et 1963, enregistre plusieurs fois à Nashville, mais exception faite des titres retenus pour l'album Sings America's Rockin' Hits, nombres de chansons restent inédites jusqu'aux début des années 1990 - voir Nashville session 62 et Johnny Hallyday à Nashville 1962 - 1963
  2. Mis à part à ses débuts chez Vogue, le chanteur n'a par la suite que très rarement écrit les textes de ses chansons. Il y a malgré tout quelques exceptions : en 1976, il écrit avec Michel Mallory Né pour vivre sans amour et de 1982 à 1984, durant la période Pierre Billon, il participe souvent à l'écriture des chansons ; (voir les albums Quelque part un aigle et Drôle de métier)
  3. http://www.hallyday.com/Son/Disco/1983/1983lp814374.html / consulté le 2 janvier 2018.
  4. DVD Johnny Hallyday Volume 2-Les années 70/84 UNIVERSAL 531-626 1 Disque 3, interview de Johnny Hallyday à propos de la chanson "Signes extérieurs de richesse".
  5. http://www.hallyday.com/Son/Sessions/ses83.html / consulté le 2 janvier 2018.
  6. Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday, discographie mondiale et cotations, 2003, Éditions Alternatives, pages 136, 137.
  7. http://www.hallyday.com/Son/Sessions/ses84.html / consulté le 2 janvier 2018.
  8. Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday, discographie mondiale et cotations, 2003, Éditions Alternatives, page 139.
  9. Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday, discographie mondiale et cotations, 2003, Éditions Alternatives, page 137.
  10. http://www.hallyday.com/Son/Disco/1993integrale/1993cd5124882.html / consulté le 2 janvier 2018.
  11. http://www.hallyday.com/Son/Disco/1993integrale/1993cd5124872.html / consulté le 2 janvier 2018.