Tu parles trop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tu parles trop

Single de Richard Anthony
Sortie 1960
Durée 2:30
Format Super 45 tours
Auteur Georges Aber
Label Columbia

Singles de Richard Anthony

Tu parles trop

Single de Johnny Hallyday
extrait de l'album Nous les gars, nous les filles
Sortie janvier 1961
Enregistré studio Vogue
Durée 2:00
Genre Rock 'n' roll
Format Super 45 tours
Auteur Georges Aber
Producteur Jacques Wolfsohn
Label Vogue

Singles de Johnny Hallyday

Tu parles trop

Single de Les Chaussettes noires
extrait de l'album 100 % rock
Sortie janvier 1961
Durée 1:47
Genre Rock 'n' roll
Format Super 45 tours
Auteur Georges Aber
Producteur Jean Fernandez
Label Barclay

Singles de Les Chaussettes noires

Tu parles trop est une chanson emblématique du début des années 1960 en France. Écrite par le parolier Georges Aber, Tu parles trop, adaptation française du titre You Talk Too Much par Joe Jones en 1960, connaît de nombreuses versions, parues quasi en simultané, par différents artistes, notamment Richard Anthony, Johnny Hallyday, Frankie Jordan et Les Chaussettes noires, dont elle est, début 1961, l'un des titres phare de leur premier disque.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rolf Marbot détient - pour la France - les droits d'éditions de You Talk Too Much (en) et plusieurs paroliers s'essaient à l'adapter en français : Pierre Delanoé, Jacques Plante (dont les versions ne séduisent pas l'éditeur) et Georges Aber. Ce dernier, alors quasi débutant face à deux auteurs reconnus, ne croit guère en ses chances de « pouvoir faire mieux », quand il a l'idée d'ajouter au texte des « bla bla bla » qui ponctuent les couplets, soulignant ainsi plus encore l'insignifiance et la non pertinence des propos malvenus de la demoiselle auquel s'adresse l'interprète. L'astuce plaît à Rolf Marbot et Georges Aber l'emporte sur ses aînés[1].

En 1960 et 1961, un grand nombre de versions par différents interprètes vont se succéder et/ou se faire concurrence sur les ondes et chez les disquaires[2],[N 1]. S'il n'est pas aisé de citer qui fut le premier interprète, signalons toutefois qu'en 1960 paraissent les versions de Dario Moreno[3] et de Richard Anthony[4].
En janvier 1961 sortent tour à tour, les versions plus rock 'n' roll de Johnny Hallyday[5] et d'un nouveau groupe nommé Les Chaussettes noires[6], précédant celle de Frankie Jordan qui, en mars, voit paraître également son premier disque[7].

La chanson[modifier | modifier le code]

Le narrateur se plaint à sa petite amie de l'insignifiance de ses paroles, de ce flot continu, maladroit et gaffeur, qui lui fait dire « bien fort, ce que l'on pense tout bas » ou encore faire des confidences au percepteur... Malgré ce défaut, son sentiment pour elle ne faiblit pas, car il lui déclare « lorsqu'il s'agit d'amour, elle peut, parler nuit et jour, là, non, c'est jamais trop » (paroles Georges Aber).

Discographie[modifier | modifier le code]

Richard Antony[modifier | modifier le code]

mars 1960 :

  • super 45 tours Columbia ESRF 1264 : Tu parles trop - Cliqueti-clac - Va faire un p’tit tour chez les Grecs - Clin d’œil

Johnny Hallyday[modifier | modifier le code]

janvier 1961 :

  • super 45 tours Vogue EPL 7824 : Tu parles trop - Une boum chez John - Bien trop timide - Oui mon cher
  • 45 tours promo Vogue 45810 : Tu parles trop - Bien trop timide

1 février 1961 :

En 1982, Johnny Hallyday réenregistre l'ensemble des chansons publiées entre 1960 et 1961 par Vogue : Version 82

Les Chaussettes noires[modifier | modifier le code]

janvier 1961 :

  • super 45 tours Barclay 70369 : Tu parles trop - Si seulement - Be-Bop-A-Lula (version française) - Tant pis pour toi
  • 45 tours promo Barclay 60261 : Be Bop A lula - Tu parles trop

avril 1961 :

Eddy Mitchell[modifier | modifier le code]

Eddy Mitchell inclut Tu parles trop dans un medley (voir les albums live) :

Réception[modifier | modifier le code]

La version de Richard Anthony se classe en 1960 à la 1re place des hits parades et y reste durant 3 semaines ; elle demeure dans le top 10 4 semaines et 19 dans le top 100 (selon InfoDisc[8]).
Celle des Chaussettes noires atteint en 1961 la 9e place ; elle est présente dans le top 10 durant 4 semaines et 20 dans le top 100 (selon Infodisc[9]).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il semble que la source Encyclopedisque fasse une confusion entre le groupe Les Blousons noirs et la formation Tony Mars et les blousons noirs, en attribuant Tu parles trop au premier, alors que c'est Tony Mars (et ses...) qui a enregistré la chanson, mais en 1962 et non 1960 comme indiqué. Voir : http://www.cricrimusic.fr/groupes%20vocaux%20en%20France/groupes%20vocaux%20page%201.htm / et aussi http://www.encyclopedisque.fr/disque/48279.html (afin d'établir la méprise) / consulté le 6 février 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Lesueur 2004, p. 21.
  2. http://www.encyclopedisque.fr/recherche.html?rd=Tu+parles+trop#resultat / consulté le 6 février 2016.
  3. http://www.encyclopedisque.fr/disque/51338.html / consulté le 6 février 2016.
  4. http://www.encyclopedisque.fr/disque/30581.html / consulté le 6 février 2016.
  5. http://www.hallyday.com/Son/Disco/disco61.html / consulté le 6 février 2016.
  6. Daniel Lesueur 2004, p. 20.
  7. http://www.encyclopedisque.fr/disque/50133.html / consulté le 6 février 2016.
  8. http://www.infodisc.fr/SongPts_60.php?debut=600 / consulté (page 13), le 8 février 2016.
  9. http://www.infodisc.fr/SongPts_60.php?debut=900 / consulté (page 19), le 8 février 2016.